AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Archives :: Story end :: Sujets de rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

How about a drink? |Spencer

avatar
Priam Blake
Gémeaux
My diary :

Sex On Fire
Je suis un paradoxe. J’ai ce côté prince charmant que toute femme recherche. Le mec tendre qui te tient la porte et qui, au fond, a un petit côté fleur bleue. Celui qui te traitera comme une princesse te feras rire. Or, je suis aussi le mec au regard brûlant qui glissera ses doigts dans ta culotte en public. N’essaies pas de me comprendre, ça te filera des migraines, chérie..

Mon surnom : Blake
Mon signe astrologique : Gémeaux
Dans la vie je suis : diablement sexy et accessoirement male stripper baby.
Catégorie Sociale : je m'en sors...
J'aime les : courbes féminines, les gémissements et les soupirs, l'excitation et le danger. Je t'aime toi, ici et maintenant, une unique nuit qui, je l'espère, seras la meilleure de ta vie.
Sosie de : Nico Tortorella
Double compte : ta mémé.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Nov - 2:22


"How about a drink?"




Je sens l’arôme légèrement sucré de ma bière avant même que mes lèvres atteignent le verre porté à mes lèvres. Je hausse les sourcils, satisfaite, avant de le reposer sur le comptoir. J’avais oublié le goût particulier d’une de mes bières blondes favorite. J’ai malheureusement troqué la bière pour de forts spiritueux il y a bien longtemps : presque deux ans, pour être exacte. Pour moi, l’alcool fait maintenant référence de thérapie. Je bois, je me remémore de lourds souvenirs, je déprime et rentre chez moi. Je ne suis plus qu’une épave. C’est bien dommage, car j’ai jadis été une personne très sociable et blagueuse. Je ne le suis plus. Je ne suis plus rien sans ma tendre moitié. Bref, je n’ai pas envie de penser à ça. Non, je dois tâcher de m’amuser ce soir. Mon but, n’est pas de cuver à m’en rendre malade. Non, je ne suis pas ici pour noyer mon chagrin comme à mon habitude. Surprenant? Oui, ça l’est. Un discret regard à ma montre me confirme ce que je savais déjà : ils ne viendront pas. Six ans de cohabitation, de joies et de peines, font en sorte que je connais mieux que personne les membres de mon ancien bataillon. Aucun soldat digne de ce nom arrive en retard à un rendez-vous. Je soupire, avant de laisser échapper un sourire en coin, soulagée.

J’aime ces mecs. Ils sont la seule famille qu’il me reste. J’ai vécu des trucs horribles avec eux, mais aussi de bons moments malgré tout. Je leur serai toujours loyale. Cependant, je ne suis pas prête à les revoir. Leur présence me rappellerait trop ma propre expérience dans l’armée. Leur présence me rappellerait trop Lui, son sourire, son parfum et ses caresses. Donc, oui, je suis soulagée de ne pas avoir à vivre cela. Serait-ce une faveur que m’accorde les astres ? L’astrologie est bien un phénomène sur lequel plane un grand mystère. Est-ce sérieux. Est-ce une arnaque? Non, bien sûr que non, les astres n’ont rien à voir là-dedans. Je refuse que mon destin, ma vie, soit gérée par nul autre que moi. En somme, ce n’est pas un bout de papier, mon horoscope, qui décidera de mon sort. On peut me considérer comme une rebelle de ce côté. Alors que beaucoup ne jurent que par l’astrologie, j’en suis encore à cette bonne et vieille idée selon laquelle nous décidons de quoi sera fait notre futur.

Ma famille, mes frères et sœurs d’armes, ne viendront pas ce soir. Leur permission doit s’être terminée plus tôt que prévu. Ce n’est pas important. Tant qu’à être ici, aussi bien rester un petit moment. J’enlève ma veste de cuir noire pour la déposer sur le dossier de ma chaise. Mon portefeuille en sort accidentellement de la poche droite sans que je l’ai remarqué. Quelques secondes plus tard, un garçon me tape sur l’épaule, avant de me tendre celui-ci. Je laisse glisser mon regard sur lui, grand, mince, les cheveux tirant sur le blond. Un jeune homme assez honnête pour me remettre mon argent au lieu de partir avec la somme. Voilà qui égaye ma soirée. Ou pas. «Merci.», dis-je tout simplement en reprenant mon bien.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 23 Nov - 0:48
Invité
How about a drink?
   feat. Magnolia White
L'alcool c'est de l'eau... by les alcooliques anonymes
Spencer c’était réveillé après un superbe rêve, qu’il aurait aimé être réalité. Dans ce rêve, il était dans un lit, avec un garçon. Je vous arrête de suite, ils étaient en couple. Il s’était donc enfin trouvé un copain et avait passé sa première nuit avec lui.
Bon, c’est un peu l’air bougon au réveil qu’il se leva, parce qu’il se réveillait bien seul dans son lit, malheureusement.

Comme à l’habitude, il se leva démarra la bouilloire, parti pour la douche, prépara ses affaires, pris sa douche, se prépara et revint prendre l’eau pour se préparer un thé, il avait trouvé le timing parfait depuis maintenant 2 ans pour que l’eau soit entre tiède et bouillante. Le tout accompagné de tartines de pain au beurre. Idéal pour bien démarrer la journée.

Ensuite il prenait sa voiture pour se rendre au travail, d’où bientôt il ferrait parti des un peu plus gradés, enfin c’est ce que lui avait annoncé le boss la veille ; « Spencer à la vitesse où faites rentrer l’argent dans les caisses de l’entreprise ; vous aurez ma place avant ma retraite ». D’ailleurs à ce moment il lui avait filer une prime, et une augmentation de salaire de près de 500$.
Alors, c’était décidé à la fin de la journée il irait boire un coup pour fêter ça mais seul, il ne voulait pas de voir de gens qu’il connaissait déjà, des envies du genre lui arrivait de temps en temps.

Spencer avait eu sa journée comme tout le monde au travail. Une journée de merde en fait... Il avait eu beaucoup de gros con, en une journée cela relevait d’une tragédie. Ceci ne l’avait aucunement empêché de faire plus que ses quotas comme d’habitude.

Il avait donc quitté le travail et s’était rendu chez lui pour se changer, pour sortir après. Il traina rapidement sur internet puis vers les 18h il partit en ville se trouver un bar sympa.

Lorsqu’il entre il s’avança pour commander au comptoir mais à ce moment une fille fit tomber son portefeuille, il lui tapota l’épaule.

« Excuse-moi mais tu as fait tomber ton portefeuille. »

Spencer s’assis à côté d’elle et lui dit : « Aller vas-y je te paye un coup ! »

Il fit signe au Barman de lui filer une carte des différentes boissons que son établissement pouvait lui proposer. Sur la carte on pouvait voir plein de cocktails sans alcool qui avait l’air super bon mais devant une fille qui avait plus de 25 ans sûr il fallait prendre de l’alcool, donc il regarda les différentes choses proposées, puis commença léger et commanda un Sex on the beach.

« Bon alors tu veux quoi ? »
© Gasmask    
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Priam Blake
Gémeaux
My diary :

Sex On Fire
Je suis un paradoxe. J’ai ce côté prince charmant que toute femme recherche. Le mec tendre qui te tient la porte et qui, au fond, a un petit côté fleur bleue. Celui qui te traitera comme une princesse te feras rire. Or, je suis aussi le mec au regard brûlant qui glissera ses doigts dans ta culotte en public. N’essaies pas de me comprendre, ça te filera des migraines, chérie..

Mon surnom : Blake
Mon signe astrologique : Gémeaux
Dans la vie je suis : diablement sexy et accessoirement male stripper baby.
Catégorie Sociale : je m'en sors...
J'aime les : courbes féminines, les gémissements et les soupirs, l'excitation et le danger. Je t'aime toi, ici et maintenant, une unique nuit qui, je l'espère, seras la meilleure de ta vie.
Sosie de : Nico Tortorella
Double compte : ta mémé.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Nov - 3:04


"How about a drink?"




La preuve que j’ai la tête dans les nuages : je n’ai même pas vu mon porte-monnaie tomber de ma poche. Heureusement, le petit a eu la gentillesse de me le rendre. J’étais trop occupée à penser à mes aventures plus intenses les unes que les autres avec mes compagnons de guerre. Bref, je devrais faire plus attention la prochaine fois. Après tout, l’humain n’est pas foncièrement bon. J’en suis la preuve. Je le remercie, petit sourire à l’appui, avant de me retourner vers le bar, prête à passer à autre chose. Je ne m’attendais pas le moins du monde à ce qu’il engage la conversation… et encore moins à ce qu’il s’assoit nonchalamment sur le tabouret droit au mien, comme si nous étions potes depuis des années. Les jeunes sont-ils tous aussi permissifs de nos jours? Et si j’attendais quelqu’un? Ce n’est pas parce que j’aurai bientôt trente ans que je suis condamnée à traîner seule dans les bars. Je fronce les sourcils, le voyant enthousiaste à l’idée de « me payer un coup ». Le pauvre, il ne sait pas du tout dans quoi il s’embarque. «Tu es seul?», dis-je, les sourcils froncés à cette idée. Je regarde les alentours, mais personne ne semble être avec lui. Oulah, j'espère qu'il ne pensera pas que je tente de le draguer. Loin de moi cette idée.

Le jeune fait signe au barman alors que j’observe mon interlocuteur sous toutes les coutures. À peine a-t-il la vingtaine, d’après son physique. Je suis déstabilisée, à vrai dire. Le blondinet, son assurance et sa naïveté sont à la fois exaspérants et rafraîchissants. Je ne saurais savoir si j’adore ou si je déteste sa présence à mes côtés. Pour ma part, j’ai perdu toute naïveté à quatorze ans. J’ai la nette impression qu’il a eu plus de chance que moi. Me voilà qui juge un livre par sa couverture… «J’ai l’air d’une fille qui a besoin qu’on lui paye un coup?», lui demandais-je du tac au tac. Je devrais être plus gentille avec lui. Après tout, il fait l’effort de l’être avec moi. C’est l’habitude… Je préfère être désagréable, pour ne pas m’attacher. Je pourrais peut-être faire une exception, MAIS seulement pour cette fois-ci. Je secoue la tête de droite à gauche, sourire amusé aux lèvres, avant de rétorquer. «Tu es sûr d’être capable de suivre la cadence? Je n’en ai probablement pas l’air, mais je tiens bien l’alcool.» Réfléchis une minute Magnolia… Ce petit a-t-il non seulement l’âge de boire de l’alcool? Bonne question.

Je le regarde commander un Sex on the beach et je ricane dans mon coin. Il ne joue pas du tout dans le même camp que moi. Son choix est tout le contraire de ce que je commanderais. Cependant, je ne suis pas surprise. J’ai la nette impression qu’il aime autant les hommes que moi. Voici une question qui mérite une réponse. Je suis curieuse, voilà tout. Je vais lui laisser une chance, tout de même. Au lieu d’opter pour mon célèbre whisky sans glace cul sec, je commande tout simplement une seconde bière. «Je m’appelle Magnolia.», lui dis-je avant de lui tendre la main.


Code by Sleepy



On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 25 Nov - 0:17
Invité
How about a drink?
   feat. Magnolia White
L'alcool c'est de l'eau... by les alcooliques anonymes
«Tu es seul?»

*As-tu vu ma tête ? Tu as cru que personne n’aimerais sortir avec moi, que j’ai l’air ennuyeux ?*

« Ouais, je suis venu seul, et toi au vu que tu regardais ta montre avec un regard ennuyé ou je ne sais quoi, on dirait que tu t’ai fait poser un lapin, donc toi aussi tu es seule? »

«J’ai l’air d’une fille qui a besoin qu’on lui paye un coup?»

*Putain elle est relou en plus*

« Je te paye un coup c’est tout, je fête mon augmentation et ma prime ce soir ! »

Spencer se demandait s’il avait bien fait de venir dans ce bar, enfin surtout de lui avoir proposer un verre.

*Nan mais attends la vieille, déjà je t’ai ramassé tes affaires, hein ! Alors tu peux pas, genre boire un coup tranquillement, puis être moins chiante ?*

Il en revenait pas, il avait été cool, où plein aurait été des voleurs et elle l’autre s’en foutait limite royalement.

*Genre c’est pas normal que les gens te paient des coups, tu le mérites tellement pas ? Pas une habituée ou peut être juste une vieille aigri*

«Tu es sûr d’être capable de suivre la cadence? Je n’en ai probablement pas l’air, mais je tiens bien l’alcool.»

*Nan mais puis quoi encore je peux pas tenir la cadence, c’est ceux qui disent ça qui tiennent jamais en général…*

« Tu as pas de soucis à te faire de ce côté-là normalement…. »

Par contre c’est vrai que Spencer n’avait pas trop l’habitude de boire énormément parce que cela ne lui réussissait pas vraiment, la dernière fois il était sorti avec des amis et ils avaient pris un cuite dans un bar, d’où le nom il ne peut pas s’en rappeler vu l’événement. On lui avait raconter qu’il était parti choper toutes les filles du bar et que le lendemain matin quand il s’était réveiller ; il y en avait une a côté de lui qui avait eu l’air content de sa nuit. En fait ça remontait à la semaine passée…

Sans parler de la fois d’avant où ivre mort il était parti se louer pour la soirée un des meilleurs DJ de NY, ainsi qu’une des salles les plus prestigieuses, avec buffet tout ça et tout ce qui s’en suit. Cela lui avait coûté la bagatelle de 30 000$. Il allait s’en rappelais un moment d’ailleurs il avait dû réservé pour dans un moment parce qu’il n’y avait pas de disponibilité dans les semaines du mois… Bon même si après il aurait voulu gardé son argent il en avait encore de côté pour un bon pactole alors ce n’était pas si grave pour lui. L’argent s’il en voulait plus, il travaillait plus et il en avait déjà des heures supplémentaires à son compteur.

«Je m’appelle Magnolia.»

« Euh salut Magnolia, moi c’est Spencer, mais je me fais appeler Spency par les gens qui m’entourent. »

Tout en lui serrant la main que l’on lui tendait.

« Du coup qu’es ce que tu t’attendais à faire de ta soirée ? »

Il se mit à siroter son cocktail en écoutant sa comparse du soir. Elle avait l’air sympathique dans le fond malgré un air un peu revêche. Il n’aimait pas juger les gens, il préférait attendre ce qu’elle lui montrerait.
© Gasmask    
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Priam Blake
Gémeaux
My diary :

Sex On Fire
Je suis un paradoxe. J’ai ce côté prince charmant que toute femme recherche. Le mec tendre qui te tient la porte et qui, au fond, a un petit côté fleur bleue. Celui qui te traitera comme une princesse te feras rire. Or, je suis aussi le mec au regard brûlant qui glissera ses doigts dans ta culotte en public. N’essaies pas de me comprendre, ça te filera des migraines, chérie..

Mon surnom : Blake
Mon signe astrologique : Gémeaux
Dans la vie je suis : diablement sexy et accessoirement male stripper baby.
Catégorie Sociale : je m'en sors...
J'aime les : courbes féminines, les gémissements et les soupirs, l'excitation et le danger. Je t'aime toi, ici et maintenant, une unique nuit qui, je l'espère, seras la meilleure de ta vie.
Sosie de : Nico Tortorella
Double compte : ta mémé.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Déc - 3:31


"How about a drink?"




Le blondinet, bien que de bonne foi, ne me paraît pas des plus agréables. Enfin, il le serait pour le commun des mortels, bien sûr. Toute personne censée serait heureuse d’accepter un verre avec lui et de se laisser envahir par l’enthousiasme contagieux et naïf qu’il dégage. Cependant, le pauvre n’est pas tombé sur la bonne personne. Au contraire, voir un jeune homme de son âge, seul dans un bar, ne m’inspire pas confiance. Oui, c’est louche. Il est supposé passer du bon temps avec ses amis, non? Bref, c’est probablement ma légère tendance à la paranoïa qui a pris le dessus. Après tout, il fait ce qu’il veut. En plus, je ne suis pas mieux, presque trentenaire, seule au bar. «Ouais, je suis venus seul et toi, au vu que tu regardais ta montre avec un regard ennuyé ou je sais pas quoi, on dirait que tu t’ai fait poser un lapin. Donc, toi aussi tu es seule?» Je n’aime pas particulièrement son ton un peu trop familier. Après tout, nous sommes des inconnus. Comment peut-il me parler avec autant de nonchalance? Ça me dépasse totalement. C’est lui ou moi, le bizarroïde? Serait-ce sa personnalité un peu trop ouverte ou bien la mienne, un peu trop fermée, qui cloche dans l’histoire? Peut-être est-ce la combinaison des deux qui ne fait pas bon ménage. Pourquoi il veut me payer un verre? J’ai l’air si pitoyable, assise seule? Il a pitié de la « vieille » au caractère de merde qui boit toute seule? J’espère pour lui que ce n’est pas le cas. Où sont les caméras? C’est un pari? Il me donne la réponse sans que j’aie à lui demander. «Je te paye un coup c’est tout, je fête mon augmentation et ma prime ce soir!»

Typique. Quelqu’un qui reçoit une promotion et qui en profite pour payer des verres aux autres, en mode «Je suis riche, maintenant.». Pourquoi ne pas en profiter dans ce cas? Après tout, je ne suis qu’une pauvre femme dans la classe moyenne. Ce serait dommage que je flambe le fruit de mon humble travail dans la bière ce soir. Puis, peut-être que le côté jeune et naïf de mon interlocuteur me paraîtra moins énervant une fois quelques verres de pris. Saura-t-il suivre la cadence, cependant? Je suis presque une alcoolique… Mais il a l’avantage d’être jeune. Ou pas. Néanmoins, aucun doute là-dessus, son système récupérera plus vite demain matin. «Tu n’as pas de souci à te faire de ce côté-là normalement…» Il n’a pas l’air certain, mais je vais prendre cela comme un Oui. J’espère seulement ne pas avoir à le traîner jusqu’aux toilettes pour qu’il vomisse à la fin. Je déteste montrer mon côté maternel, bien que j’en ai un, caché au plus profond de moi. Surprenant? Ouais…

Je tends tout simplement la main, un petit sourire amusé aux lèvres, et me présente. Le moins que je puisse faire, c’est bien cela, lui révéler mon prénom. Après tout, il m’a redonné mon porte-monnaie et m’offre ma consommation. D’ailleurs, je finis ma bière avant d’en commander une seconde. Il serre la main que je lui tends et me répond : «Euh salut Magnolia, moi c’est Spencer, mais je me fais appeler Spency par les gens qui m’entourent.» Euh salut Magnolia? Quoi? C’est si peu commun, une personne qui se présente? Je n’y comprends plus rien. Je me sens vieille, tout d’un coup. Spency? Faut-il vraiment que je l’appelle comme ça? Aller, Magnolia, fais un petit effort! C’est plutôt mignon, comme surnom. «Du coup, qu’est-ce que tu t’attendais à faire de ta soirée?» Bonne question. En fait, j’ai passé à deux cheveux de passer une des pires soirées de ma vie. J’aime ces gens, mes frères et sœurs d’armes, mais les voir m’aurait rappelé celui que j’ai perdu un an et demi plus tôt, Quinn, l’amour de ma vie. «Tu as vu juste, je me suis fait poser un lapin. J’étais supposée passer la soirée avec des amis de longue date.», dis-je en hochant la tête. «Ils ont eu un empêchement. Alors, je suis restée pour boire un verre, et je suis tombée sur toi.», continuais-je avant de sourire. Ma seconde bière est posée devant moi et je bois une gorgé du liquide couleur miel. «Tu dois être content de cette promotion! Au fait, tu fais quel métier, au juste?», finis-je. Aussi bien en apprendre plus sur lui, au point où j’en suis.


Code by Sleepy



On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SHINE :: Archives :: Story end :: Sujets de rp-
Sauter vers: