AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Archives :: Story end :: Sujets de rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bienvenue chez toi ! Ft Austin

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Invité
Invité
Ven 18 Nov - 18:30
Invité


❝ I'll be right here now To hold you when the sky falls down ❞
Austin & Hope

Aujourd’hui, j’ai pris les deux jours de congés que j’aurais du prendre au décès de ma mère. A ce moment là, je n’avais pas envie de rester avec mon frère et le reste de la famille. Il était compliqué pour moi de rester dans cette ambiance d’enterrement. Je n’en pouvais plus de voir tous le monde pleurer, de sentir la tristesse avec une empathie hyper développé et d’être à fleur de peau. Une journée et demi m’avait suffit. J’avais préféré rentrer à Berkeley et reprendre immédiatement le boulot. Et puis même si à l’époque, Austin ne m’adressait plus la parole, le voir avait tendance à m’apaiser et à calmer la douleur, même s’il n’en avait aucune idée ... Il me restait donc encore deux jours que j’avais décidé de prendre aujourd’hui, date de sortie de l’hôpital d’Austin. Après avoir longuement discuté avec lui, et même s’il reste encore retissant à cette idée, on en a convenu qu’il viendrait habiter chez moi, le temps qu’il s’en remette. Le médecin à été clair, Austin ne doit pas et ne peux pas rester seul. Il y’a des gestes qu’il n’est encore pas autorisé à faire, il faut donc l’aider pour lui couper ses aliments et quand il est très fatigué, à s’alimenter. Il faut l’aider son sa douche car il s’affaiblit très rapidement. Autrement dit il était hors de question que je le laisse seul et encore moins qu’il paie une aide. Son argent pouvait passer ailleurs et je crois qu’une pointe de jalousie en moi me rappelait que je ne voulait pas qu’une autre femme passe autant de temps avec lui et le voit nu .. J’avais donc “adapté” mes horaires en accord avec le chef : Je commençais plus tard et finissait plus tôt. Je faisais principalement de la patrouille au moins le temps qu’il se débrouille un peu mieux seul. Je savais pertinemment qu’Austin ne serait pas vraiment d’accord quand il apprendrait que j’ai demandé à aménager mes horaires pour lui mais temps pis, je le faisait parce que je le voulait.

Il est était donc le moment d’aller le chercher à l’hôpital. Je pris la voiture et m’engagea pour l’hôpital. Une fois là bas, j’étais très heureuse de le retrouver .. Réveillé ! Ces derniers temps il avait énormément dormis et avait rarement réussit à tenir une conversation à son terme. Je ne lui avait pas reparlé de la demande en mariage un peu précipité que je lui avait faite. Pour moi elle était toujours d’actualité mais je ne savais pas vraiment si il fallait en reparler. Après tout, il avait été clair : Il ne voulait pas aller trop vite et se marier ne faisait pas partie des choses qu’on fait quand on ne veut pas aller trop vite.

Une fois arrivée devant la chambre, par réflexe, je me recoiffe avant d’entrer. En poussant la porte, c’est avec joie que je le vois tout habiller, prêt à partir dans son fauteuil roulant. « Salut toi ! Prêt à rentrer à la maison ? Enfin chez moi quoi. » Personnellement, je suis très enjouée à l’idée qu’il vienne vivre quelques mois chez moi !

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 18 Nov - 18:44
Invité


❝ Bienvenue chez toi ❞
Hope & Austin

Austin pouvait enfin quitter l'hôpital et ce n'était pas trop tôt. Malgré le fait qu'il était incapable de faire quoi que ce soit tout seul, il en avait plus que marre d'être assis immobile dans un lit d'hôpital, alors rentrer chez lui ça ne pouvait que lui faire du bien. Au moins il pourrait rester avachit sur son canapé toute la journée s'il le voulait et puis boire des bières, enfin pas vraiment à cause des médocs mais bon, disons qu'Austin préférait cent fois être enfermer chez lui que rester dans un hôpital. Il détestait les hôpitaux et pourtant il n'y avait rien vécu de bien terrible, juste quelques petites blessures de temps en temps, rien d'aussi grave que ce qui avait pu lui arriver dernièrement. Austin avait quelques trous de mémoire quand à ce qui c'était passé et même si Hope l'avait éclairé sur certains points il y avait malgré tout des zones d'ombres aussi sur son séjour à l'hôpital. Mais ce n'était pas sa faute, c'était l'anesthésie les anti douleur et tout ce qu'on lui avait injecté afin de lui rendre la vie meilleur et surtout afin de soulager sa douleur. Austin n'avait pas trop mal, ça allait, il faut dire qu'il avait encore sa perfusion dernièrement. Une infirmière c'était chargé de lui retiré lorsque le médecin avait signer les papiers pour sa permission de sortie et Austin n'avait pas mis bien longtemps avant de demander pour qu'on vienne l'aider à s'habiller.
Hope avait galéré pour le faire accepter de venir chez elle mais elle y était arrivée. Oui, Austin avait du mal avec cette idée tout simplement parce que chez Hope ce n'était pas chez lui et puis de toute façon elle serait au travail, alors qu'est ce que ça pouvait changer qu'il soit là-bas ou chez lui ? bref, elle avait du profiter d'un moment où il planait un peu après un changement de perfusion sans doute pour réussir à le faire accepter. Par contre Austin avait insisté il voulait des affaires à lui chez elle et surtout qu'elle lui vide son frigo pour éviter d'avoir à tout jeter ce qui se trouvait dedans. Ne sachant pas vraiment quand elle l'autoriserait à rentrer chez lui, elle avait réussit à le capturer alors c'est clair qu'elle n'allait pas le lâcher.

Il était donc prêt, habillé, installé dans son fauteuil roulant, ordonnances et papiers de sorties en main. Il ne restait plus que Hope pour que tout soit ok et qu'il puisse enfin sortir de là. Et quand elle arriva elle eut droit à un magnifique sourire. "- Salut ! Oui, j'suis prêt, je n'attendait que toi.." remarque un peu ironique étant donné qu'il ne pouvait pas se déplacer seul et encore moins faire tourner les roues du fauteuil avec une seule main. "- T'as récupéré mes affaires comme je t'ai demandé ?" si ce n'était pas le cas il faudrait qu'elle fasse une halte jusqu'à chez lui pour le faire. Austin ne comptait pas dormir avec le t'shirt qu'il portait et voulait juste des vêtements propres. "- J'ai tout les papiers là on y va quand tu veux. T'as prévenu ton chat qu'on allait cohabiter j'espère." Austin voulait dire par là qu'il espérait que son chat n'allait pas l'utiliser comme coussin étant donné qu'il était blessé, il ne supporterait pas que le chat lui monte sur les épaules par exemple. Fin bon, il verrait bien mais il savait que c'était un vrai petit diable ce chat.
Donc, direction l'accueil pour signer les derniers papiers et pouvoir enfin s'échapper de cet horrible endroit.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 18 Nov - 23:04
Invité


❝ I'll be right here now To hold you when the sky falls down ❞
Austin & Hope

La veille, j'étais passé dans son appartement pour récupérer toutes les affaires qu'il serait susceptible de réclamer. Dans l'idéal je préférais ne pas avoir à repasser chez lui. Non pas que je n'aime pas son appartement, mais il n'était pas vraiment à côté de chez moi, et surtout le miens était bien plus près du commissariat. J'avais récupéré ses vêtements, que j'avais bien soigneusement lavés et pliés dans des tiroirs de mon armoires, place que je lui avait faite avec plaisir. J'avais vidé son frigo et ramener chez moi tout ce qu'il y avait dedans. Je lui avait acheté de quoi cuisiner des petits plats qu'il aimait, et j'avais briffé le chat pour qu'il soit adorable avec lui. Captain America avait comprit qu'Austin était une partie importante de ma vie, et même s'il ne l'avait concrètement pas vu depuis un moment à cause de son hospitalisation, je sentais qu'il se rappellerait de lui. Son odeur était encore présente de partout dans mon appartement. J'étais aussi déjà passé à la pharmacie pour récupéré tout le matériel nécessaire pour ses soins que je pouvais moi même faire. Pour ce qui était des pansements, une infirmière passerait tous les matins pour le refaire. Quand à moi, je devais très bientôt comparaitre au tribunal de la police pour l'affaire de la fusillade et du fait que j'avais abattu le suspect. Je ne m'en faisait pas, c'était de la légitime défense, j'ai fais ce que j'ai pu. En attendant je ne voulais pas en parler à Austin, de toute façon ça ne lui ferait rien de bien intéressant, a part l'inquiéter.

Une fois donc à l'hôpital, c'est avec soulagement que je vois qu'Austin est tout prêt et que l'on peut immédiatement partir. Je signe donc les papiers qui stipulent que je m'engage à m'occuper de lui et nous partons. L'interne vient gentillement m'aider à l'installer dans la voiture. Le pauvre en partant me glisse son numéro de téléphone dans la main en me disant que si j'ai besoin de quoi que ce soit, d'un verre ou de réconfort, il sera là. Je souris en le remerciant et monte dans la voiture en jetant son numéro dans la boite à gant. Je souris à Austin en haussant les sourcils. « Si tu es trop insupportable, le bel interne qui vient de nous aider est prêt à me réconforter. Alors fait bien attention » J'ai le réflexe de vouloir lui mettre un petit coup dans l'épaule puis je me retiens à quelques centimètres de son épaule, me rappelant que ce n'est pas vraiment le moment et qu'en plus, c'est son épaule touché. Je me mord la lèvre en le regardant d'un regard désolé. « Avant que tu ne me demande, toutes tes affaires sont chez moi et le contenu de ton frigo aussi ! Contente de pourvoir enfin avoir un conversation avec toi » Je souris en démarrant et en sortant du parking de l'hôpital.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 18 Nov - 23:14
Invité


❝ Bienvenue chez toi ❞
Hope & Austin

Austin ne sait toujours pas comment elle a fait pour le piéger de cette façon et réussir à le faire accepter d'aller chez elle. Il avait pourtant dit non, plusieurs fois, ça il s'en souviens très bien, mais elle a réussit, sans doute qu'elle a usé de ses charmes, en même temps elle n'a pas du faire grand chose. A certains moments Austin craquait complètement rien qu'en la voyant, il était complètement amoureux d'elle. Devait y avoir un truc louche dans sa perfusion. Austin aurait préféré rester chez lui au calme sans chat dans les pattes. Et puis il y a beaucoup de souvenirs chez Hope vu qu'elle a récupérer tous leurs meubles, souvenirs qui lui pesaient à une époque et qu'il compte réapprendre à accepter, à apprécier surtout. Il faut qu'il fasse une croix sur cette période où elle était loin, où elle était considéré comme morte et où il a énormément souffert. Il doit faire une croix là dessus et c'est très certainement en vivant avec elle pendant sa période de convalescence qu'il y parviendra. Etant obligé, n'ayant pas le choix, vu qu'il est incapable de bouger tout seul, faudrait bien qu'il s'y fasse, seul face à ses souvenirs, dans chaque pièces. Même si les pièces ne sont pas les même, elle a prit soin de reprendre chaque meuble, comme si elle, ne pouvait pas s'en séparer.

Austin a signé sa part de papier, le docteur avait déjà fait la sienne un peu plus tôt et maintenant c'est Hope qui signe, ce qui fait qu'Austin est libre, totalement libre d'aller où il veut. Et c'est donc chez Hope qu'il ira, mais il n'est même pas capable de monter tout seul dans la voiture, il n'ose même pas penser à comment ils vont faire pour le faire descendre vu la galère que la monté a été. Austin souffle de soulagement et surtout il respire parce qu'il avait arrêté de respirer le temps de s'assoir, la douleur commençant à se faire ressentir. Il n'a donc pas vu le petit manège du type dehors avec Hope. Il la laissa faire ce qu'elle a à faire et la voit déposer dans trucs dans la boite à gant. Austin tourne la tête montrant sa surprise, autant par ce qu'elle vient de dire que par le fait qu'elle puisse penser qu'il sera trop insupportable. "- Je suis pas insupportable ! du moins je vais essayer de ne pas l'être et puis tu sera au travail non ? De toute façon j'ai quelques numéros d'infirmières qui sont prête à me supporter , elles." oui, Austin a du répondant et pour le coup il ne va pas jouer les jaloux, parce qu'il y aurait de quoi, elle vient quand même de dire que ce type est beau, alors que lui, là il est totalement invalide et il est clair qu'il pourra pas la réconforter Hope, de quelque manière que ce soit. "- Super, merci de l'avoir fait." et pour le reste Austin comprend pas vraiment pourquoi elle dit ça, ils en ont eu des conversations avant ? bref, il est sans doute encore un peu dans les vapes parce qu'il ne comprend pas où elle veut en venir. De toute façon il n'a pas vraiment le temps de réfléchir plus qu'il serre les dents, elle vient de démarrer et même si elle ne le fait pas exprès, c'est vraiment pas confortable la voiture, il y a quelques secousses et malgré le fait qu'elles ne sont pas très fortes, Austin doit serrer les dents, s'agrippant à la poignée au dessus de la porte pour éviter de trop ressentir les chocs aussi minimes soient t'ils. "- Si tu pouvais y aller doucement ce serait top..." ce n'est pas une critique, juste une petite faveur, il ne lui demande pas non plus de rouler comme un escargot, mais juste d'essayer de faire le moins d'à-coups possible.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 18 Nov - 23:41
Invité


❝ Bienvenue chez moi ❞
Austin & Hope

Je me sens beaucoup plus rassurée de le savoir chez moi. Au moins si jamais il y a quoi que ce soit, un problème, une complication ou autre, je serais là pour lui. Et puis c'est quand même plus simple que devoir tous les soirs aller jusque chez lui vérifier que ça ne va pas, ou pire encore qu'il se passe quelque chose pendant une nuit ou j'aurai décidé de dormir chez moi et pas avec lui. Je voulais être au près de lui tout simplement. Mais pendant quelques minutes en le regardant grimacer sur son siège, je me mis à me demander si c'était une bonne idée. J'avais finalement l'impression de lui imposer de venir chez moi. Je voulais juste qu'il soit bien aussi..

Alors qu'il me parlait des infirmières, je ressentis une pointe de jalousie et c'est donc tout naturellement que je lui répondit : « Mais si tu préfères te faire dorloter par une infirmière, je peut te déposer chez toi et te laisser appeler celle que tu préfères. » J'avais dis ça sur un ton un peu vexée, parce que je l'étais. Mais je ne voulais pas non plus faire une crise de jalousie, juste une petite pique ! A sa remarque, je ralentis, essayant d'aller doucement pour éviter de lui faire mal. Mais arriver au rond point, qui si je vais tout droit nous emmène chez moi et si je vais à gauche nous emmène chez lui, je ralentis encore un peu plus avant de me tourner vers lui, la boule au ventre face à la réponse qu'il pourrait me donner. « Austin écoutes, je pensais bien faire, et c'était plus pratique pour moi, pour m'occuper de toi. Mais si vraiment tu ne veux pas habiter chez moi pour les 3 prochains mois et que tu préfères être chez toi je peux comprendre. Je ne peux pas t'imposer ça. Le plus important c'est que tu sois bien là ou tu te reposera pour reprendre plu vite. Dis moi et je t'emmène la où tu veux aller »

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 19 Nov - 9:45
Invité


❝ Bienvenue chez toi ❞
Hope & Austin

Austin était loin d'imaginer qu'il aurait pu la vexer là sérieusement, s'il avait su il se serait abstenu, toute façon il s'en fou des infirmières, il se fou des autres femmes. La seule qui compte à ses yeux c'est Hope et tant pis si elle a trouvé que l'infirmier ou l'interne qui l'ai aidé à monter dans la voiture était mignon. Mais Austin ne pensait pas qu'elle prendrait mal sa remarque, après tout il n'a fait que répondre à ce qu'elle lui a dit. Se sentant diminué par sa blessure il n'a fait que répondre ce qui lui semblait normal et logique. "- Tu parles je m'en fou des infirmières, d'ailleurs j'suis sur qu'elles sont bien contente que je sois parti. Devait sérieusement commencer à leur taper sur le système." à part peu être une ou deux, toutes les autres appréciaient déjà nettement moins le flic qui ne faisait que râler la plupart du temps parce qu'il ne pouvait pas faire ceci tout seul ou faire cela. Oui, Austin sait se montrer insupportable parfois et il ne le fait même pas exprès. Mais mettez un type assez sportif, aimant sa liberté dans un lit d'hôpital et vous verrez ce qu'il devient ce même type au bout de quelques jours coincé dans un lit.

Hope ralentit ensuite et il est soulagé sauf qu'avec ce qu'elle lui dit il l'est moins. Lui qui pensait qu'elle ralentissait pour mieux passer le rond point sans qu'il n'ait à serrer les dents est un peu perdu. Elle ne veut plus de lui là ou quoi ? Oui, non, faut qu'elle arrête parce qu'Austin est paumé, d'ailleurs ça se voit rien qu'à la manière qu'il a de la regarder. Il n'y comprend plus rien, elle a tellement insisté pourquoi elle change d'avis maintenant ? Il s'est tourné vers elle dès qu'il a compris où elle voulait en venir et il la regarde vraiment étonné. Il eut un léger ricanement nerveux avant de lui répondre "- Chez toi ! c'est chez toi que je veux être, avec toi, si t'arrive à me supporter. Je serai bien qu'avec toi, je sais même pas comment tu peux penser que je pourrai être bien loin de toi..." Non décidément Austin comprend pas. Il comprend pas qu'elle peu être jalouse d'une infirmière et encore moins qu'elle a pu mal prendre ce qu'il a dit avant au point d'envisager de le laisser se débrouiller tout seul. "- T'as plus envie de jouer les infirmières ou ça te fait peur ?" Si ça se trouve elle arriverait pas à le supporter, ou supporter l'idée de devoir s'occuper de lui, l'aider à se laver, l'aider à couper sa viande. Si ça se trouve l'idée la rebute bien plus qu'il ne l'aurait imaginer. C'est vrai quoi, après tout c'est le genre de truc qui peu vous détruire un couple ça et peu être que Hope vient d'en prendre conscience. Elle n'a tout simplement pas envie d'être son garde malade mais uniquement sa petite amie, il ça, Austin peu le comprendre si c'est vraiment ça la raison.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 21 Nov - 18:48
Invité


❝ Bienvenue chez moi ❞
Austin & Hope

L'entendre me dire qu'il s'en fou des jolies infirmières qui ont pu s'occuper de lui me rassure. J'ai une confiance aveugle en lui mais il est toujours agréable de l'entendre me répéter que personne d'autre ne l'intéresse ! Pour la partie ou elles l'ont trouvé pénible, j’acquiesce en souriant. Je sais à quel point Austin peut être pénible quand il est malade ou diminué. Il se sent impuissant, et surtout très vite énervé de ne pas pouvoir faire les choses par lui même, n'aimant pas être assisté ! Je sais qu'il acceptera plus facilement mon aide que celle d'une étrangère et encore, je m'attends à des sautes d'humeur et des petites colères. Car au bout d'un certain temps je sais qu'il n'appréciera pas forcément que je lui lave le dos et que je lui coupe sa viande. Mais je suis prête et préparée ! Je souris en pensant à quel genre de patient il a du être ses dernières semaines, cloué au lit mais en sachant qu'il allait bientôt pouvoir partir. J'allais le voir tous les jours, et je le voyait bien en avoir marre de cette chambre blanche et stérile, bien que tous les collègues étaient passé au moins une fois pour lui apporter des fleurs, chocolats et même des cartes toutes plus adorables les unes que les autres. Dans ces moments là, j'essayais de me faire toute petite, que personne ne remarque que j'étais là tous les jours, pendant plusieurs heures .. J'étais censée être sa partenaire mais uniquement sa partenaire. Et une partenaire, même si la relation est très forte, pleine de confiance, n'est pas censée venir tous les jours pendant des heures ! Sauf si elle est plus, ce que personne n'est censé savoir.

Et puis tout à coup, c'était comme s'il était en train de paniquer. Il regard de partout au moment où je m'approche du rond point en ralentissant. Tout ce que je voulais c'était lui montrer qu'il avait le choix, qu'il n'était pas coincé chez moi. Après tout c'était lui qui avait le dernier mot, parce que c'était lui malade, et je comprenais parfaitement qu'il ai envie d'être chez lui. « Hé non Austin, ne le prend pas comme ça ! Tout ce que je voulais c'était te montrer que tu as le choix ! Moi aussi je serais mieux que si tu es avec moi, ne serait-ce que pour être rassuré que tu vas bien ! » Je ne sais pas si sa dernière phrase est une pic ou pas, mais je souris, prenant ça pour une taquinerie, même si je sens qu'il a un peu peur de ma réponse. « J'ai hâte de jouer les infirmières et je n'ai peur de rien ! Je vais m'occuper de toi Austin, comme une infirmière, une garde malade, comme une petite amie, comme une .. » Je ne finis pas ma phrase. J'allais dire futur femme et je me rappel qu'on en a pas reparlé et que finalement, il ne se souvient peut-être même pas m'avoir dit qu'il voulait m'épouser. Je prend donc le rond point en me raclant la gorge, et en prenant la route pour mon appartement.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 21 Nov - 19:18
Invité


❝ Bienvenue chez toi ❞
Hope & Austin

Austin n'avait aucune raison de lui mentir, il l'avait juste taquiner tout à l'heure parce qu'elle avait commencé avec son interne là et ça avait un peu agacé Austin parce qu'il se sentait tout simplement diminué à cause de sa blessure. Et puis il était aussi frustré, être enfermer dans cette chambre d'hôpital, incapable de bouger et de faire les choses tout seul ce n'était pas dans ses habitudes. Austin était un homme indépendant qui arrivait très bien à se gérer seul avant cette blessure alors forcément ça n'aide pas non plus à avoir confiance en soit et tout ça.
Suite à ça elle lui avait demandé où il voulait aller et il ne l'avait pas bien pris, n'ayant pas compris pourquoi elle demandait cela. Sur le coup il avait eut peur qu'elle n'ait changé d'avis et là franchement ça l'aurait achevé qu'elle l'abandonne maintenant qu'il avait besoin d'aide. Parce que oui, Austin avait besoin d'aide, malgré sa fierté, malgré sa mauvaise humeur, malgré qu'il soit un gros râleur il avait besoin d'elle, plus que de n'importe qui d'autre et savoir qu'elle pouvait abandonner ça fait mal. Il avait essayé de ne rien montrer dans sa manière de répondre mais ça devait malgré tout se sentir. "- Je sais bien que j'ai le choix... et c'est toi que j'ai choisi." oui, il avait eut le choix et même si elle avait insisté pour qu'il accepte, il avait fait son choix depuis longtemps déjà. Mais sans doute que ça lui avait fait plaisir qu'elle lui demande et redemande, dans le fond son petit égo d'homme appréciait qu'elle lui demande sans arrêt de venir chez elle pendant sa convalescence. Et puis au moins il serait près d'elle, même si c'était bien tout ce qu'il pourrait faire. "- ... épouse..." il dit ceci entre ses dents, n'étant même pas sur qu'elle l'entendrait, mais il faut dire qu'il n'avait pas eu le choix, serrer les dents c'est tout ce qu'il pouvait faire quand elle accélérait ou qu'elle tournait. C'est dingue à quel point un tout petit mouvement en voiture devenait terrible pour Austin. Mais dans le fond il aurait aimé qu'elle le soit, elle aurait du l'être et parfois rien que le fait d'en parler était pesant. Leur vie aurait été tellement différente si elle n'avait pas du se faire passer pour morte.
Ils finirent par arriver enfin devant chez elle et franchement ce n'était pas Austin qui allait se plaindre, au contraire, si elle avait du rouler encore un kilomètre de plus il aurait sans doute finit par laisser échapper quelques injures parce que c'était vraiment vraiment difficile de rester de marbre alors que son corps le faisait souffrir. Il pria intérieurement pour ne plus avoir à monter en voiture avant la fin de sa convalescence. La descente allait être encore une belle corvée et ça Austin s'en serait bien passé.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 22 Nov - 19:14
Invité


❝ Bienvenue chez moi ❞
Austin & Hope

Lorsqu'il me dit que c'est moi qu'il à choisi, je souris dans regardant dans le rétroviseur central de la voiture. Je suis vraiment soulagée qu'il aille bien, qu'il soit sortie d'affaire. Je ne sais pas du tout comment j'aurais pu gérer s'il n'avait pas survécu.. Encore une preuve que cet homme est une force de la nature tant bien sur le plan physique que psychologique.
Certes j'avais pas mal insisté pour qu'il vienne s'installer chez moi, mais au fond il savait que c'était pour son bien et qu'il ne pourrait pas se gérer tout seul. C'était moi ou une infirmière 24h/24h alors autant joindre l'utile à l'agréable. Tout en conduisant, je ne peux pas m'empêcher de le regarder en souriant. « Avoue que tu as aimé que je te supplie presque de venir habiter chez moi ? » Comme tout les hommes, Austin a de la fierté et aime qu'on insiste un peu, qu'on le supplie même un peu. Et même si je suis une femme indépendante et de caractère, ça ne me gêne pas de temps en temps d'insister pour que l'homme que j'aime accepte de vivre chez moi au moins le temps de sa convalescence. Et puis avec un peu de chance, il pourrait y prendre goût et décider de rester plus longtemps, voir peut-être s'installer tout simplement. Je savais que je risquais de lui en demander trop, trop vite mais c'était insupportable pour moi de devoir faire 3 pas en arrière alors qu'avant, nous habitions ensemble et que nous étions presque mariés. Avec ce qu'il c'était passé, je m'étais vraiment rendu compte que la vie ne tenais qu'à un film et que si l'un de nous venait à disparaitre je ne voulais pas avoir été uniquement sa petite amie, sa presque fiancés, sa potentiel épouse. On avait perdu trop de temps, par ma faute certes, mais on avait perdu trop de temps pour attendre encore, surtout en sachant que c'était l'homme de ma vie.

Alors que je lui sors ma tirade, je ne finis pas ma phrase. Mais je l'entend la terminer entre ses dents et cette fois je décide de ne pas laisser cette discussion passer à la trappe. « Oui ou comme ta futur épouse. Tu te souviens de ce que tu m'a dit à l'hôpital ? » J'ai le coeur qui bat la chamade, il s'accélère, il tape fort et j'ai la sensation qu'il va sortir de ma poitrine d'une minute à l'autre. En même temps, on arrive devant chez moi. Je me gare sur la place qui m'est réservée, coupe le contact et me tourne vers Austin. J'ai les mains moite. J'espère qu'il s'en souvient, parce que je ne sais pas si j'aurais la force de tout reprendre et que maintenant qu'il n'est plus sous antalgique et anesthésiant, d'essuyer un échec ..

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 22 Nov - 19:34
Invité


❝ Bienvenue chez toi ❞
Hope & Austin

Austin a un léger sourire quand elle lui dit qu'il doit avoué qu'il a aimé qu'elle le supplie de venir habiter chez elle. Son sourire ne dure pas longtemps parce qu'il doit à nouveau serrer les dents. C'est l'horreur, ils auraient du demander une ambulance pour le retour, la voiture de Hope n'est pas adapté aux blessures d'Austin ou bien alors c'est sa conduite mais Austin n'oserait pas lui dire au risque de finir sur le bord de la route. "- Tu sais bien que j'adore ça quand tu me supplie..." et il fait une légère grimace, parce que dans le fond il n'aime pas vraiment. Ca le ramène au début, au retour de Hope dans sa vie, quand l'a supplié plusieurs fois de l'accepter à nouveau dans sa vie et que lui l'a rejeté et qu'elle l'a presque supplié de l'accompagner à l'enterrement de sa mère, maintenant il regrette de ne pas l'avoir fait à ce moment là. Elle avait besoin de lui, et en souvenir de leur relation passée, il aurait du l'accompagner. Il aurait du et il ne l'a pas fait. Tout comme ce diner en compagnie du frère de Hope, il aurait du être là et à cause de cette blessure il n'y a pas été et Hope n'a même pas du voir son frère non plus. Austin regrette pas mal de choses mais ce n'est pas le moment pour en parler.

C'est dur d'être balader dans cette voiture, c'est bien plus dur qu'il ne l'imaginait en rêvant de sortir de cette chambre d'hôpital. Et bien sur Austin ne peut pas répondre à Hope, pas sur le moment du moins. Mais une fois qu'elle a arrêté la voiture et qu'elle en sort, Austin essaie juste de reprendre ses esprits et de se concentrer psychologiquement parce qu'il va avoir mal, il le sait d'avance. Et il faut qu'il gère la douleur, chose pas évidente, il a l'impression d'être devenu hyper sensible, c'est juste parce qu'il n'est plus du tout droguer par tous les produits qu'on lui injectait sous perfusion. Donc forcément la douleur est présente, bien plus qu'avant. "- On en parlera plus tard Hope, faut que je descende de là. T'aurais du amener ton interne avec nous, au moins il aurait servit à quelque chose." Austin se concentre, se tourne légèrement pour se retrouver face à Hope, il se cramponne comme il peut, il serre les dents. La descente est plus compliquée que la montée et c'est pas évident. Austin coupe sa respiration parce qu'il ne sait pas faire autrement, il ne veut pas penser à la douleur mais elle est là. Hope le soutiens comme elle peut, mais même pour elle c'est loin d'être évident. Austin a du mal à retenir tout ce qu'il ressent à l'intérieur et il finit par soupirer, laissant même échapper un gémissement, c'est la douleur qui parle. Et puis après un moment qui semble assez long, ça y est il est sortit de la voiture. Il souffle longuement et s'appuie un peu contre la voiture pour reprendre son souffle. "- J'ferai pas ça tous les jours j'te jure !" Austin a bien du mal à reprendre un souffle normal alors qu'il sait que Hope se coltine aussi tous les papiers et son sac avec les quelques affaires qu'il avait à l'hôpital et qu'elle doit aussi le soutenir pour arriver jusqu'à son appartement. Le chemin est long est plutôt silencieux pour Austin qui préfère se concentrer sur la marche, bien assez lente à son gout que sur une discussion qui risquerait de lui faire un faut pas et de se faire mal, parce qu'il a déjà bien assez mal.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 3 Déc - 14:09
Invité


❝ Bienvenue chez moi ❞
Austin & Hope

Je suis forcément déçue quand il me dit que ce n'est pas le moment de parler de ça. Dans un sens c'est vrai. Nous sommes dans la voiture et je vois bien au visage d'Austin qu'il n'en peut plus d'être assis dans ma voiture qui n'est pas des plus confortable pour une personne en rééducation post chirurgie. Mais j'ai l'impression d'attendre depuis tellement longtemps pour qu'on est enfin cette discussion que je presse un peu le moment. Je lâche simplement un : « Oui tu as raison c'est pas le moment. » tout en enleva,t la clefs de la voiture, claquant la porte et faisant le tour pour l'aider à descendre. Un vent froid me fouette le visage au moment ou je sors de la voiture, et même si je presse le pas pour ne pas laisser Austin assis inconfortablement trop longtemps, je profite de cette fraicheur, qui fait descendre la chaleur que m'avait apporté cette déception. Je me promet seulement que ce n'est pas moi qui en reparlerais. Je ne remettrais pas ce sujet sur le tapis, préférant telle une enfant, voir si lui m'en reparle pour "tester" finalement son envie de m'épouser.

Une fois à sa hauteur, j'attrape ses papiers de l'hôpital, les fours dans mon sac avant de me baisser vers lui. Je le laisse se positionner comme il le désir, ne voulant pas lui imposer une position qui pourrait réveiller encore plus sa douleur.  Une fois debout je jongle entre l'importance de le tenir droit et surtout de bien le tenir, et le besoin de fermer la voiture et ne pas perdre les clefs de la maison que je tiens un peu en équilibre dans ma bouche. C'est tant bien que mal qu'on réussis à monter les trois petites marches pour accéder à la porte d'entrer de l'immeuble. Heureusement l’ascenseur est déjà au niveau zéro, et nous n'avons pas besoin d'attendre pour le prendre. Une fois au troisième, je cale Austin contre le mur, ouvre la porte et le fait entrer. L'appartement est parfaitement rangé, propre et prêt à accueillir un nouvel habitant. Même petit chat est devant la porte miaulant de toutes ses forces. Lorsque Austin entre dans l'appartement, le chat se frotte à sa jambe, doucement mais affectueusement, comme pour lui montrer qu'il est content qu'il soit la. Je souris, fière de voir que le petit briefing fait à mon chat la veille comme une idiote a au moins porté ses fruits« Tu vois, il t'as accepté, il est content que tu sois là, mauvaise langue. »

Autour de nous, les affaires d'Austin sont à leurs places. J'ai même fait déplacé son fauteuil préféré dans mon salon pour que quand il se sentira prêt, il puisse s'y allonger. Je pose toutes mes affaires avant de me tourner vers Austin pour l'aider à enlever son manteau. « Tu préfères aller ou ? Dans le canapé ou dans le lit ? »

© Pando





HJ : Désolée pour le temps impardonnable que j'ai mis. Entre le stage et la gigantesque grippe que j'ai attrapée, j'étais à moitié morte --'
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 3 Déc - 16:44
Invité


❝  Bienvenue chez toi ❞
Hope & Austin

Non, ce n'est pas vraiment le moment, surtout pour Austin qui a bien du mal à rester concentrer tant la douleur est intense et compliquée à gérer. Décidément la voiture c'est pas pour ce genre de blessure. Il le savait mais il n'avait pas vraiment le choix non plus, quand à savoir comment il pourrait rentrer. Hope a très certainement fait de gros efforts au niveau de sa conduite mais ça reste totalement inconfortable malgré tout. Austin a bien du mal à gérer cette satanée douleur, et pourtant ce n'est pas la première fois qu'il se blesse. Mais cet interne l'a pas mal contrarié surtout la remarque de Hope à ce sujet. Sans le savoir Austin est en train de devenir jaloux, il se sent tellement inutile et surtout diminué à cause de cette saleté de blessure qu'il a inconsciemment très peur qu'elle ne se rende compte qu'il n'est plus celui dont elle est tombé amoureuse avant et qu'elle se lasse de sa compagnie. Il va falloir qu'il fasse de gros efforts s'il veut la garder auprès de lui et surtout ne pas la dégouter de sa présence et de son sale caractère. Ca va être compliqué et difficile pour lui.

Heureusement Hope est adorable quand elle veut et elle l'aide vraiment à marcher jusqu'à son appartement. C'est dur, compliqué, ça fait mal, mais une fois la porte d'entrée ouverte il se sent déjà mieux. Le chat semble avoir changé de comportement aussi. C'est marrant sauf qu'Austin peu pas rire pour le moment, il doit déjà reprendre son souffle. "- Peu être qu'il aime bien l'odeur de l'hôpital c'est pour ça.." ouais Austin est de mauvaise fois quand il veut, et ça lui arrive de plus en plus souvent d'ailleurs. Une fois à l'intérieur elle lui demande où il préfère aller et pour le coup il répond sans hésiter. "- Le canapé." la chambre ça le ferait marcher encore plus et là il n'en peut plus, c'est aussi simple que ça. Et puis une fois dans le lit il ne bougera plus du tout et c'est pas forcément une bonne idée non plus. Il sait qu'il va en baver pour passer de l'un à l'autre, mais il sait aussi qu'il doit en passer par là, sinon il n'y arrivera pas. Et comme Hope va être absente souvent, va bien falloir qu'il arrive à se débrouiller seul.
Elle l'aide donc à s'y installer et c'est pire encore que la voiture parce que c'est moins haut là, et du coup ça fait plus mal. Mais une fois fait et après avoir longuement reprit son souffle et surtout manqué de gémir sous la douleur il lui demande "- Je pourrais avoir mes anti douleur là s'il te plait, j'ai vraiment trop mal." et il espère qu'elle va lui dire oui, parce qu'il en a besoin, il le faut sinon il va être horrible pare que ça lui fait mal. Mais il sait aussi qu'il a des temps à respecter entre chaque prise et là pour le coup il ignore où il se situe vis à vis de ça. "- S'il te plait mon coeur." et il la regarde avec ce petit air qui en général la fait fondre, mais il en a vraiment besoin. Le voyage l'a épuisé et si ça se trouve d'ici quelques minutes il va regretté d'avoir choisi le canapé parce qu'il n'aura qu'une envie s'allonger pour dormir.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 19 Déc - 14:10
Invité


❝ Bienvenue chez moi ❞
Austin & Hope

Habituellement Austin est réellement adorable quand il est malade. Mais là c'est tout autre chose. Il souffre vraiment et profondément et je me sens particulièrement mal de ne rien pouvoir faire d'autre pour l'aider. Tout ce que je peux faire c'est l'aider à s'installer sur le canapé, ce que je fis avec la plus grande délicatesse, qui ne suffit apparemment pas puisque j'entendais quand même ses petits gémissement de douleur qu'il essayait d'étouffer. Une fois allongé, je le couvris avec un plaid et cala correctement les oreillers derrière lui. Lorsqu'il me demande un autre antalgique. J'attrape son dossier et regarde la dernière fois qu'on lui en a donné un. C'était à 6h ce matin et il est à présent 12h30. Je ne suis pas médecin mais j'ai quelques notions, comme par exemple le fait qu'un même antalgique peut être administré 6h après le premier. J'attrape le sac remplit de médicaments et sort la boîte d'antalgique. Je vais jusqu'à la cuisine pour lui rapporter un verre d'eau et lui tend son médicament. « Tiens, ça devrait te soulager un peu. L'infirmière devrait passer dans quelques heures pour les injections. Tu devrais dormir un peu en attendant que je te fasse à manger. » Je lui caresse le front on souriant un peu. Je crois que je suis encore déçu qu'il ne veuille pas parler de cette "proposition" que je lui ai faite à l’hôpital. Je ne m'attendais pas à ce qu'on mette autant de temps pour en parler. Je ne pensais pas que je serais gênée à l'idée d'en reparler. Je peux comprend, il a mal, il est épuisé alors ce n'est pas le moment. Mais je crois qu'au fond j'espérais qu'une fois qu'il aurait reprit ses esprits il serait heureux de répondre à ma demande, certes un peu spontané et inattendu.

J'essaie tout de même de faire comme si tout allait bien et ressort de l'appartement pour récupérer les courses que j'avais mis dans le coffre. J'entre dans l'appartement et décide de lui faire à manger. Il peut enfin manger en morceau à nouveau. Je décide de lui faire du poisson avec des légumes. Un plat sain et pas trop compliqué à manger. J'essaie de ne pas trop lui montrer ma déception et tente de faire comme si de rien était. « Du poisson avec des haricots ça te va ? » Quitte à être en repos aujourd'hui et demain pour m'occuper de lui, autant le faire bien et jusqu'au bout.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 19 Déc - 18:44
Invité


❝  Bienvenue chez toi ❞
Hope & Austin

Ce n'était pas qu'Austin ne voulait pas discuter avec elle de ce fameux sujet qu'elle avait déjà plusieurs fois tenté d'aborder. Juste qu'il n'était pas vraiment en état là pour le faire. Hope devrait se montrer un peu patiente, Austin est quelqu'un qui est assez long à se mettre en marche, mais quand il sera enfin en état de le faire, il le fera, il ne faut pas qu'elle s'inquiète. La patience ne semble pas vraiment être son fort à la miss, et pourtant Austin l'a connu plus patiente. Heureusement qu'il ignore ce à quoi elle pense parce qu'il serait bien ennuyé.
Pour l'instant il a juste besoin de médicament pour calmer un peu cette douleur et penser à autre chose que la douleur justement. Il la supplie presque de lui donner sa dose d'anti douleur, il le sait bien mais il a trop mal pour ne pas le faire. Et par chance il y a droit, mais elle a quand même prit le temps de vérifier tout ça avant. Il lui dit simplement "- Merci." parce qu'il peut la remercier pour ça et pour tout autre chose aussi. Austin aimerait bien discuter un peu avec elle, mais pour l'instant il laisse le médicament faire doucement son effet et ferme les yeux pour essayer de ne pas trop penser.

Suite à ça il perd un peu le fil, il ne sait pas trop, en fait il a du s'assoupir légèrement sans s'en rendre compte. Parce que Hope est sortit il a entendu la porte et elle est revenu mais entre temps il ne se souviens plus vraiment de ce qu'elle a fait.
Donc quand elle s'approche pour lui demander si ce qu'elle lui propose pour manger lui convient il répond simplement "- Oui ça me va." mais il n'a pas envie qu'elle se mette en quatre pour lui, il n'a pas envie qu'elle se sente obligé de bien faire et tout ça. Mais comment lui dire, Austin n'en sais rien. Ca va mieux, il a bien moins mal là et il est capable de penser mais le hic c'est qu'il ne sait pas par quoi commencer. "- Pose toi un peu Hope, tu vas finir par me donner le tournis." Ce n'est pas forcément bien exprimé, mais dans le fond c'est un peu ce à quoi il pense. Elle n'en arrête pas une seconde, est-ce qu'elle a prit le temps de se poser deux minutes ? Austin n'en sait rien mais il est quasiment sur que non. D'un regard il l'invite à venir s'installer à côté de lui, juste à côté du chat qui lui n'a pas demandé d'invitation il est venu tout simplement. "- Du coup tu as pu voir ton frère quand même ?" même ça il ne lui avait pas demandé, c'est pour dire, ou bien alors il l'a fait mais n'en a gardé aucun souvenir. Il serait ennuyé et se sentirait coupable si elle lui disait que non.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 20 Déc - 19:15
Invité


❝ Bienvenue chez moi ❞
Austin & Hope

Je ne tiens pas en place. Je crois que j'ai besoin de faire des tas de chose pour lui, pour lui prouver qu'il a bien fait de venir habiter chez moi. Et aussi pour me rassurer, me dire que je sers à quelque chose et qu'il ne s'en sortirait pas mieux sans moi. Je cours dans tous les sens, je range les dossiers, prépare à manger, met la table. Et puis Austin me demande d'arrêter de courir dans tout les sens et de m'assoir un peu. Le repas étant en train de finir de cuire, je range la cuisine et part m'assoir à côté de lui. Avant ça, je déplie une couverture que je lui pose dessus, et sur moi par la même occasion. Je me blottis contre lui, en faisant en sorte de ne pas lui faire mal. J'ai besoin de le sentir à nouveau avec moi. Après ces mois loin de lui, car je ne pouvais pas dormir à l'hôpital, je me sentais vraiment en manque de lui, de son odeur, de sa voix et surtout de sa présence. Une fois contre lui, je ferme les yeux, en souriant. « Je veux juste que tu ne regrette pas d'être venu habiter ici. Que tu ne te dises pas que tu aurais très bien pu t'en sortir tout seul, chez toi. » Je soulève ma tête et dépose un doux baiser sur sa joue. Maintenant qu'il était complètement éveillé et envoie de rétablissement, il fallait que je lui dise pour Christina. Il me devança, en me parlant de mon frère. En effet, j'avais pu voir mon frère. Ça avait été un peu à la va vite, normalement on avait prévu un vrai dinée, dans un restaurant tous les trois, Austin, mon frère et moi. Et puis l'accident était arrivé .. Liam avait parfaitement comprit que je passais tout mes moments de libre à l'hôpital. On avait alors mangé dans un fast food juste à côté de l'hôpital, pendant que Autin passait des examens. « Oui j'ai pu le voir ne t'inquiète pas. Il va revenir bientôt en ville. Alors quand tu iras un peu mieux, il viendra ici. » Je souris tout en lui caressant les cheveux. Le bien que ça me faisait de pouvoir enfin être un peu avec lui. Puis je me dis que c'était le moment de lui en parler. « Il fallait que je te dise aussi, que Christina est passé à l'hôpital quand tu étais encore dans le coma .. Un soir ou je suis venue, elle était à côté de toi. Elle avait l'air vraiment triste tu sais .. » Je m'étais sentie tellement mal quand elle avait levé les yeux et qu'elle s'était sentie obligée de partir. Après tout, je pouvais comprendre qu'elle soit venu. Elle avait passé un moment de sa vie dans la sienne.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 20 Déc - 20:08
Invité


❝  Bienvenue chez toi ❞
Hope & Austin

Austin est obligé de demander à Hope de se tenir un peu tranquille et d'arrêter de courir dans tous les sens, parce qu'il va finir par avoir mal au coeur si elle continue. Et par chance, elle accepte ! Austin souffle un peu du coup, il va pouvoir reposer un peu ses yeux et sa tête maintenant qu'elle vient se poser à côté de lui. Et il ne dit rien quand elle vient poser sa tête contre lui, il sait qu'elle prend mille précautions pour ne pas lui faire mal et sait très bien où elle peut se mettre sans prendre aucun risque. Déjà à l'hôpital elle venait souvent près de lui, même si ça ne durait jamais longtemps parce qu'elle se faisait jeter par les infirmières qui ne voulaient pas qu'elle prenne le risque d'aggraver l'état d'Austin. Mais lui s'en foutait un peu, il n'avait pas mal à ce moment là puisqu'il était blindé avec les anti douleur. Il ne peut pas s'empêcher de sourire à ce qu'elle lui dit. "- Tu crois vraiment que je m'en serais sortit tout seul une fois chez moi ?" ce n'est pas pour paraitre méchant qu'il dit ça, mais il a bien conscience qu'il est mieux avec elle que tout seul chez lui, c'est clair. Il arrivait même pas à descendre de la voiture tout à l'heure, alors pour se faire à manger, se laver, se coucher, tout ça comment il aurait fait ? du moins les premiers jours, après c'est clair qu'il devrait pouvoir faire certaines choses tout seul, ou du moins se débrouiller un peu.

Austin vient attraper sa main avec celle qu'il a de valide, il la sert tendrement alors qu'elle répond à sa question sur son frère. Il ne se souvient s'ils en ont parlé, il est possible qu'ils l'aient fait mais avec les doses qu'il recevait il a quelques blancs de son passage à l'hôpital. "- Super alors." il est content qu'elle ait vu son frère, même si c'était rapide elle l'a quand même vu et c'est ça le plus important. Et tant pis si lui ne l'a pas encore vu, il aura d'autres occasions d'après ce qu'elle vient de lui dire. Et puis voilà qu'elle parle de Christina, ce qui étonne Austin d'ailleurs et cela doit se voir sur son visage "- Oh.." il ne le savait pas et il ne l'aurait sans doute jamais su si elle ne l'avait pas croisé. "- Je la remercierai à l'occasion." mais il sent bien que quelque chose dérange Hope, c'est peu être pour ça qu'elle lui a dit. "- Ca t'ennuie qu'elle soit venu ?" autant lui demander, au moins comme ça il saura. Et puis il était inconscient donc il ne s'en souvient pas lui et si elle ne lui avait pas dit il ne l'aurait jamais su, bizarre quand même qu'elle soit venu. Austin et elle étaient amis avant qu'il ne se remette avec Hope, depuis on ne peut pas vraiment dire que ce soit encore le cas. "- Tu sais que tu es la seule qui compte à mes yeux, tu as toujours été la seule." il ne sait pas pourquoi mais il se sent obligé de lui rappeler, des fois qu'elle ait oublié ce détail qui est important à ses yeux. Donc elle ne doit pas se faire de soucis vis à vis des autres femmes.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 27 Déc - 17:20
Invité


❝ Bienvenue chez moi ❞
Austin & Hope

Je suis quand même contente de voir que malgré son état, sa douleur il reste quand même agréable avec moi et tellement gentil. Austin à toujours su être adorable avec moi, me dire tout ce dont une femme à besoin d'entendre, me rassurer. Je sais à présent que je suis la femme de sa vie, ou en tout cas qu'il le pense. Et ça me fait du bien qu'il est autant de facilité à me le dire, à verbaliser le fait qu'il ai besoin de moi et qu'il ne s'en cache pas. Et puis il se met à parler de Christina. Je ne pouvais pas lui en vouloir à elle, elle avait partagé la vie d'Austin pendant que moi j'étais trop lâche pour y faire à nouveau surface. Mais je dois avouer que j'avais ressentie une pointe de jalousie quand je l'avait vu assise à côté de lui, lui tenant la main. Elle avait immédiatement prit ses affaires et était partie en baissant les yeux, sans même me regarder. J'avais de la peine pour elle. Elle s'était attachée à Austin et il avait suffit que je pointe le bout de mon nez pour qu'il rompe avec elle alors que c'était elle qui l'avait ramassé en morceau. « Non ça ne m'ennuie pas, c'est normal qu'elle soit venue. J'aurai du l'appeler pour lui dire que tu étais à l'hopital mais j'ai pensé que c'était peut-être un peu déplacé que la fille pour laquelle tu l'a largué l'appel pour lui dire que son ex est entre la vie et la mort. » Toujours allongée à côté de lui, je lui caresse les cheveux, le laissant me rassurer encore une fois. « Je sais, et toi aussi tu es le seul qui compte pour moi Austin » Je dépose un baiser sur sa tête quand j'entends l'alarme incendie de la cuisine. « Oh non la casserole ! » Je me lève d'un bond, pour aller éteindre le feu de la casserole et ouvrir les fenêtres pour ventiler la cuisine. Je passe ensuite ma tête par l'ouverture de la porte et avec une petite moue désolée, j'essaie de me retenir d'exploser de rire. « Bon, tu aimes toujours la nourriture chinoise ? »

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 27 Déc - 19:57
Invité


❝  Bienvenue chez toi ❞
Hope & Austin

Austin ne comprend pas vraiment pourquoi elle lui parle de Christina étant donné qu'il ne s'en souviens pas. Elle est venu le voir et lui devait être inconscient, tout comme il l'était au début quand Hope était auprès de lui. Austin regrette de ne pas l'avoir vu, il aurait pu la remercier directement, maintenant ça va être plus compliqué à faire, déjà à cause de son état mais aussi à cause de sa situation. Hope le rassure en lui disant que non, cela ne la dérangeait pas vraiment, mais il en doute, comme si elle n'osait pas lui dire qu'elle pouvait être jalouse alors qu'il la connait bien. De toute façon Austin ne l'a jamais aimé, son coeur est resté à Hope malgré le fait qu'il la pensait morte.
Il apprécie les petites attentions qu'elle peut avoir avec lui, ses gestes tendres, sa main qui caresse doucement ses cheveux, ce genre de gestes là et il lui dit, lui rappel qu'elle est la seule qui compte pour lui et qu'elle n'a donc pas de soucis à se faire avec Christina ou même une autre femme. Après tout, quand il a enfin revu Hope et même s'il la haïssait à ce moment là, il a cessé peu à peu de voir cette autre femme, donc c'est bien la preuve que Hope compte plus que n'importe qui d'autre. "- J'espère bien." manquerait plus qu'elle lui avoue qu'elle a un autre homme dans sa vie, là se serait le coup de massue. Mais Austin n'a pas le temps de dire ou faire autre chose qu'elle se relève et court jusqu'à la cuisine, apparemment elle a fait cramer un truc.
Et quelques minutes plus tard quand elle se montre à nouveau au travers de la porte, ce qu'elle dit ne l'étonne pas plus que ça. "- Oui." c'est ce qu'il lui répond avant d'ajouter avec un air amusé "- T'as fait cramer le repas de ce soir c'est ça ?" le pire dans l'histoire c'est que si elle avait besoin d'aide, Austin pourrait même pas l'aider, rapide comme il est, le temps qu'il se relève et qu'il arrive à la cuisine tout l'appartement aurait déjà prit feu. Captain América n'avait pas vraiment apprécié le bruit de l'alarme parce qu'il a trouvé refuse sous un coussin du canapé et Austin le sent, ça fait une bosse pas bien loin de là où il est assis. "- Mais t'en fait pas, j'ai pas très faim de toute façon. Dit ! C'est normal que ton chat se soit enfilé sous un coussin, il va réussir à ressortir ?" parce que bon si Austin doit l'y aider, pareil, il va falloir une éternité pour ça.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 27 Déc - 20:51
Invité


❝ Bienvenue chez moi ❞
Austin & Hope

Oui j'étais jalouse, jalouse de ce que Austin et Christina avait vécus pendant mon absence, jalouse de me dire qu'elle avait été là pour lui quand il était au plus mal, alors que ça aurait dû être moi ou encore que s'il était aussi mal, c'était par ma faute. Mais je ne pouvais pas revenir en arrière même si je le voulais. Il fallait que je me concentre sur le présent et sur notre futur, pas sur les fautes que j'avais commis, il fallait tout simplement que je me pardonne, comme lui m'avait pardonné. Je profitais de cette proximité avec lui pour lui apporter tous les gestes d'affection que son état de santé pouvait supporter. Même Captain America était venu se glisser vers lui, profitant de la chaleur de son corps pour se blottir et commencer sa nuit. Cette petite boule de poil était vraiment attachante et pouvait se montrer vraiment très intelligente. Quand l'alarme incendie se déclenche, je fonce dans la cuisine, attrape la casserole entrain de bruler et la balance dans l'évier avant d'allumer l'eau froide. La fumé qui s'échappe ne tarde pas à me faire tousser et j'ouvre en grand la fenêtre de la cuisine pour laissé s'échapper cette fumé, signe de mon échec culinaire. Quand je propose à Austin de commander chinois et qu'il me dit qu'il n'a pas très faim, je sort immédiatement de la cuisine en posant mes mains sur mes hanches, planté devant lui droite comme un i. « Non non non Austin, tu as entendu le médecin ? Il faut que tu manges. Il m'a prévenu que tu n'auras pas faim au début à cause des médicaments mais qu'il fallait que tu te forces, qu'au final la faim viendrait en mangeant. » J'attrape immédiatement le téléphone et commande tout ce qui je le sais, lui fait plaisir. Une fois la commande passé, je m'assois de nouveau à côté d'Austin, me saisissant de la télécommande. Quand il me parle du chat, je ne lève même pas les yeux de la télé. « Bah si dans quelques heures il n'est pas sortie et que ça sent pas bon alors en effet c'est pas normal. » Je souris avant de tourner la tête vers Austin en souriant. « Oui t'inquiètes pas il fait ça quand il a peur du tonnerre. Ca veut dire qu'il se sens en sécurité sous les coussins vers toi. Il ressortira tout seul. » Je trouve ça mignon la façon dont il s'inquiète pour petit chat. Serait-il en train de l'adopter ?

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 27 Déc - 23:14
Invité


❝  Bienvenue chez toi ❞
Hope & Austin

Austin se sent quand même assez inutile dans cette situation. Hope a du partir en courant pour régler le problème à la cuisine et le voilà qui doit simplement attendre de voir comment elle s'en sort et si elle s'en sort. C'est un peu frustrant tout ça et Austin essaie de ne rien laisser paraitre parce sinon il deviendrait insupportable. Elle le connait, elle sait bien que pour le moment ça va mais que d'ici quelques temps il va devenir râleur et passer son temps à se plaindre de ne rien pouvoir faire et tout ça, à moins qu'il n'essaie malgré tout. Enfin, pour l'instant elle ne semble pas contente qu'il lui ait dit qu'en réalité il n'avait pas très faim, donc il doit se contenter de l'écouter lui remonter les bretelles. "- A vos ordre chef !" lui répond Austin d'un air taquin, toute façon il n'a pas le choix, Hope a parlé et la connaissant elle serait bien capable de lui donner la béquer donc il vaut mieux qu'il obéisse et qu'il la laisse faire.
Austin lui parle aussi du chat qui est allé se cacher sous un coussin et qui ne semble pas vouloir en ressortir et au début quand elle lui répond il la regarde l'air surpris. Il ne sait pas si elle parle sérieusement ou pas, par chance elle se reprend rapidement et ça soulage Austin, parce qu'il commençait vraiment à se faire du soucis là. "- Ah d'accord, tu m'as fait peur là." et il sourit légèrement l'air soulagé. Il faut dire qu'il va devoir faire avec cette petite bête à quatre pattes puisqu'il va devenir son compagnon durant quelques temps alors Austin ne peut pas l'ignorer non plus. Il n'a pas envie de devenir son souffre douleur et que le chat passe son temps à lui grimper dessus ou à faire ses griffes sur son pantalon, ça risquerait d'être douloureux à la longue. Et puis bon, il faut bien l'avouer, l'animal est tout de même assez mignon et il est difficile de ne pas apprécier sa présence ou son ronronnement quand il est proche de lui. "- Donc maintenant tu peux rester vers moi, y'a rien d'autre qui risque de prendre feu ?" Austin veut être sur, il a envie qu'elle revienne vers lui comme elle était avant que l'alarme ne la fasse se lever.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 12 Jan - 1:25
Invité


❝ Bienvenue chez moi ❞
Austin & Hope

Je crois qu'au fond j'étais contente qu'il soit "faible", je pourrais prendre soins de lui, comme je ne peux pas le faire quand il est en possession de tout ses moyens. Et puis je suis aussi contente parce que je vais pouvoir commander sans qu'il n'ai la possibilité de me contredire, parce qu'il sera malade et que ce sera à moi de prendre les chose en mains. Rien que d'y penser, je me met à sourire, d'un sourire diabolique en sachant pertinemment qu'il me verrait sourire comme ça. Je lâchais le téléphone et venais me blottir à nouveau contre lui, entendant mes jambes sur le canapé, contre les siennes, mon corps collé au sien, sous une petite couverture. « Non, y'a plus rien qui risque, je reste avec toi, jusqu'à ce que le livreur arrive. » Je m'approche doucement vers son visage et dépose un doux baiser sur ses lèvres. J'éloigne mon visage et souris en regardant ses beaux yeux bleu. « Je te propose qu'on regarde un film, c'est toi qui choisi, tu veux voir quoi ? » J'en profite pour récupérer le chat, toujours caché sous les coussins. Je le met sur mes genoux et le caresse tranquillement, pendant que je zappe à la télé. Soudain une pub pour des préservatifs apparait et je regarde Austin avec ce regard rieur que j'ai quand j'ai une idée en tête. Je me tourne vers lui. « Dommage que tu sois en convalescence, j'ai hâte que tu ailles mieux. » Je continue de zapper en souriant, ça marche toujours de tenter les garçons avec ce genre de réflexion, même si je sais que Austin n'est vraiment pas en état.
Tout à coup je prend conscience de la situation. Nous sommes là tous les deux chez moi, allongé dans le canapé et j'aime la scène que je vie. Au fond de moi j'espère vraiment qu'Austin acceptera de vivre avec moi après toute cette histoire. Je pose ma tête sur son épaule, attrape sa main et respire profondément. « J'aime te savoir ici, j'aime la famille qu'on pourrait former. Je suis heureuse que tu sois là Austin. » J'avais dis ça doucement, sincèrement.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 14 Jan - 15:34
Invité


❝  Bienvenue chez toi ❞
Hope & Austin

Austin déteste être coincé comme ça. Il n'aime pas rester inactif mais ne peut pas non plus nier qu'il ne peut rien faire ni pour aider ni pour quoi que ce soit d'ailleurs. Il va falloir attendre un peu que son état s'améliore, ce qui n'est pas encore pour tout de suite. D'ici quelques jours sans doute, la douleur sera plus supportable et ses mouvements seront donc plus fluides et plus évident pour lui, surtout s'il n'y a plus cette satané douleur. Hope le rejoint finalement sur le canapé et il se demande bien ce qu'elle va encore faire. Elle qui n'arrive pas à tenir en place. "- D'accord, j'ai bien envie de voir le dernier star wars." celui qui est sortie l'année dernière ou quelque chose du genre, pas le dernier qui vient de sortir au ciné, ça Austin le sait pour l'instant c'est pas possible de le voir. Et puis bon, il vaut mieux les voir dans l'ordre quand même. Hope zappe et bien entendu, il la laisse faire parce que de toute façon il n'est pas capable de le faire. Et à ce qu'elle lui dit, Austin grimace avant de répondre "- C'est ça... enfonce bien le clou..." déjà qu'il se sent super diminué voilà que maintenant elle lui rappel au combien il est diminué, c'est pas évident surtout pour un mec. Même si ça n'avait rien de méchant, Austin aime pas être coincé comme ça. S'il le pouvait il ne serait pas affalé sur ce canapé incapable de rien faire et il serait ailleurs avec elle, en train de s'occuper d'elle comme elle le mérite. Les retrouvailles ont été trop courts à son gout et il aurait aimé pouvoir en profiter encore un peu. Mais là avec sa blessure c'est mort.

Austin soupire ensuite tout en venant glisser ses doigts entre les doigts de Hope, ça il sait encore faire et il y arrive et c'est même plutôt agréable. Et ce qu'elle dit, il apprécie, parce que dans le fond c'est aussi ce qu'il pense. "- J'aime t'entendre parler comme ça, un jour notre vie sera rempli de rires de nos enfants." Austin ne sait pas vraiment si ce qu'il vient de dire est réfléchis ou pas, il est possible que ce soit les médicaments, mais cette idée, cette vision de vie lui plait et il n'a pas envie de retirer ce qu'il vient de dire.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 16 Jan - 0:31
Invité


❝ Bienvenue chez moi ❞
Austin & Hope

Je suis contente qu'il soit là et encore plus qu'il joue le jeu en medisant qu'il veut bien regarder Star wars. Je tourne ma tête vers lui et le regarde avec des gros yeux. « Star Wars ? Mais il est super long le dernier, t'as pas intérêt à t'endormir hein ? Parce que c'est toi qui choisis le film alors tu regardes jusqu'à la fin ! » J'aime bien lui donner quelques ordres. J'ai un caractère parfois un peu dominant, Austin le sait et à toujours su vivre avec et prendre le dessus quand il le fallait. Je me détache un peu de lui, lâchant par la même occasion sa main et m'assoit pour attraper mon ordinateur. Je télécharge le dernier star wars et me blottit à nouveau dans les bras d'Austin, le petit chat toujours sur nos genoux. « Oui je sais, je télécharge un film illégalement, mais on peut bien contourner la loi parfois non ?! » Je rie toute seule en zappant à la télé.
Quand je lui parle de sexe et lui dis qu'il faudra attendre qu'il aille mieux, Austin se vexe, me rappelant que je suis en train d'enfoncer le couteau dans la plaie. Je rie au éclats avant de me relever un peu, me penchant sur lui. Mes lèvres frôles les siennes mais je ne l'embrasse pas. Je lui mordille la lèvre inférieur avant de sourire. « C'est rien, on trouvera bien une solution, tu sais très bien que ni toi ni moi n'allons tenir 3 mois » Je lui fais un petit clin d'oeil avant de l'embrasser tendrement. Je le blottit à nouveau contre lui. Lorsqu'il me parle de rire d'enfants, mon coeur se met à battre un peu plus vite, un peu plus fort. Je suis heureuse de voir qu'il envisage d'avoir des enfants avec moi. Mais je ne lui parle pas pour autant de la demande en mariage qu'on s'est plus ou moins faite à l'hôpital. Je lui en ai déjà parlé dans la voiture, je préfère le laisser venir à moi quand il sera prêt. J'entends le livreur sonner à la porte. Je me lève récupère la nourriture, paie et la rapporte à Austin. Je l'aide à se remonter un peu dans le canapé et en profite pour prendre des plateaux. Le film téléchargé, je le met sur la télé et me rassoit à côté d'Austin. « Je suis contente d'avoir encore trois jours de repos. On va enfin pourvoir passer vraiment du temps ensemble, j'aurais préféré que ce soit dans d'autres circonstances mais on prend ce qu'on nous donne. » Je lui caresse la joue en ajoutant : « Je suis contente que tu n'ai rien mon ange. »

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 16 Jan - 10:31
Invité


❝  Bienvenue chez toi ❞
Hope & Austin

Austin est content d'être là, de toute façon il n'aurait pas pu se débrouiller tout seul chez lui. Heureusement qu'elle a réussit à le convaincre parce que sinon ça allait vraiment être la galère. Il l'écoute lui parler du film et tout ça et sourit, un peu amusé par ce qu'elle lui dit. "- Si je m'endors c'est pas si grave, après tout j'aurai toute ma convalescence pour le terminer non ?" oui elle lui a donné un ordre mais il a toujours aimé s'exprimer, la contre dire et lui faire connaitre son point de vue et ça ne va pas changer parce qu'il est blessé. Non, ça c'est clair que c'est pas prêt d'arriver. Austin ne capitule jamais devant elle. "- Ouais.. je sais pas... ce serait dommage que tu te fasse choper pour un film..." en même temps il ne va pas lui donner d'ordre mais c'est quand même lui qui l'a demandé ce film, sans doute parce qu'il pensait que était disponible en téléchargement légale, bref, tant pis c'est fait maintenant.

Et voilà qu'ensuite elle remue le couteau dans la plaie pendant cette pub pour les préservatif. Austin se sent super diminué, il a l'impression de n'être bon à rien et surtout pas à satisfaire sa copine alors lui parler de ça maintenant ce n'est vraiment pas le bon moment. Si bien que quand elle vient frôler ses lèvres, Austin tente d'obtenir un vrai baiser mais tout ce qu'il récolte c'est qu'elle lui mordille la lèvre inférieur. Décidément elle le fait exprès. Austin fait la moue, il boude, il n'aime pas quand elle joue comme ça et qu'il ne peut pas répondre. Il n'a pas le choix, il est invalide là et hors de question pour lui d'essayer de la pousser vers lui il y arrivera pas et ne fera que se faire mal. Heureusement pour elle qu'elle se rattrape ensuite et qu'elle vient l'embrasser tendrement, un vrai baiser, pas une tentation juste pour le chercher et le faire bouder. Il préfère qu'elle fasse ça, au moins ça montre qu'elle a compris sa douleur.

Et puis le livreur arrive et comme à son habitude elle saute du canapé pour aller chercher ce qui arrive et quelques minutes plus tard tandis qu'Austin essaie de se relever un peu, elle arrive et dépose tout ça sur la table basse pour ensuite l'aider à se remettre un peu mieux afin de pouvoir manger. Sauf qu'Austin lui a dit qu'il n'avait pas très faim. Il ne sait même pas s'il pourra manger quelque chose, c'est comme si son estomac refusait. A croire que les médocs qu'il a prit lui on déjà rempli l'estomac. Austin la regarde et répond "- Oui, on prend ce qu'on nous donne." qu'est ce qu'il aimerait pouvoir faire comme elle et lui caresser la joue, lui prendre la main ou même la prendre dans ses bras. Mais pour l'instant va falloir qu'il fasse avec. "- Rien..." Austin lui fait les gros yeux, et bah si ça c'est rien qu'est ce que ça doit être quand il aura quelque chose. "- T'es sérieuse là ? trois mois tu l'as dit toi même...." ce n'est pas trois mois de convalescence mais il sait que ça va être long à se remettre et qu'il va devoir faire attention et surtout de la rééducation.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 16 Jan - 14:44
Invité


❝ Bienvenue chez moi ❞
Austin & Hope

Je rie quand il me dit qu'il aura toute sa convalescence s'il s'endort devant le film. C'est vrai qu'il en a encore pour un petit moment. Je dépose la nourriture dans les plateaux mais ne lui sert pas. Je m'allonge seulement à côté de lui, sur le côté et je plante mon regard dans le sien.
« Je voulais pas dire que tu n'as rien, je voulais simplement dire que tu pourrais toujours être dans le coma, branché à ce respirateur.   » Je sentais les lames me monter les yeux. Je savais que c'était difficile pour Austin, c'est un homme très actif, c'est dur pour lui de rester allonger sans ne rien pouvoir faire seul. La douleur dû à la balle et au choc de sa tête contre le sol ne doit pas être facile non plus. J'ai conscience qu'être diminué ainsi et ne pas pouvoir faire ce qu'il faisait avant devait être tellement difficile. Mais pour moi aussi ça l'était. Non pas de devoir m'occuper de lui, mais de le voir souffrir physiquement et mentalement. De sentir sa détresse et de ne rien pouvoir faire de plus que je le regarder avoir mal, en silence. « C'est dur pour moi aussi tu sais, j'aimerai pouvoir aspirer toute ta souffrance, je préférais être à ta place et que tu n'ai rien.   » Je donnerais ma vie pour lui, alors je pensais vraiment ce que je disais.
Je sentais aussi que je l'avait vexé avec cette histoire de d'abstinence pendant trois mois. Il était blessé dans son égo et je ne pouvais pas lui en vouloir. Je m'appuyais alors sur mon coude et m'approchais à nouveau de son visage. Cette fois ci, pas de tentation, de provocation. Je pose simplement mes lèvres sur les siennes et exerce une pression douce. Puis je l'embrasse à nouveau, cette fois ci plus langoureusement. Ensuite, je me soulève un peu et viens délicatement poser ma tête sur son ventre, en prenant soin de ne pas lui faire de mal. Je prend sa main et la dépose sur ma joue. Etant donné que c'est trop douloureux pour lui de lever le bras, mon visage vient à lui, car ses caresses me manque. Je reste quelques minutes comme ça, puis je me relève pour prendre les plateaux de nourriture. « Je sais que tu n'as pas très faim, mais il faut que tu manges, tu reprendras des forces qu'en mangeant. » Je n'aime pas devoir lui parler comme s'il était un enfant, mais je veux vraiment qu'il aille mieux, pour lui ! Quand il me demande si je suis sérieuse pour les trois mois, j'essaie d'avaler mes nouilles le plus proprement possible, ce qui n'est apparemment pas ce que je sais faire de mieux.. « Oui trois mois, c'est ce que le médecin m'a dit. Mais je t'ai dit, on trouvera un solution. » Je lui fait un petit sourire coquin. Je ne peux pas m'empêcher d'essayer d'être optimiste et joyeuse, après tout il faut que je le ménage un peu !

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SHINE :: Archives :: Story end :: Sujets de rp-
Sauter vers: