AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Sujets de rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Where were-you ? ~ Lax

avatar
Invité
Invité
Jeu 24 Nov - 21:02
Invité
Les mots de ta mère te résonnent dans ta tête. Tu ne sais pas comment faire, comment appréhender la chose. Tu as peur qu'elle t'ait oublié, qu'elle ne veut pas que tu sois de nouveau dans sa vie. Tu as peur si elle apprend toute la vérité qu'elle te claque la porte au nez. Mais tu as fait ça pour son bien, du moins tu le pensais. Tu n'avais pas prévu le manque. Le manque de son sourire, le manque de ses confidences sous la couette. Le manque d'elle. Elle qui te ressemble. Toi-même tu pensais qu'elle allait partir à la moindre occasion. Elle ne l'a pas fait et aujourd'hui c'est toi qui a besoin d'elle. Besoin de ses disputes, de ses remises en question, de son regard. Tu ne comprends pas comment elle a pu faire sa place aussi rapidement. Toi qui n'as jamais refait confiance à une femme. Bon tu as eu des aventures, après tout tu restes un homme. Mais jamais personne n'a compté comme elle et pourtant tu ne l'as pas touché. Tu as l'impression que tu ne la mérites pas. Tu ne dois pas revenir dans sa vie, tu n'es pas clean et pourtant tu ne t'écoutes pas. Tu restes égoïste au fond de toi. Tu voudrais avoir le beurre et l'argent du beurre. Mais tu sais que ce n'est pas possible. Mais tu es déterminé, demain tu iras la voir, tout lui expliquer, tout lui raconter. Tu espères qu'elle ne le prendra pas trop mal. Tu iras avec des fleurs ou du chocolat. Tu ne sais pas trop... Tu espères que cela passera bien pour des excuses. Même si toi-même, tu n'aurais pas voulu te pardonner. Mais faut bien quelque chose... Tu n'es pas très doué. Tu n'es pas romantique. Tu sors de ton travail de barman. Tu n'arrêtes pas le milieu pour autant mais tu ne bosses pas ce soir. Tu sens des gouttes parcourir sur ton visage, tu relèves ta tête et tu souffles. La pluie arrive... Tu n'as pas pris ta caisse, tu n'as pas envie d'être mouillé. Bizarrement, cela te fait penser à elle. Tu as toujours une pensée pour elle mais cette fois tu ne veux pas être trompé. Alors tu fonces tête baissé dans le premier bar, tu ne calcules pas, tu ne réalises pas. Tu sens simplement un plateau contre ton torse renversé. Tu n'as pas prévu le coup. Tu avais oublié l'endroit. Tu n'as pas réfléchi et te voila avec un verre d'eau et du café sur ton t-shirt. Tu siffles car c'était chaud et tu es prêt à injurier la serveuse lorsque tu lui fais face. Mais aucun mot, aucun son ne sort. Tu es cloué au sol et scotché devant l'apparition. Tu clignes des yeux car tu arrives à peine à y croire. Tu es face à elle : Lexie. Lexie est devant toi. Toi tu es devant elle. Tu t'insultes intérieurement. Tu viens de comprendre que tes pieds t'ont amené ici. Cela fait six mois que tu ne l'avais pas vus d'aussi proche. Six longs mois à rester dans le silence, à rester cacher. Tu ne sais pas quoi dire ou faire. Tu es tétanisé devant elle. Le silence se fait trop long. Alors tes lèvres murmurent quelque chose. « Lexie... » Après six longs mois d'absence, c'est son prénom que tu sors ? Non mais des fois tu te demandes vraiment s'il te reste des neurones quelque part. Puis tu te penches pour ramasser ce que tu as fait renverser, car au fond tu ne sais pas si c'est toi ou elle mais tu veux éviter son regard, ses questions... Tu ramasses les bouts de verre. « Désolé je ne t'avais pas vu... » De mieux en mieux... Tu avais tellement envie de la prendre dans tes bras mais tu sais que ce n'est pas le moment ni le lieu. Puis tu ne sais pas quoi dire d'autre. Tu as perdu tout ton raisonnement, toute ta préparation en tête. Puis l'improvisation ce n'est pas trop ton truc. Alors tu restes concentré sur ta tache avec ses bouts de verres qu'il pourrait peut-être te sauver la vie, te sauver de son interrogatoire. Tu aimerais aller te cacher de nouveau dans ton trou pour ne plus réapparaître cette fois-ci...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lexie Bennett
Admin - Cancer
My diary :

Mon surnom : Lex
Mon âge : 23
Mon signe astrologique : Cancer
Dans la vie je suis : étudiante mais par simple amusement dorénavant
Catégorie Sociale : T'es des bas-fond, mais ta beauté te donne du travail, un travail qui paie. Depuis peu, on te repère petite princesse.
J'aime les : Les pâtes, les pâtes et encore des pâtes ?! Oui, à la bolognaise, à la Carbonara, au Pesto, vous pouvez vous faire plaisir j'adore ça. Mais la vérité c'est que je crois que je tombe amoureuse de mon meilleur ami, et c'est difficile pour moi de l'admettre.
Sosie de : Gigi Beauty Hadid
Double compte : Nate le sexy mexicain
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 25 Nov - 20:17
Where were you ? I was lost and insecure.
× ft. Lexie & Jax
Journée pluvieuse, journée ennuyeuse. Assise à même le sol devant ma grande fenêtre je regardais les gouttes de pluie tomber du ciel. Je soupirais ma tasse de chocolat chaud à la main. Dans quelques heures il sera temps d’aller au Shadow commencer et assurer ma journée de travail. Déjà huit mois que je travaillais là-bas, huit longs mois étaient passé et sept depuis mon retour ici au Bronx. Dans cette chambre qui avait constitué mon enfance et adolescence, frémisse d’un passé que j’aurais préféré inexistant. Porte qui claque, sifflotement que j’entends. Le géniteur, cet homme aux traits marqués par la fatigue et le travail, cet homme que j’aime et admire. C’est pour lui que je travaille si dur car je ne veux plus voir ces cernes sur son si doux visage, je ne veux plus voir l’angoisse dans ses yeux lorsque les factures arrivent dans la boite aux lettres. Il mérite avec ma mère une vie paisible. Je me dois de faire ça pour eux, je me dois d’honorer les études que je fais pour les sortir d’ici mais avant ça, je dois déjà continuer de travailler en tant que barmaid et je devrais commencer à me préparer. Je me relève en attrapant ma tasse maintenant terminé et je me dirige au salon, je dépose un bisou sur la joue de mon père en lui demandant si il va bien, je souris lorsqu’il me dit que tout vas bien et qu’il m’accompagnera au boulot car il ne veut pas que je me prenne la pluie. J’ai un père adorable, vraiment. Je le remercie plusieurs foi et je file à la douche pour ne pas finir en retard.

Goutte de pluie qui s’écrase sur le parebrise de la vieille voiture de mon père j’ouvre la portière et sort de l’habitacle avant de me pencher une dernière fois pour le regarder dans les yeux. « Merci et rentre bien … Fait attention y’a toujours des cons qui roulent comme des dingues… » Nous vivons à New York, plus précisément dans le Bronx… Je n’ai pas confiance aux gens de ce quartier de merde alors je ne me sens pas rassuré ni pour moi, ni pour mes proches. « Envoie un sms quand t’es à la maison … » Je lui fais un sourire chaleureux et claque la porte pour marcher vite jusqu’à l’entrée du bar. Une foi à l’intérieur je secouais ma crinière pour faire tomber les quelques gouttes qui avait réussi à se poser sur moi et j’entendais le rire de certains habitués du bar. Je relevais la tête et leur souriais. « Bonjour tout le monde ! » Je marchais jusqu’au coin réservée au serveuse et barmaid pour me changer et enfiler ma robe noir et sobre que Jodie nous obligeait à porter comme tenue professionnel et être toute assortie les unes aux autres.

Le bar se remplie petit à petit les gens viennent s’abriter ici et je souris, mélancolique. Me rappelant un peu ma première rencontre avec le tatouée. Je regarde par la fenêtre les gens courir dans tous les sens, des journaux leurs servant de couvre-tête, leurs vestes ou pour les plus prévenants le parapluie. Je me rappel de nous, courant sous sa veste jusqu’à l’endroit abrité le plus près. Une banque, nous attendions patiemment que le temps arrête de faire des caprices, que dieu arrête de gronder et de tirer des éclairs sur New York. Ce jour-là, New-York était à l’image de mon état d’âme, dévasté, malheureux, en colère. Un cœur, un esprit et un état d’âme qu’il avait reconstruit tout doucement sans me connaitre. Il avait été l’une des clefs importantes de l’achèvement de l’adolescence. J’étais devenue une femme plus forte en rentrant dans le Bronx. Un retour que je n’avais pas souhaité mais que j’avais été obligé d’accepter. Il avait d’autre plan dans la vie et j’avais du acquiescer complètement impuissante de la situation et depuis ça, plus de nouvelle du brun mystérieux. J’arrive devant la table d’un des clients. Je souris à l‘homme en lui servant sa commande et je retourne vers le bar. Je m’appuie contre le bois craqué de celui-ci et regarde les gens en attendant la prochaine commande qui ne tarde pas trop à arriver.

Commande qui s’enchaine, une des serveuses me parle et je marche à reculons en riant je ne me rends pas compte mais je marche sur le pied de quelqu’un derrière moi, je me tourne rapidement et il me percute lui aussi. Mon plateau part se fracasser au sol. Je me baisse directement en disant assez fort pour que la personne que j’ai importunée m’entende. « Je suis désolé monsieur, je ne faisais pas attention ! » Je ramasse les bouts de verre et il se baisse lui aussi. Mes yeux se plantent dans les siens et un an et demi de vie commune avec ce mec, mon tatoué viennent m’exploser au visage. Je reste pantelante, mes doigts toujours au sol tenant un morceau de verre et le fixe en clignant des yeux complètement choquée. Tout le monde nous regarde et mes yeux glissent sur son tee-shirt et j’aperçois une tache de café je lâche un petit crie choquée. « Ca va t’es pas brulée ?! » J’approche ma main de son tee-shirt pour le tirer, qu’il ne soit plus collé contre son torse. Je me relève et pose mon plateau sur la table la plus proche en le regardant ne sachant quoi faire. « Je… Tu peux rester ? Je peux prendre une pause si t’as le temps … ? » Je ne peux pas lui sauter dessus non… Pas ici, pas sur mon lieu de travail et pas après ne pas avoir eu de ses nouvelles depuis si longtemps. Depuis combien de temps est-il là ? Comptait-il venir me voir un jour ? Je prenais le taureau par les cornes et le coupait avant qu’il ne prononce un mot, je lui disais doucement pour que seul lui l’entende. « Reste s’il-te-plait … J’aimerai vraiment qu’on rattrape les mois qui ont filés … » Je me mordillais la lèvre en le regardant d’un air suppliant. Ma carcasse s’effritait, Jax Snyder était sous mon nez. Le passé nous donnait peut être une nouvelle chance, sous cette pluie New-yorkaise de se retrouver.


code by lizzou × gifs by tumblr




Could die in your arms.
Lexie Bennett ♡ Before you met me, I was alright but things were kinda heavy. You brought me to life now every February. You'll be my valentine, valentine. Let's go all the way tonight...No regrets, just love. We can dance until we die.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SHINE :: Sujets de rp-
Sauter vers: