AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Sujets de rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

• Some type of love - MIggie •

avatar
Invité
Invité
Mer 30 Nov - 16:25
Invité
Some type of loveMIGGIE ♥Le souffle court, je presse le pas à travers les couloirs du poste de police. Dossier à la main, je fais tout pour me dépêcher. Mon supérieur a demandé une analyse d'échantillons en urgence, avec un peu de chance je ne suis pas en retard et il ne sera pas trop énervé. L'ambiance au poste de police est calme en ce moment, la plupart des collègues sont détendus, certains sont stressés. Les périodes de fin d'année ne sont jamais facile. Mais, cette année. On sent comme un état d'esprit festif, Noël se fait déjà ressentir même si le mois de Décembre n'a pas encore débuté. J'arrive bientôt au bout du couloir, mes talons résonnent dans le bâtiment. Je suis enfin devant le bureau de mon supérieur. Je toc à la porte et attends d'entendre la voix grave de l'homme en question. Une fois le feu vert donné, je me dépêche de lui rendre le dossier. Il est au téléphone et à l'air submergé par le travail. En même temps, il doit s'occuper de plusieurs affaires, ça ne doit pas être évident tout le temps, surtout en cette période de fin d'année. Il glisse un petit "merci" et continue de discuter avec l'interlocuteur au bout du fil. Je quitte le bureau et retourne vers le miens. Une fois assise je soupire, plus qu'une heure de boulot et je peux rentrer chez moi. Les journées se font longues et je commence de plus en plus à perdre espoir pour devenir enquêtrice. Je fais des pieds et des montagnes pour impressionner les supérieurs et enquêteur. Mais, il n'y a rien à faire. C'est comme si j'étais invisible. Cependant je ne compte pas arrêter, je n'en suis pas à ce stade pour baisser les bras, ce serait du gâchis et je déteste le gâchis. La récompense pointera tôt ou tard le bout de son nez. L'heure s'écoule assez rapidement, j’éteins mon ordinateur lorsque 18h s'affiche au coin de l'écran. J'enfile ma veste et quitte le poste de police. Je monte dans ma voiture et me refait une beauté rapidement. Finalement, plutôt que de rentrer chez moi, j'ai envie de faire un détour en ville. Et plus précisément à Time Square. Je met le contact et me dirige vers Manhattan, gps en main, j'évite les bouchons. La nuit est déjà tombée et les décorations de Noël illuminent la ville. C'est agréable à regarder, je ne m'en lasserais jamais. Un quart d'heure plus tard, je me trouve une place dans un parking et sors de ma voiture, sac à main accroché au bras je quitte le parking en direction des commerces.

Je ne sais pas trop si je vais acheter quelque chose, j'ai juste envie de me balader afin de prendre un peu l'air. Le shopping ça n'a jamais été trop mon truc, même si j'aime bien de temps en temps m'acheter des vêtements. On va dire que je ne suis pas une accro du shopping, je sais être raisonnable et acheter lorsque j'en ai vraiment besoin. Time Square est toujours aussi populaire, c'est la foule. J'aime beaucoup cette avenue, même si parfois c'est difficile de pleinement en profiter. Mes yeux voyagent entre les vitrines et les grands panneaux lumineux qui passent différentes pubs. Mon rythme de marche est régulier mais plus tranquille que d'habitude. Je ne prête pas trop attention aux passants. Je marche ainsi pendant cinq minutes, puis une boutique de décorations intérieur attire mon regard. Je décide de rentrer et d'y faire un petit tour. Il fait tout de suite plus chaud à l'intérieur, j'observe les produits posés en rayons. Je suis attirée par des portes manteaux de couleurs fantaisies et des sets de tables tout aussi vivant et pleins de couleurs. Je suis tellement absorbée par ces petits objets qu'en relevant la tête, le visage de la personne à mes côtés me fait écarquiller les yeux. Milo, je ne l'ai même pas vu. C'est étrange de le revoir, depuis la rupture. On est sortit ensemble pendant une courte période, et on s'est séparés il y a trois mois. On pourrait dire que je me suis remise de cette rupture, mais c'est faux. C'est seulement lorsque je n'y pense pas. Le voir ici, dans ce magasin de décorations m'est très étrange. Et voilà que je le regarde depuis plusieurs secondes, il me regarde aussi. Je finis par dire ; "Milo… Ça fait longtemps tiens." Je ne peux cacher mon état de surprise. Il semble aussi étonné que moi. Mon regard glisse sur son visage, il n'a pas changé, il est toujours aussi beau. La différence de taille entre nous deux me paraît toujours autant démesurée, j'avais oublié à quel point il est grand. Je souris et secoue rapidement la tête pour reprendre mes esprits. Je dis ; "Tu…tu vas bien ?" J'aurais pu dire autre chose, tu parles d'une retrouvaille. Je garde mon sourire pour tenter de cacher mon malaise. Je n'aurais jamais pensé être aussi mal que ça en le revoyant. En même temps ce n'était pas prévu, peut-être que si j'avais été préparé à l'avance, je me serais sentie mieux. Je relève la tête et regarde Milo, le visage d'une période de mon passé. Un visage que je regrette un peu et dont j'ai causé l'éloignement. Si je n'avais pas été autant impliqué dans mon travail, peut-être que nous serions toujours ensemble à l'heure actuelle.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mycroft Hoffman
Admin - Cancer
My diary : .
✽ Fils de pute
✽ Super génie
✽ Intéressé par toutes les formes de sciences
✽ Relativement pauvre
✽ Relativement riche
✽ Fils caché de Big Brother
✽ Fils inconnu du banquier Hoffman
✽ Queutard en série

Mon surnom : Myc
Mon âge : 27
Mon signe astrologique : Cancer
Dans la vie je suis : Agent du FBI
Catégorie Sociale : Paye + activité illicites, ça paye bien
J'aime les : Les femmes. Je les aime trop. Et elles me le rendent bien.
Sosie de : Grant Gustin
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Déc - 3:05
Je détestais la période avant les fêtes. J’étais tiraillé de toutes parts et n’avais pas une seule minute pour moi. Je devais valser entre nos différents clients et m’occuper des nouveaux contrats. Je devais accorder du temps… beaucoup de temps, à ma famille et en plus je devais faire acte de présence dans les galas, interviews et reportages organisés par mon père adoptif. J’adorais mon travail, vraiment, mais à l’heure actuelle, je ne rêvais que de rêver dans mon lit chaud et douillet. Non, je ne pensais même pas à ma vie sociale car celle-ci était un véritable champ de bataille.
J’étais vraiment fatigué, les cernes violacés sous mes yeux en témoignaient. Pourtant, je tachais de faire bonne figure devant tout le monde et je buvais du café, beaucoup de café. Trop de café. J’étais aussi fébrile qu’un drogué. J’avais d’ores et déjà décidé de prendre une bonne résolution avant même le début de la nouvelle année : engager un putain d’assistant ! Je n’en pouvais plus et je pouvais me le permettre. La nouvelle branche dont j’étais responsable avait acquis une excellente renommée en quelques mois. Je pouvais à présent agrandir mon équipe et déléguer un peu. Si ça continuait comme ça, j’allais réellement me tuer au travail et j’étais certain que ce n’était pas ce que voulais mon père.

Je déambulais dans les rayons de cette boutique de Time Square. J’avais eu la chance de tomber dessus en courant à l’un de mes rendez-vous et depuis, j’en avais fait un partenaire de choix. On pouvait y trouver un tas d’articles uniques et originaux. Articles qui ravissaient les épousent de mes clients. Mon père disait toujours que si on arrivait à satisfaire l’épouse, le mari suivrait à tous les coups… et il avait raison comme toujours.
Ma liste à la main, je déambulais parmi les rayons suivi d’une jeune fille qui me servait de  suivante. Elle tirait un caddie déjà rempli d’objets en tout genre et semblait s’ennuyer ferme. Nous étions deux dans ce cas. Alors je faisais le tour d’un présentoir, je vis virevolter les cheveux roux que je connaissais si bien. Les cheveux roux que je ne connaissais que trop bien.
Je m’arrêtais net, la surplombant comme à mon habitude. Lorsqu’elle releva la tête, je pus lire la plus totale des surprises. Bien. Au moins, elle ne m’a pas oublié. Ce que j’espérais secrètement… « Salut Magz… j’aimerais vraiment te dire que je vais bien, mais je vais être honnête, je crèverais bien de fatigue ! » Je désignais d’un geste mes cernes et rigolais doucement. J’avais envie de la prendre dans mes bras, de l’embrasser comme avant. Bon sang, je comprenais vraiment à quel elle m’avait manqué. Je refilais ma liste à l’employée, contournais le présentoir, la soulevais et la pris dans mes bras. Au diable les convenances. Là tout de suite, j’en avais besoin. Besoin de respirer son parfum, de la sentir contre moi… « Tu m’as manqué, Maggie… » Je la reposais sur le sol et passais la main dans mes cheveux, me décoiffant au passage. Je savais que mon attitude n’était pas juste, mais je n’avais pas pu m’en empêcher. Après tout, nous ne nous étions pas quittés en de mauvais termes, enfin je crois. Je lui avais juste rendu l’espace que je prenais dans sa vie pour qu’elle puisse réaliser son rêve. Moi, je ne lui en voulais pas. Je n’aurais pas pu. Avoir des rêves c’est beau. Je ne souhaitais pas qu’elle fasse ce sacrifice pour moi. Alors, je l’ai fait pour elle. Et je savais que j’avais eu raison. Si cela avait été le contraire, elle … je n’imagine même pas ce qu’elle serait devenue. « Alors ma belle, cette carrière ? Tu dois être Générale au moins maintenant, non ? » Je ne savais même pas si ça existait le grade de général dans la police. Enfin bref, je m’en fichais. Je disais ça juste pour plaisanter, histoire de détendre l’atmosphère. Mais j’espérais tout de même qu’elle se plaisait dans ce qu’elle faisait et surtout, qu’elle ne regrettait pas.

Spoiler:
 


    good vibes
    Challenge yourself by listening to someone else's point of view, even the ones you disagree with. This is there you will learn the most.©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 10 Jan - 20:14
Invité
Some type of loveMIGGIE ♥Il est là devant moi. Je suis étonnée de le croiser par hasard mais, c'est une bonne surprise. Malgré tout. Son visage m'avait manqué et j'avais presque oublié à quel point il est grand. Il semble complètement fatigué, sa réponse à ma question le confirme. Il pointe du doigt ses cernes et rigole doucement, je souris à mon tour. La période de fin d'année est épuisante pour tout le monde mais, je crois bien n'avoir jamais vu Milo aussi fatigué. Je demande alors ; "Il y a une raison particulière pour cette envie de mourir de fatigue ?" Mon attention est totalement tournée vers Milo, j'ai presque oublié la boutique de décoration. Je compte au moins profiter de cette rencontre. J'ai du mal à l'avouer mais, parfois il me manque. Et je me demande toujours ce qu'il ce serait passé si nous étions restés ensemble. Car au fond, il n'y a rien qui nous séparaient réellement, hormis ma carrière professionnelle. Milo a choisit de me quitter pour que je puisse m'épanouir. J'ai sûrement été trop égoïste et je le regrette un peu. J'étais et je suis toujours aussi obsédée par mon objectif de devenir détective que parfois j'oublie de profiter de la vie. Sans que je m'y attende, Milo donna sa liste à une employée et se dirigea vers moi pour me prendre dans ses bras et ainsi me faire décoller du sol. Surprise, je profite tout de même de ce câlin. Ça faisait un bout de temps que je n'avais pas fait de câlin à quelqu'un et ça m'a manqué. J'écoute Milo parler et contre toute attente je me met à rougir puis je réponds bêtement ; "Toi aussi tu m'as manqué." Pourquoi j'ai dis ça ? Je… Je ne sais pas. Milo me repose ensuite au sol, je passe une mèche de cheveux nerveusement derrière mon oreille. J'ai l'impression de me comporter comme une adolescente, qu'est ce qu'il me prends ? Je cligne légèrement des yeux et me concentre à nouveau sur Milo. Je me demande ce qu'il devient, s'il a rencontré quelqu'un, qu'il est en couple et s'il réussit bien dans sa vie. Il est plus rapide que moi, c'est lui qui me pose la première question. Je l'écoute et perds soudainement le sourire qu'i s'affichait sur mon visage. Ma carrière, la fameuse carrière. Plus j'avance et plus j'ai l'impression que je ne serais jamais enquêtrice. Je prends le temps de réfléchir avant de répondre ; "Oh ça, et bien je suis toujours analystes dans la police scientifique, ça n'a toujours pas changé pour moi malheureusement." Mon regard fixe le vide pendant un cours instant, je me ressaisie et souris à nouveau. Je regarde ensuite Milo, pour lui renvoyer la question ; "Et toi le taff ça va ?" J'ai essayé d'éviter la question du boulot du mieux que j'ai pu. Car, je sais qu'il va s'inquiéter et commencer à se poser des questions. Il m'a soutenu pendant très longtemps dans mon travail. Et ça je lui en serait éternellement reconnaissable, il y a peu de personnes qui m'ont soutenu comme lui l'a fait. Hormis mon père et mes amis proche. Je le regarde toujours et je me rends compte que ça me fait du bien de le revoir. Comme si j'étais encore amoureuse, j'ai l'impression de ressentir quelque chose là, maintenant. Pourtant, je suis passée à autre chose, du moins je crois. C'est possible de rester amoureux de quelqu'un sans s'en rendre compte ? Si c'est le cas, il est possible que je le sois encore. La vie est vraiment pleine de surprise.© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SHINE :: Sujets de rp-
Sauter vers: