AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Archives :: Story end :: Sujets de rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Défi #1, So baby pull me closer | Leeli

avatar
My diary : "Everything has ruined him, so he’s trying to ruin everything."
Mon surnom : Eli
Mon âge : 20
Mon signe astrologique : taureau
Dans la vie je suis : étudiant en architecture et vendeur
Catégorie Sociale : pas bien riche
J'aime les : Lex.. pardon, LES jeunes femmes, même si j'admets avoir une préférence pour les grandes blondes d'1m79, au regard azur qui semble vous transpercer l'âme et... bref.
Sosie de : Luke Hemmings
Double compte : Nemo filet-o-fish & Pepette a.k.a. Hermia
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Déc - 0:12





Soirée new-yorkaise, fête qui bat son plein. Grande bâtisse bondée, emplie de jeunes gens, hommes et femmes, étudiants et travailleurs, tant d’âmes aux histoires de vie différentes. Pourtant, l’attention d’Eliott n’est focalisée que sur une seule et même personne depuis qu’il a mis les pieds dans l’immense salle faisant office de pièce à vivre. Lexie. Figure blonde enchanteresse perdue à l’autre bout de la pièce, discutant avec son propre groupe d’amis. Foule qu’ils ont volontairement laissé s’immiscer entre eux deux, avec l’espoir naïf que cela suffirait à dissiper pour un temps leur attraction mutuelle, bien trop susceptible de dévoiler leur relation au grand jour. Liaison cachée, dissimulée même à leurs amis les plus proches, pour des raisons plus avariées que diverses. Secret qui bouffe le jeune homme, qui lui est plus difficile à garder que jamais lorsqu’il voit un garçon se pencher vers celle qui est sienne, celle qui lui appartient tout autant qu’il lui appartient. Ce genre d’incident ne se produirait pas s’ils se présentaient comme étant en couple, et il le sait. Tout du moins, cela aurait moins de risques de se produire. Regard qui se détourne de la jeune femme qui danse en toute insouciance pour se baisser vers le verre qu’il tient à la main. Troisième verre déjà, troisième verre déjà vide. On compense sa frustration comme on peut, que voulez-vous ?

Regards qui se font insistants depuis le début de la soirée, prunelles d’azur qui se croisent sans cesse, envoyant balader toute discrétion, et ce malgré leur bonne volonté. Sourires échangés également, prise de risques inutiles motivée par l’aspect excitant de ce petit jeu de séduction, de flirter avec l’interdit, d’approcher la flamme en oubliant que l’on peut s’y brûler. Doigts qui jouent nerveusement avec le tissu de sa chemise rouge à carreaux tandis que son esprit s’égare : jeune homme désireux d’entraîner sa petite amie dans la pièce voisine, de la pousser sur le plan de travail pour faire éclore leur passion, renversant au passage les pauvres gobelets abandonnés sur la surface de marbre froid. Yeux qui s’égarent sur les lèvres de la jeune femme, rendues minuscules par la distance, mais pas moins désirables. N’y tenant plus, il profite de ce que cette dernière s’éloigne de ses interlocuteurs pour la rejoindre, la poussant d’un doux geste vers la cage d’escalier. Direction l’étage. Direction les chambres.

So baby pull me closer.





The king & the queen of the new broken scene.
Eliott Monahan ☁ ‘Cause I've been talking to my friends the way you take away my breath, it's something bigger than myself, it's something I don't understand, no, no. I know we're young and people change, and we may never feel the same.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lexie Bennett
Admin - Cancer
My diary :

Mon surnom : Lex
Mon âge : 23
Mon signe astrologique : Cancer
Dans la vie je suis : étudiante mais par simple amusement dorénavant
Catégorie Sociale : T'es des bas-fond, mais ta beauté te donne du travail, un travail qui paie. Depuis peu, on te repère petite princesse.
J'aime les : Les pâtes, les pâtes et encore des pâtes ?! Oui, à la bolognaise, à la Carbonara, au Pesto, vous pouvez vous faire plaisir j'adore ça. Mais la vérité c'est que je crois que je tombe amoureuse de mon meilleur ami, et c'est difficile pour moi de l'admettre.
Sosie de : Gigi Beauty Hadid
Double compte : Nate le sexy mexicain
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Déc - 1:25





Verre de ponch dans la main que je sirote en essayant un maximum de me concentrer sur la personne en face de moi, j’essaie de focaliser mes yeux dans ceux de ce garçon inintéressant que l’une de mes amies vient de me présenter en essayant d’oublier le regard azur de celui que je voudrais coller. Connerie que de vouloir garder cette relation secrète, que de devoir faire semblant que nous sommes toujours de simples amis à cette fête. Je le sens son regard dans mon dos, ça m’électrise, me fait frissonner. Tête qui se tourne instinctivement pour le regarder, une nouvelle foi, surement la centième depuis le début de la soirée. Opalescences qui le trouvent, il rit avec d’autres garçons et lorsque ses yeux rencontrent les miens il reprend un peu de sérieux, ses prunelles glissant sur mon visage puis le reste de mon corps avec un sourire en coin. Je souris à mon tour discrètement et reporte mon attention sur mes copines et le garçon qui me parle sans vraiment trop écouter.

Les filles veulent danser, elles me tirent m’emmenant dans leur folie. L’alcool aidant pas mal à ne pas jouer les timides, je les suis sans broncher, nous mouvants les unes contre les autres en riant. Yeux qui se ferment, rêverie qui s’ouvre je nous imagine, moi l’attirant dans une pièce ou personne ne nous verrait, le plaquer n’importe où pour pouvoir enfin profiter pleinement de ma soirée, en l’embrassant passant mes mains sur sa chemise, jusqu’à son cou pour mieux le posséder, lui faire comprendre qu’il me fait craquer. Yeux qui s’ouvrent dès que mon estomac se tord à trop rêver. J’ai besoin d’air pour calmer mes pulsions, je prends le chemin de la sortie titubant, le front suant jusqu’à l’entrée. Main douce qui vient attraper mon poignet, je me tourne vers la personne et je me retrouve face à la source de ma frustration à mes côtés. Il me montre l’étage du regard et je regarde dans les parages, personne qui nous connait. Je me laisse alors entrainé et guider au niveau supérieur. Il me donne l’impression de savoir où aller en me tenant si fortement la main, il ouvre une porte regarde à l’intérieur pour vérifier, chambre vide alors il me fait rentrer à la hâte en refermant derrière lui à clef. Chose à peine faite que nous nous embrassons à nous damner, déjà prêt à nous embraser.

So baby pull me closer.





Could die in your arms.
Lexie Bennett ♡ Before you met me, I was alright but things were kinda heavy. You brought me to life now every February. You'll be my valentine, valentine. Let's go all the way tonight...No regrets, just love. We can dance until we die.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My diary : "Everything has ruined him, so he’s trying to ruin everything."
Mon surnom : Eli
Mon âge : 20
Mon signe astrologique : taureau
Dans la vie je suis : étudiant en architecture et vendeur
Catégorie Sociale : pas bien riche
J'aime les : Lex.. pardon, LES jeunes femmes, même si j'admets avoir une préférence pour les grandes blondes d'1m79, au regard azur qui semble vous transpercer l'âme et... bref.
Sosie de : Luke Hemmings
Double compte : Nemo filet-o-fish & Pepette a.k.a. Hermia
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Déc - 4:26





Main qui s’empare du poignet de la jeune femme, à la fois pour l’emmener loin de cette foule piégeuse et par pure fierté masculine, pour se prouver à lui-même qu’elle est toujours sienne, qu’il ne l’a pas perdue ne serait-ce qu’un peu au cours de cette dernière heure passée à la fois si proches et si éloignés l’un de l’autre. Nul mot échangé, regards et gestuelles qui se suffisent à eux-mêmes pour la convaincre de monter avec lui à l’étage. Long couloir désert, bruits de la fête aseptisés. Déesse de son cœur qu’il entraîne rapidement dans le corridor, par crainte d’être surpris par une connaissance, avant d’ouvrir la première porte venue. Rapide inspection de la chambre, pièce des plus simples uniquement meublée d’un lit double, d’une commode et d’un miroir. Grande fenêtre rendue sombre par l’heure tardive, seule source de lumière dispensée par une petite lampe diffusant une lumière tamisée.

Sans plus attendre, il entraîne Lexie dans la pièce, refermant la porte derrière eux. Bénédiction que d’être tombé sur une chambre que l’on pouvait verrouiller, éradiquant tout risque d’interruption indésirable. Le battant est à peine clos que déjà il unit leurs lèvres, poussant par la même sa petite amie sur le lit. Frustration qui s’évapore, palpitant qui reprend du service à toute allure tandis qu’il retrouve ces lippes qu’il connaît si bien, ces lippes qui lui ont tant fait défaut au cours de la dernière heure.

Brusque volonté de prendre son temps subitement, de faire durer le plaisir. Désormais sûr que personne ne risque d’ouvrir la porte à la volée et de les surprendre, maintenant qu’il se sait en sécurité à ses côtés, à l’abri des murs de la chambre, il s’autorise à profiter des instants qu’ils partagent. Mains qu’il glisse sous son pull pour le lui ôter, mains qui la dévêtissent couche après couche, étoffe après étoffe, retirant précautionneusement les fragments de caillasse qui recouvrent son corps de diamant, pour ne lui laisser rien de plus que sa lingerie. Lingerie du plus bel effet, qui peut bien rester sur sa peau quelques instants encore… Enveloppe charnelle qu’il contemple avec émerveillement, effleurant ses lippes charnues en souriant sans réellement l’embrasser. Frustration qu’il recrée de lui-même, désir qu’il fait durer par pur masochisme. Ce soir pourtant, il a la ferme intention de la faire suer pour d’autres motifs que parce qu’elle a trop dansé.

So baby pull me closer.





The king & the queen of the new broken scene.
Eliott Monahan ☁ ‘Cause I've been talking to my friends the way you take away my breath, it's something bigger than myself, it's something I don't understand, no, no. I know we're young and people change, and we may never feel the same.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lexie Bennett
Admin - Cancer
My diary :

Mon surnom : Lex
Mon âge : 23
Mon signe astrologique : Cancer
Dans la vie je suis : étudiante mais par simple amusement dorénavant
Catégorie Sociale : T'es des bas-fond, mais ta beauté te donne du travail, un travail qui paie. Depuis peu, on te repère petite princesse.
J'aime les : Les pâtes, les pâtes et encore des pâtes ?! Oui, à la bolognaise, à la Carbonara, au Pesto, vous pouvez vous faire plaisir j'adore ça. Mais la vérité c'est que je crois que je tombe amoureuse de mon meilleur ami, et c'est difficile pour moi de l'admettre.
Sosie de : Gigi Beauty Hadid
Double compte : Nate le sexy mexicain
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Déc - 13:45





Lèvres qui se rencontrent, estomac qui se tord par l’excitation. Chaque baiser est à chaque foi bien plus fort que le précédent j’ai l’impression. Palpitant qui saute dans ma cage thoracique, rythme effréné qui s’impose alors que nos lèvres se meuvent l’une contre l’autre, se gonflant de désir, rougie par leurs collisions presque avec force alors que les langues se caressent avec sensualité. Comme si c’était le tout premier baiser, comme si mon cœur allait s’arrêter tant ça me plait. Mains qui viennent se plaquer contre ses joues pour mieux le posséder alors que je le prolonge se baiser. Aucune envie d’arrêter, bien au contraire, prête à tout pour que ça continue, prête à tout pour qu’il tue ce feu ardent au creux de mon ventre. Il me fait reculer jusqu’à que mes jambes heurtent la dureté du lit et que nous tombions sur celui-ci. La tête commence à me tourner, mon visage vient se coller contre sa joue alors qu’il prend pour proie mon cou.

Bribes d’un souvenir, d’une journée de cet été qui vient me frapper. Journée entre amis, l’une de nos connaissances en commun qui nous avait invité à une journée piscine. Souvenir dans mon esprit coupé en plusieurs cliché. Eliott allongé prenant le soleil à mes côtés, moi fixant les couples d’amis qui viennent de se former, moi imaginant ce que ça pourrait donner si mon meilleur ami et moi sautions le cap. A ce moment-là, il s’était relevé pour me demandait si ça allait et j’avais feint, regardant au loin que tout allait bien alors que sa main venait prendre place dans ma nuque pour me détendre. Yeux qui s’ouvrent de nouveau pour revenir à la réalité au contact de ses mains glissant sous mon vêtement pour me caresser, frissons et poils qui s’hérissent à son touché. Dents qui viennent se plonger dans ma lèvre alors qu’il remonte tout doucement ses doigts brulant pour m’ôter ma robe, je me laisse faire et me retrouve en sous-vêtement sous ses prunelles brulante de désir. Je ris, et me relève me mettant sur les genoux. L’un face à l’autre il attend, et je ne perds pas plus de temps pour entamer à déboutonner sa chemise en glissant mes lèvres toujours un peu plus bas sur la peau de son torse qui commence à s’exhiber, lèvres qui glissent sur son derme alors que sa chemise chute dans le lit et que je le pousse pour me mettre à califourchon sur lui.

So baby pull me closer.





Could die in your arms.
Lexie Bennett ♡ Before you met me, I was alright but things were kinda heavy. You brought me to life now every February. You'll be my valentine, valentine. Let's go all the way tonight...No regrets, just love. We can dance until we die.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My diary : "Everything has ruined him, so he’s trying to ruin everything."
Mon surnom : Eli
Mon âge : 20
Mon signe astrologique : taureau
Dans la vie je suis : étudiant en architecture et vendeur
Catégorie Sociale : pas bien riche
J'aime les : Lex.. pardon, LES jeunes femmes, même si j'admets avoir une préférence pour les grandes blondes d'1m79, au regard azur qui semble vous transpercer l'âme et... bref.
Sosie de : Luke Hemmings
Double compte : Nemo filet-o-fish & Pepette a.k.a. Hermia
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Déc - 14:51





Mains qui sillonnent sa peau, lèvres qui redessinent sans impunité les courbes de son corps. Sensation plaisante que de sentir son derme ardent sous sa bouche, ses poils se hérisser au contact de ses lèvres, ses membres se cambrer sous son toucher. Partenaire réceptive à ses moindres gestes, effet aussi palpable que réciproque. Jeune homme bien vite délesté de sa chemise, organismes bouillants plus à même de se livrer à un corps-à-corps sensuel maintenant que tout artifice en a été ôté. Frisson de plaisir qui parcourt son échine en sentant ses lèvres pulpeuses s’égarer sur son torse, main qui s’attarde dans ses cheveux pour ramener son visage vers le sien sitôt qu’elle en a terminé avec l’étoffe, désireux d’apposer une nouvelle fois ses lèvres sur les siennes. Baiser à peine échangé que déjà elle le pousse sur le matelas pour s’installer sur lui.

Prunelles qui s’attardent sur sa peau, sur ses courbes sublimées par la dentelle de ses sous-vêtements, sur les traits délicats de son visage. Iris qui rencontrent finalement ses yeux, dans lesquels luit un subtil mélange de désir et de frustration. Regard qui le renvoit plusieurs mois en arrière, lors d’une après-midi de l’été passé. Après-midi au bord de la piscine, après-midi avec des amis, après-midi qu’ils avaient pourtant presque exclusivement passé l’un avec l’autre. Réminiscence d’une légère dispute qui avait éclaté entre eux deux, rien de bien méchant pour autant. Meilleure amie triste ou du moins soucieuse, il l’avait remarqué. Tentative de lui faire cracher le morceau, sincère volonté de comprendre ce qui n’allait pas pour mieux lui venir en aide. Questions qui s’étaient faites pressantes, insistantes, ignorant le fait que la jeune femme l’envoie balader. Jeune femme qui s’était finalement levée pour s’éloigner de son meilleur ami, pour se réfugier à l’intérieur. Garçon rendu stupide par une trop profonde inquiétude, garçon qui la suit malgré ses protestations, envoyant valser les limites qu’elle avait érigées entre eux. Garçon qui l’attrape par le poignet pour l’arrêter dans sa course, garçon qui repose pour la dixième fois la même question. Main qui vient se poser sur sa joue pour tenter de l’apaiser tandis qu’elle lève vers lui un regard semblable à celui qu’elle lui offre désormais, avant de lui tourner le dos pour s’échapper pour de bon. Regard particulier qu’il n’a pas su interpréter sur le moment, regard qu’il comprend désormais.

So baby pull me closer.





The king & the queen of the new broken scene.
Eliott Monahan ☁ ‘Cause I've been talking to my friends the way you take away my breath, it's something bigger than myself, it's something I don't understand, no, no. I know we're young and people change, and we may never feel the same.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lexie Bennett
Admin - Cancer
My diary :

Mon surnom : Lex
Mon âge : 23
Mon signe astrologique : Cancer
Dans la vie je suis : étudiante mais par simple amusement dorénavant
Catégorie Sociale : T'es des bas-fond, mais ta beauté te donne du travail, un travail qui paie. Depuis peu, on te repère petite princesse.
J'aime les : Les pâtes, les pâtes et encore des pâtes ?! Oui, à la bolognaise, à la Carbonara, au Pesto, vous pouvez vous faire plaisir j'adore ça. Mais la vérité c'est que je crois que je tombe amoureuse de mon meilleur ami, et c'est difficile pour moi de l'admettre.
Sosie de : Gigi Beauty Hadid
Double compte : Nate le sexy mexicain
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Déc - 17:06





A toutes les fois où j’ai trop pensé sans agir. Terré par la peur que nos sentiments ne soit pas réciproque, à toutes les fois resté coincé dans la pénombre de ma chambre sur mon lit, la tristesse étant ma seule compagnie. Je dédie chaque regard de désir et chaque sourire qu’il m’esquisse à cette ancienne Lexie, celle qui ne tentait rien, celle qui ne montrait rien. Mon visage s’approche du sien dangereusement, mes longues mèches blondes encadrant son visage, se dispersant de part et d’autre. Doigts qui viennent dégager l’une de ces mèches gênante, glissante sur mon épaule. Peau qu’Eliott vient mordre, là où l’une de mes copines à coller un tatouage éphémère d’une rose. « Il te plait ce faux tatouage … ? Je vais peut-être songer à passer sous les aiguilles alors … » Foutaise, bien trop peureuse pour encore le faire malgré l’envie folle qui me trame depuis des siècles. Si je dois commencer à me faire tatouer je pense plutôt faire un truc simple et léger surement pas une rose sur l’épaule ou plus encore. Bassin qui bouge contre le sien, moi dans mes sous-vêtements de dentelle blanc au liseré argenté lui simplement vêtu de son jean qui lui tombe sur les côtés, fine bandelette de son caleçon que je viens caresser de mon ongle manucuré. « On agis vraiment comme des enfants… » ou plutôt des jeunes adolescents dont les hormones sont incontrôlables, insatiable. Désir jamais inassouvie. Doux chuchotement qui vient se glisser à son oreille, lobe que je mordille doucement avant de glisser mes lippes contre la peau chaude de son cou, envie en continue d’être collé à lui pour rattraper tous les moments perdus des années qui ont filé sans que nous nous rendions compte qu’on aurait pu en gagner du temps ensemble. Nous étions simplement cons, à trop croire les gens, les on-dit… Plus une minute à perdre mes yeux louches sur son visage, je me jette sur ses lèvres, les mordillant, les dévorants avant que nous inversions une nouvelle fois les rôles. Que la pointe de son coller viennent frotter la peau de mon buste au fur et à mesure que ses lèvres glissent sur mon corps.

Envie grandissante de faire du corps à corps, cap que nous n’avons franchi encore. Cuisses tremblotantes, secouer par le désir qui viennent se crocheter autour de sa taille. « N’arrête pas … » Yeux qui se ferment profitant de l’instant, bras qui viennent se glisser dans sa nuque pour le faire continuer.

So baby pull me closer.





Could die in your arms.
Lexie Bennett ♡ Before you met me, I was alright but things were kinda heavy. You brought me to life now every February. You'll be my valentine, valentine. Let's go all the way tonight...No regrets, just love. We can dance until we die.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My diary : "Everything has ruined him, so he’s trying to ruin everything."
Mon surnom : Eli
Mon âge : 20
Mon signe astrologique : taureau
Dans la vie je suis : étudiant en architecture et vendeur
Catégorie Sociale : pas bien riche
J'aime les : Lex.. pardon, LES jeunes femmes, même si j'admets avoir une préférence pour les grandes blondes d'1m79, au regard azur qui semble vous transpercer l'âme et... bref.
Sosie de : Luke Hemmings
Double compte : Nemo filet-o-fish & Pepette a.k.a. Hermia
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Déc - 19:56





Dents qui viennent doucement se planter dans sa peau, sourire qui se dessine contre son derme provisoirement teinté.

- Ça te va bien, oui… Après, ton corps est déjà magnifique à l’état de nature, tu sais ?

Lippes bien vite réduites au silence par les gestes de Lexie, par ses caresses, par les baisers qu’ils échangent, jeunes gens réduits à l’état de bêtes insatiables. Danse de leurs deux corps, collision de leurs deux cœurs, souffles qui se mêlent et se font plus bruyants, plus haletants à chaque instant. Pourtant ils n’ont encore rien fait, à proprement parler. Mains qu’il plante dans le matelas, de part et d’autre de la tête de la jeune femme tandis qu’il retrouve sa position de domination. Lèvres qui s’attardent dans son cou, murmure qui ricoche contre sa peau soyeuse :

- Ce sont des activités d’enfants, ça ?

Doigts qui parcourent son derme comme pour appuyer ses dires, glissant en une douce caresse le long de ses cuisses, de ses hanches, de son ventre, de sa poitrine, course pantelante qui s’achève sur sa joue qu’il effleure dans un geste tendre. Main qui se perd dans sa crinière dorée, front qui vient se coller au sien, nez qui se frôlent tandis que leurs lippes se goûtent de nouveau en un baiser aussi tendre que passionné.

- T’es restée aussi belle que la première fois que je t’ai vu…

Palabres libérées dans un souffle, lèvres contre lèvres, regard perdu dans la contemplation de ses traits. Lèvres qui se détournent des siennes sans attendre pour dériver direction plein Sud, déposant une myriade de baisers dans leur sillage. Passage de ses lippes précédé par le contact froid de sa chaîne d’argent, bras féminins qu’il laisse s’enrouler autour de sa nuque tandis qu’il poursuit son périple. Paroles qui l’encouragent à continuer, qui dessinent un rictus satisfait sur ses lèvres, rictus qui disparaît bien vite lorsqu’il sent ses mains approcher de sa ceinture. Lippe qui se glisse entre ses dents, moment redouté qui s’accomplit lorsque ses doigts effleurent son entrejambe. Frisson de dégoût qui le traverse alors, dégoût nullement orienté vers sa partenaire mais vers les souvenirs qu’activent automatiquement les contacts sur cette région de son corps. Mains qui se plaquent sur les épaules de la jeune femme pour la repousser loin de lui, nécessité plus que désir qu’il a de mettre fin à ceci. Maudites soient les réminiscences qui étaient les siennes.

So baby pull me closer.





The king & the queen of the new broken scene.
Eliott Monahan ☁ ‘Cause I've been talking to my friends the way you take away my breath, it's something bigger than myself, it's something I don't understand, no, no. I know we're young and people change, and we may never feel the same.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lexie Bennett
Admin - Cancer
My diary :

Mon surnom : Lex
Mon âge : 23
Mon signe astrologique : Cancer
Dans la vie je suis : étudiante mais par simple amusement dorénavant
Catégorie Sociale : T'es des bas-fond, mais ta beauté te donne du travail, un travail qui paie. Depuis peu, on te repère petite princesse.
J'aime les : Les pâtes, les pâtes et encore des pâtes ?! Oui, à la bolognaise, à la Carbonara, au Pesto, vous pouvez vous faire plaisir j'adore ça. Mais la vérité c'est que je crois que je tombe amoureuse de mon meilleur ami, et c'est difficile pour moi de l'admettre.
Sosie de : Gigi Beauty Hadid
Double compte : Nate le sexy mexicain
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Déc - 23:46





Mots qui touchent en plein cœur, me faisant presque rougir. Je dis bien presque car je suis tellement en euphorie sur le moment présent, tellement concentré sur ses moindres faits et gestes que la gêne et la timidité n’ont pas de place dans ce temple d’excitation et de passion. Aussi jolie que lorsque nous nous sommes rencontrés … Si seulement Eliott … Si seulement lorsque j’avais douze/treize ans je ressemblais un peu plus à celle que je suis, peut être que tu aurais déjà craqué depuis longtemps mais non, nous étions bien trop différents l’un de l’autre à cette époque-là. Je faisais déjà deux fois sa taille, portait un appareil dentaire et commençait à avoir un corps à peine féminin, les formes qu’on assume pas, l’âge ingrat. Pensées coupées court lorsque son souffle chaud vient se poser sur mon ventre, abdomen qui se contracte, doux baiser au liseré de mon bas ventre, si près de la bordure de mon tanga. S’en est trop pour moi, je le tire de nouveau vers moi, retrouvant sa tête face à la mienne en déposant des multitudes de baiser sur ses lèvres en activant mes mains pour défaire le bouton de son jean, descendre sa braguette.

Lèvres contre son cou pour ne pas lui montrer l’état tremblant de mes mains pour enlever le dernier rempart à notre symbiose, notre première harmonie. Notre première foi à nous. Je suis tellement perdue dans mes gestes précipités que je ne remarque pas que sa tête a changé, qu’il a un air dégouté, ses mains viennent me repousser et je retombe mollement contre la tête de lit, rythme cardiaque désabusée, complètement paumé de le voir se tourner, se mettre au coin du lit et ne plus bouger. Je reste un instant comme ça à le contempler cherchant à comprendre ce qui cloche mais il ne parle pas, ne bouge pas et la gêne absolue me monte au crane. J’ai déconné j’aurai pas dû, c’était surement trop tôt et dans un geste rapide et presque brusque je me lève récupérer ma robe jonchant sur le sol et remet mes bottes avant de prendre le chemin de la porte en disant rapidement. « Désolé Eli j’ai abusée » Je m’empresse d’ouvrir le hochet et m’en fuir loin la tête encore embrouillée, perturbé. Personne pour nous remarquer je quitte la fête, grand besoin d’air frais pour me calmer.


So baby pull me closer.





Could die in your arms.
Lexie Bennett ♡ Before you met me, I was alright but things were kinda heavy. You brought me to life now every February. You'll be my valentine, valentine. Let's go all the way tonight...No regrets, just love. We can dance until we die.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My diary : "Everything has ruined him, so he’s trying to ruin everything."
Mon surnom : Eli
Mon âge : 20
Mon signe astrologique : taureau
Dans la vie je suis : étudiant en architecture et vendeur
Catégorie Sociale : pas bien riche
J'aime les : Lex.. pardon, LES jeunes femmes, même si j'admets avoir une préférence pour les grandes blondes d'1m79, au regard azur qui semble vous transpercer l'âme et... bref.
Sosie de : Luke Hemmings
Double compte : Nemo filet-o-fish & Pepette a.k.a. Hermia
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Déc - 1:17





Douche glacée qui déferle sur son organisme encore bouillant, couperet qui s’abat sur son esprit encore embrumé par le désir. Pensées obscènes bien vite dissipées en lambeaux de fumée, fumée qui s’évanouit dans la chambre désormais silencieuse. Pensées remplacées par de douloureuses réminiscences, par de cruels ressentis qui reprennent possession de son âme. Malaise, peur, désagréable sentiment que quelque chose de mal est en train de se produire. Tant de sensations que le petit Eliott a ressenti onze ans plus tôt, et que ce même garçon, maintenant grand, ressent aujourd’hui. Dieu merci, aucune image précise ne lui arrive à l’esprit. Pour autant, les émotions n’en sont pas moins violentes, pas moins mortifiantes, comme à chaque fois qu’un évènement du genre se produit.

Traumatisme atroce, traumatisme toujours présent malgré les années. Il a pourtant réussi à avoir des rapports avec des filles par le passé – évidence même, sans quoi Skylar ne serait pas de ce monde –, mais avec Lexie c’est différent. Avec Lexie c’est bien trop important, il tient bien trop à elle et à leur relation bancale pour se permettre de foirer. Mais comme toujours, lorsqu’on se met trop la pression pour réussir quelque chose, on échoue. Il s’est mis la pression pour ne pas laisser son passé reprendre le dessus ce soir, et il a échoué. Échec qui retentit avec fracas lorsqu’il l’entend se relever et se rhabiller, avant de s’enfuir par la porte. Porte béante qu’il fixe d’un air hagard, le cœur encore meurtri en tous sens par ce flux d’atroces pensées. Cœur meurtri davantage, achevé par la simple pensée de perdre Lexie pour une raison aussi stupide.

Jeune homme échoué sur un coin du lit, main qu’il passe sur son visage pour tenter de se calmer. Il ne peut la laisser lui glisser entre les doigts. Braguette remontée, jean rapidement reboutonné, il remet sa chemise et quitte la chambre. Escaliers dévalés, félin qui se fraie agilement un chemin à travers la foule de fêtards. Air frais de la nuit qui le heurte de plein fouet tandis qu’il cherche la jolie blonde du regard. Silhouette bien vite repérée, quelques pas dans sa direction, prénom prononcé. Banco, la déesse de glace se retourne. Esquisse de sourire hésitant tandis que les mots se perdent sur ses lèvres, déferlent sur sa langue sans parvenir à quitter sa bouche. Il se trouve toujours comme un con face à elle. Secondes qui s’écoulent sans qu’il trouve quoi que ce soit à lui dire, second échec de la soirée lorsqu’elle lui tourne le dos, s’éloignant rapidement de lui, dernier coup porté à son palpitant.

So baby pull me closer.





The king & the queen of the new broken scene.
Eliott Monahan ☁ ‘Cause I've been talking to my friends the way you take away my breath, it's something bigger than myself, it's something I don't understand, no, no. I know we're young and people change, and we may never feel the same.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SHINE :: Archives :: Story end :: Sujets de rp-
Sauter vers: