AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Fiches périmées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sidney Arriston * Tu m'aimes et tu me fais plus de mal que mon ennemi

avatar
Invité
Invité
Sam 10 Déc - 22:19
Invité
Sidney Arriston
21 ans qu'elle est là ⠇5 Avril 1995 à Londres UK ⠇Anglaise et Américaine ⠇Anglaise ⠇Amoureuse éternel du Roi ⠇Uniquement l'homme anglais qu'elle connait depuis toujours ⠇Etudiante en journalisme ⠇Pauvre mais essaie de s'en sortir
Hailey BaldwinFeu
 
Bélier

Souriante, Sidney elle a ce big smile sur le visage presque tout le temps.

Colérique, quand elle s'énerve elle ne fait pas semblant de l'être. Elle le montre et s'en prend à tout le monde. Un trait de caractère qui lui porte trop souvent préjudice. Elle essaie de changer ça depuis quelques temps.

Drôle, inconsciemment elle l'est. Sidney c'est la nana qui te raconte des histoires dingue et à se plier de rire et pourtant elles sont tirées de sa vie. Elle est gaffeuse, pas très douées mais c'est comme ça que les gens l'aime.

Têtue... Quand elle pense avoir raison elle n'avouera jamais qu'elle a peut être tord.

Fêtarde, c'est une anglaise après tout ! Boire c'est son dada puis elle n'est pas honteuse elle n'a aucune gêne à monter sur le bar, se mettre au milieu de la piste pour danser.  

Narcissique, de temps en temps elle aime bien se mettre sur un piédestal, elle s'aime bien comme elle est et s'assume complètement.  

Honnête, si elle t'aime elle te le dira mais elle te criera encore plus fort si elle ne t'aime pas. Elle ne joue pas les vipères, si elle a un truc à dire elle n'attend pas.

Séductrice, un piège à hommes quand elle s'y met. L'année dernière elle s'amusait constamment à draguer les garçons pour finalement les rejeter quand ils en attendaient plus d'elle. Maintenant qu'elle est un cœur brisé elle n'a plus tellement l'envie de jouer avec les garçons.

Jalouse, elle aime avoir l'attention pour elle et quand elle aime elle ne fait pas semblant elle n'aime pas tellement voir des personnes tournées autour de sa bande et de ses copains.

Aventurière / Casse-cou, toujours partante pour des idées folles, elle n'a peur de rien. Elle aime repousser ses limites.

Hautaine, Elle est pourtant au bas de l'échelle mais elle aspire à une belle vie, elle se dit toujours qu'elle mérite mieux et qu'elle ne veut pas finir avec un petit con des quartiers sans avenir.... Hahahaha.
 
Quelle idée que d'aimer un homme à l'humeur vengeresse ?


Cœur fendu, détruit, déchiqueté une nouvelle foi. Elle s’en veut la gamine, elle se hait de l’avoir poussé à bout lorsqu’il était encore là. Elle est assise sur le canapé, là où lui campait pendant les quelques mois qu’il avait vécu à San Francisco et des larmes coulent sur ses joues allant finir leur chemin sur le papier. Perle salée qui vont salir son écriture, l’encre commence à fuir, déformant les mots de l’homme qu’elle aime, l’homme qui la fait souffrir. Elle relève un instant la tête pour que les larmes stop leur descente sur son visage meurtri par le chagrin. Elle l’imagine écrire, elle le voit dans sa manière d’écrire toute la rage et le désespoir qu’il a pu mettre dans cette lettre. Lui au moins, il est parti en faisant les choses proprement, il n’a pas fait comme elle deux ans auparavant, ses yeux se ferment fortement pour empêcher la nouvelle vague d’émotion. Soit forte Sidney, soit forte.

Allongée sur le canapé elle est inconsolable la blonde, personne n’arrive à la faire bouger, à la faire obtempérer. Elle ne veut pas se tirer d’ici, elle veut rester là et sentir son odeur marquée sur les coussins jusqu’à que mort s’en suive. Elle a soit les yeux fixés vers le plafond soit fermées. Elle ne veut pas voire la vérité qu’il vient de lui infliger. Mais non, elle ne veut pas, ne veut plus vivre sans lui la poupée. Sans le roi elle n’est qu’un pantin désarticulé, les ficelles qui la compose ne sont plus là pour la tirer. Elle ne veut pas voir un autre visage que le sien. La lettre contre son cœur elle ne veut pas non plus la lâcher personne ne comprend ce qui est arrivé à Sidney, personne ne sait pourquoi elle est si torturée et malheureuse tout à coup. Elles essaient ses amies pourtant de comprendre, de la faire parler mais rien ne vient. Tempérance et son sourire angélique, ses cheveux blonds chatouillant le visage de sa meilleure amie lui chuchote des ‘’ça va aller…’’ , ‘’parle nous’’ Mais rien n’y fait, elle est inanimé, complètement vide et dénué de sentiment. Oui elle essaie de la réconforter en la serrant si fort qu’elle peut lui en broyer les os, sans comprendre ce qui cloche, en regardant désespéramment Jolene qui peut peut-être trouver une solution. Elle espère elle y croit. Elle prie pour que la brune sauve leur blonde. Elle est le dernier espoir.

Jolene cache son mal-être mais elle non plus ne va pas bien, elle aussi vient d’être abandonné, lâchement par cet enfoiré de Mexicain, tout tourne mal en ce moment rien ne va plus et elle est aussi meurtri que Sidney et désespéré que Tempie à voir le malheur s’abattre sur cette colocation. Et elle voit ce qui manque dans cet appartement, elle voit qu’il manque des sacs de mec, des baskets qui traine et son bordel habituel. Et ça lui tape en pleine gueule, elle comprend tout. Putain de merde, Nikola est parti, Sidney qui pleure sur SON canapé comme il aimait l'appeler, celui qu’il utilisait le temps qu’il reçoive son lit dans la chambre qui lui est… Lui était destiné…  Il a osé. Chute du palpitant jusque dans l’estomac de Jolene. Il vient de faire vivre à sa meilleure amie toute les choses qu’il lui reprochait en arrivant, il l’a abandonné. Rage qui monte comme jamais. La brune se lève prétextant qu’elle va chercher un cachet et elle va lui envoyait un sms à ce con de Nik, un sms rempli de haine et d’insulte en lui demandant où il est passé. En attendant, elle va devoir réparée les pots cassés, réparé le merdier qu'il vient de causer en s’en allant comme un sacré enfoiré qu’il est.

~ Three Weeks After ~

Comme depuis bientôt un mois, Sidney a prit refuge sur ce canapé. Dès qu’elle rentre des cours elle fait ses devoirs dessus, elle dort dessus et pleure secrètement la nuit encore de temps en temps dessus. Plus personne n’essaie de la forcer à aller dans sa chambre, la femme n’est pas du signe du Bélier pour rien, non. La jeune femme est têtue comme personne ne l’est. Elle garde la tête haute malgré le mois difficile qu’elle vient de passer mais elle n’a pas dit un mot sur le départ de Nikola. Elle se sent coupable, rongée par la culpabilité mais rien y fait, personne ne pourra percer le mystère qui entoure le départ de celui qu’elle aime.  O oui elle l’aime, comme jamais elle ne pourra aimer, lui ou rien du tout. C’est ainsi depuis toujours mais elle se résigne à être malheureuse toute sa vie, loin de lui puisqu’il s’est enfuit ne laissant aucune trace derrière lui. Alors elle sourit mais ce n’est qu’hypocrite, elle ricane devant Jolene qui lui propose encore des folies, Sidney fronce les sourcils ne comprenant pas cet acharnement pour la grande pomme, pourquoi peut-elle qu’elle et Tempérance l’accompagne. Elle refuse la blonde, elle n’a pas un si bon dossier pour être accepté à la NYU mais Jolene lui promet que tout sera meilleures pour chacune d’elles, qu’elle ne le regrettera pas. Elle hésite, elle se met à vachement hésiter… Toute façon que fait-elle de mieux ici ? Plus rien n’a gout ou de valeur sauf ce pauvre canapé qu’elle finira par user. Après des semaines à se faire harceler elle hoche doucement la tête face à l’une de ses deux meilleures amies. « Ok … J’ai plus rien à perdre toute façon… » Elle s’en fou complet de laisser sa mère ici, elle s’en fou complet de son double cursus, si elle n’est pas acceptée elle ira travailler. Elle s’en fou de tout puisque plus rien n’a de sens sans lui.

~ San Francisco Airport ~

Elles tirent leurs énormes bagages dans tout l’aéroport en courant, elles sont en retard comme d’habitude, elles rient autant qu’elles sont stressées d’ici peu l’avion va décoller et elles n’ont toujours pas fait les formalités. Mon dieu qu’elles ne sont pas intelligentes, qu’elles genre de filles ne vérifient pas l’heure de décollage la veille ? Qui le fait le jour même ? Apparemment les filles comme elles, elles font enregistrer le plus rapidement possible leurs bagages en trépignant, impatiente d’être à leurs place numérotés. Les stewards soupirent de voir des incapables comme elles mais ils les laissent passer, qui ne laisseraient pas passer des jolies filles comme elles ? Elles courent jusqu’à la porte d’embarquement et sont les dernières à s’installer à leurs places respectives, l’une à côté de l’autre. Se glissant confortablement dans son siège Sidney laisse sa respiration se reposer après la course folle jusqu’à l’avion et c’est là que Jolene se met à lui parler. Quand l’avion est officiellement fermé et qu’il est demandé à tout le monde d’attacher sa ceinture. « Sidney on a truc à te dire maintenant qu’on est parti … » La blonde tourne la tête vers sa meilleure amie et juste après vers celle de la deuxieme en fronçant les sourcils, elle sent dans sa voix qu’un truc est bizarre, quelque chose est anormale alors elle ne dit pas un mot, elle attend patiemment que la brune se mette à parler. « Nikola… Il est à New York… Je sais pas où il habite mais je sais qu’il est là-bas. » Cœur qui s’arrête de battre un instant, visage qui se décompose mais reprend vie quelques secondes après. Elle essaie de se donner contenance, de reprendre ses esprits. « Et c’est que maintenant que tu me dis qu’on va à New York et que Nikola est déjà là-bas ?! » Elle a du mal à contrôler ses émotions, du mal à garder les larmes à l’énonciation de son prénom ne pas couler. Pourquoi ne lui a-t-elle rien dit ? Elle aurait sauté depuis des jours et des jours dans cet avion direction New York, que fait-il là-bas ? Elle passe ses longs doigts sous ses yeux à la naissance des perles translucide qui essaient de s’en fuir. « C’est pour ça que tu me forçais à venir ? Pour que je le vois ? Tu sais que t’aurais pu me le dire bien avant ? » Elle pleure et rit en même temps, le désespoir et le soulagement s’empare d’elle alors que l’une de ses meilleures amies l’attire au creux de ses bras. « On savait que tu partirais en vitesse sans faire les choses bien à San Francisco si tu l’avais su avant… » Elles avaient raisons, elle serait partie comme une voleuse sans rien dire, sans rien prendre. Juste son portable et une veste assez chaude pour affronter le mois de neige dans la grande ville.

Les heures sont assez longue pour leur raconter toute l'histoire, la dispute, les rancœurs et l'amour qu'ils se portaient à Londres ainsi qu’à San Francisco, ils ne se l’étaient jamais dit, ils se crachaient même que de la haine en face à face mais elle ne pouvait s’empêcher de repenser aux quelques nuits qu’ils avaient partagés juste à parler serrer l’un contre l’autre dans le noir lorsqu’il revenait trop bourré faussement ou non, elle se rappelait lui avoir dit comme dernier mot qu’elle ne voulait plus de lui ici, qu’elle préférait qu’il crève, qu’il aille ailleurs que de rester à l’emmerder ici, qu’elle n’avancerait jamais avec lui dans les parages. Elle était bien conne, trop bête d’avoir laissé glisser des palabres si cruelles sortir d’entre ses lèvres. Il l’aimait, elle en était sûre derrière chaque acte de méchanceté c’était de la rancœur et de l’amour qui s’en échappé et elle, elle était tombée dans le panneau sans s’en rendre compte et c’est que maintenant qu’il fut trop loin qu’elle s’en rendait compte. Elle l’aimait trop pour le laisser s’échapper, elle avait essayé de le contacter mais il répondait aux abonnés absents, ne laissant rien de lui pour qu’elle puisse savoir où il était. C’était sa dernière chance de se rattraper alors elle le ferait, elle allait le pourchasser dans l’une des plus belles ville du monde pour lui prouver qu’elle l’aimait, pas comme à San Francisco, pas comme à Londres mais encore plus.

Elle obtiendra son sourire le seul témoin de sa victoire.



Pseudo :
Bella ouuuh bella :bella:
Âge :
I dont know about you but i'm feelin 21 , ah non ça marche pas :nate:
Pays/région :
Albanie
Fréquence de connexion :
Forever al
Longueur de rp :
600 à l'infini
Comment as-tu découvert le forum ? :
C'est Nik il est venu là alors je suis comme une pigeonne :niais:
Quelque chose à ajouter ?:
J'arrive Luxe comme Yass


N'oubliez pas remplir ces codes pour l'ajout de votre célébrité et votre nom dans les différents bottins.

Code:
[b]Hailey Baldwin[/b] ⠇Sidney Arriston
Code:
[b]Sidney[/b]
Code:
[b]Arriston[/b]



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jolene Larsen
Admin - Bélier
My diary :
«et si moi je suis barge de tes yeux, c'est qu'ils ont l'avantage d'être deux.»

Spring BreakSpring Break/girls

Mon surnom : miss fran
Mon âge : 24
Mon signe astrologique : Feu
Dans la vie je suis : au chômage.
Catégorie Sociale : je jette les billets en l'air comme si je pouvais me payer le paradis.
J'aime les : les mexicains à la moustache fine qui portent des casquettes roses, les mojitos passion, le captain morgan, brandir mon majeur au ciel.
Sosie de : jo skriver.
Double compte : Hitler.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Déc - 22:26
Je cherche encore elle est où la plus belle des surprises :erm:



galatée

Let's take our time tonight, boy. Above us all the stars are watchin', there's no place I'd rather be in this world. Your eyes are where I'm lost in. Underneath the chandelier we're dancin' all alone. There's no reason to hide what we're feelin' inside right now.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 10 Déc - 22:27
Invité
Déjà je parle de toi dans ma fiche et c'est toi qui m'a fait une surprise en m'embarquant à NY pour Nik
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SHINE :: Fiches périmées-
Sauter vers: