AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Make your wish :: Sky is yours :: New Moon Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sidney Arriston * Tu m'aimes et tu me fais plus de mal que mon ennemi

avatar
Sidney Arriston
Admin - Bélier
My diary :
Sidney alias Sidnette - 22 ans - A Vécu jusqu’à ses 20 ans a Londres avec sa mère, cela fait 2 ans qu'elle est aux USA - le père n'est plus de la partie - Mademoiselle a beaucoup changé en deux ans. Elle qui était une toxico + love de la weed, c'est franchement calmé et serait presque devenue responsable. - Elle est célibataire depuis 5 mois, elle en a réellement fini avec son premier amour. - Sidney est un peu chiante, un peu drôle aussi sur les bords - Mignonne quand elle le souhaite - Elle sait skater - Elle sait dessiner - Elle souhaiterait reprendre ses études de journalisme en septembre 2017.

Mon surnom : Shid, la petite garce de la tamise.
Mon âge : 22
Mon signe astrologique : Bélier, caractère infernale il parait.
Dans la vie je suis : sans emploi ... Je viens de revenir !
Catégorie Sociale : Une gueuse, sans fric mais je me débrouille je trouve toujours un moyen pour m'en sortir.
J'aime les : hommes en temps normal. Mais comme j'en ai fini avec les anglais égoïstes qui abandonnent leur petite amie je me consacre à moi et uniquement moi puis Tempie & Djoline !
Sosie de : Hailey Baldwin
Double compte : Nate le mexicano et Lexie la sexy
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Avr - 18:43
Once upon a time
Sidney Arriston


NOM
PrénomArriston
ÂgeSidney
Situation conjugale21 ans
NationalitéCélibataire
Situation financièreAnglaise
Orientation sexuellePauvre
GroupeHétéro
Type de personnageFEU
Caractère

Souriante, Sidney elle a ce big smile sur le visage presque tout le temps.

Colérique, quand elle s'énerve elle ne fait pas semblant de l'être. Elle le montre et s'en prend à tout le monde. Un trait de caractère qui lui porte trop souvent préjudice. Elle essaie de changer ça depuis quelques temps.

Drôle, inconsciemment elle l'est. Sidney c'est la nana qui te raconte des histoires dingue et à se plier de rire et pourtant elles sont tirées de sa vie. Elle est gaffeuse, pas très douées mais c'est comme ça que les gens l'aime.

Têtue... Quand elle pense avoir raison elle n'avouera jamais qu'elle a peut être tord.

Fêtarde, c'est une anglaise après tout ! Boire c'est son dada puis elle n'est pas honteuse elle n'a aucune gêne à monter sur le bar, se mettre au milieu de la piste pour danser.  

Narcissique, de temps en temps elle aime bien se mettre sur un piédestal, elle s'aime bien comme elle est et s'assume complètement.  

Honnête, si elle t'aime elle te le dira mais elle te criera encore plus fort si elle ne t'aime pas. Elle ne joue pas les vipères, si elle a un truc à dire elle n'attend pas.

Séductrice, un piège à hommes quand elle s'y met. L'année dernière elle s'amusait constamment à draguer les garçons pour finalement les rejeter quand ils en attendaient plus d'elle. Maintenant qu'elle est un cœur brisé elle n'a plus tellement l'envie de jouer avec les garçons.

Jalouse, elle aime avoir l'attention pour elle et quand elle aime elle ne fait pas semblant elle n'aime pas tellement voir des personnes tournées autour de sa bande et de ses copains.

Aventurière / Casse-cou, toujours partante pour des idées folles, elle n'a peur de rien. Elle aime repousser ses limites.

Hautaine, Elle est pourtant au bas de l'échelle mais elle aspire à une belle vie, elle se dit toujours qu'elle mérite mieux et qu'elle ne veut pas finir avec un petit con des quartiers sans avenir.... Hahahaha.

Histoire



Sidney avant New York :

I. La naissance : Sidney Arriston né le 05 Avril 1995, un début de vie atypique et en même temps vue et revue. Une mère américaine, une jeune femme en quête d'aventure, de fête et amatrice de vivre d'amour et d'eau fraiche qui tombe follement amoureuse d'un anglais pendant ses vacances. Elle tombe enceinte au bout de 3 semaines de relation et refuse l'avortement. Madame Arriston elle n'avait pas trop saisie que le schéma d'une famille c'est : une maman + un papa = bébé. Non elle n'en avait fait qu'à sa tête, faisant la honte de sa famille qui ne voulait pas qu'elle remette les pieds sur le territoire américain et le père de cet enfant dans son ventre ne voulant plus jamais la revoir et entendre parler de ce soi-disant enfant, un enfant qu'il ne reconnaîtra jamais, lui crachant au téléphone qu'il n'est même pas sûr que ça soit le sien.

II. L'enfance : Enfance plutôt paisible pour cette petite blondinette, une maman aimante, ne manquant de rien sauf d'un papa, oui la petite fille demandait toujours après son père, elle aurait adoré apprendre à faire du vélo avec lui, apprendre à lire grâce à cet homme mais non, le papa de rêve de Sidney ne pointera jamais le bout de son nez. Elle le réalisera que bien plus tard.

III. La crise d'adolescence : Un passage obligatoire dans une vie. Cette crise existentielle, celle qui permet à beaucoup d'entre nous de savoir qui nous sommes, apprendre un peu plus sur soi, nos limites et nos attentes de la vie. Sidney n'a fait que se perdre plus profondément et n’a pas été épargné par cette crise, faisant culpabiliser sa mère de mener cette vie et lui faisant vivre un pur enfer.

IV. Le début des conneries : Là commence les vraies bêtises dans la vie de la demoiselle. Elle et Nikola font la connaissance de ceux qui ne feront que leurs soutirer du mauvais, elle fera la connaissance de Lex et Betty dans le quartier de Camden. À eux quatre ils feront vivre l'enfer à leurs parents, à leurs professeurs et sèmeront la zizanie de partout où ils passeront. Vols, drogue et vivre dans les squats voilà la polémique de ces jeunes.

V. Premier amour : Nikola, nikola, Nikola.... Le prénom qui résonnait tout le temps dans sa tête, qui faisait hérisser les poils de ses avant-bras juste à l'entente de sa voix, un garçon qu'elle a connue à la maternelle, ils ne sont jamais séparé il n'y avait pas de Sid sans Nik et vice versa. Une belle amitié qui s'est transformé au lycée en histoire d'amour. C'était Sidney et Nik, jamais l'un sans l'autre. Ils ne concevaient pas la vie l'un sans l'autre. Ils ont fait leur première connerie ensemble, toute leurs premières foi d'ailleurs.

VI. Smoke Weed Everyday : Un chapitre qui la suivra jusqu’au 31 décembre 2015. Elle a commencé à l’âge de 15 ans, elle voulait être cool, elle voulait faire comme Nikola et Lex, elle se donnait un genre puis elle en est devenue indépendante, voulant son herbe chaque jour, chaque heure, et ayant tout le temps un pétard coincé entre les lèvres, l’herbe s’était son dada, son accroche, sa bouffée de bonheur dans cette vie de merde. Si seulement elle savait que cette merde la détruira jusqu’au bout, que ça faisait plus son malheur que le contraire….

VII. La Prison : Sidney fait trois doubles à la suite aux dés et se retrouve à la case prison ? Non c’est un peu plus compliqué qu’une partie de Monopoly malheureusement mais elle ne peut que se blâmer. Qu’elle idée de suivre les conneries de Nikola ? Qu’elle idée que d’aller vendre de l’herbe et autres drogues sur un campus ? Elle se fera choper au bout d’un an de vente continuelle, on vient la chercher sur le campus. La honte totale de se faire attraper devant tous ses amis, être la seul de la bande qui part au poste et voir les autres ne pas bouger un petit doigt pour l’aider. Elle a compris à ce moment-là qu’elle était seule. Même Nikola n’a rien fait pour la sortir de cette merde. Quatre mois de prison ferme pour Sidney à Londres.

VIII. La prise de conscience : Quatre mois en prison c’est long, assez long pour se rendre compte qu’on a foutu sa vie en l’air. Peut-être pas totalement foutu en l’air mais une bonne partie oui, 19 ans et demi et déjà un casier judiciaire ce n’est pas la meilleure chose pour commencer une vie active. Elle aura chaque jours des rendez-vous avec une psychologue qui l’aidera à la sortir de sa spirale infernale, elle verra aussi son avocat qui l’aidera à sortir plutôt que les 8 mois de prison et elle aura le soutien de sa mère, ce n’est qu’à ce moment précis qu’elle se rend compte qu’elle peut compter sur sa mère, celle sur qui elle n’aurait jamais misé un pound.

IX. Le père : Elle venait de sortir de prison et son plus grand souhait s’était de voir son père. Juste lui dire quelques mots, lui dire qu’elle existait qu’elle était là. Elle fit alors des recherches, beaucoup de recherche et elle trouva son adresse. Ella alla jusqu’à chez lui et c’est une Sidney tétanisé qui vit par la fenêtre de cette maison model qu’elle ne serait pas la bienvenue. Son père avait refait sa vie, des petites filles jouaient sur le sol de cette maison de luxe, elle n’avait rien à faire ici. Elle fit demi-tour et se jura de ne plus jamais vouloir revoir cet homme qu’elle ne connaissait pas.

X. Un départ douloureux : Sortir plus tôt de prison lui a donné quelques avantages. Elle était dans l’anonymat le plus total. Personne n’avait de nouvelle d’elle et personne n’avait l’air de s’en soucier. C’est là que madame Arriston a pris les choses en main, qu’elle a supplié sa fille de partir d’ici. Que plus rien n’en valait la peine à Londres qu’il était préférable de tout recommencer ailleurs et c’est à contre cœur que Sidney accepta la fatalité et s’en alla sans même donner une explication à ses amies, sans donner d’explication à Nik.

XI. It’s the party in the USA : Bagage en main, dans une terre inconnue. Sidney n’y connait rien à cette culture, ce continent. Celui de sa mère et pourtant, elle va devoir apprendre, s’y faire et mener une vie ‘’normale’’ c’est ici qu’elle va devoir vivre à San Francisco. Elle ne connait personne mais elle se dit qu’elle n’est pas ici pour se faire des amis. Elle a tout faux, elle ne le sait pas encore.

XII. Des amitiés qui se créer : Comment ne pas en parler ? Comment ne pas parler d’Allen, Jolene, Tomi, Tempie Sa bande de pote, ses reufs, ses moitiés. Eux contrairement à ses amies de Londres ils ne sont jamais là pour l’enfoncer dans sa merde au contraire. Ils se soutiennent, ils sont toujours là pour la tirer des ennuis. C’est simple si y’en a un qui ne rentre pas dans la boite PERSONNE RENTRE.

XIII. Allen Woods : Une ami, un amour puis un cœur brisé. Allen c’est celui avec qui elle épluchait les bars, ils étaient tous les deux nouveaux à San Francisco lorsqu’elle le rencontra et qu’avec le temps et beaucoup de malentendu elle finisse dingue de lui. Oui, même le début de leur histoire était un malentendu, ''une soirée trop arrosée'' et ils avaient fini nues dans le même lit ne se rappelant pas si ils avaient commis le péché de la chaire ou non. Un péché qu’il commettront quelques heures plus tard hein ... Et qui brisera à tout jamais leurs amitiés pour laisser place à une relation ambiguë, ils étaient tous les deux paumés, indécis et auront mis beaucoup de temps pour se mettre ensemble. Ils restèrent ensemble quelques mois. Elle était heureuse, heureuse de l’avoir jusqu’à qu’il lui dise qu’il allait devoir partir en août. Et c'est ce qu'il fit, il partit loin d’elle au Canada.

XIV. Le retour de Nik : Il revient comme une fleur, après des années sans nouvelle, il débarque à sa porte car il a des soucis il lui demande de l'aider, de l'héberger et elle dit oui, qu'elle idée que d'accepter ceci ? Faire entrer le diable dans son entre. Elle ne peut lui résister, elle l'aime encore et elle subira ses humeurs, sa cruauté.
-------------------------------------------------------

~ San Francisco Airport, 10/10/2016 ~

Elles tirent leurs énormes bagages dans tout l’aéroport en courant, elles sont en retard comme d’habitude, elles rient autant qu’elles sont stressées d’ici peu l’avion va décoller et elles n’ont toujours pas fait les formalités. Mon dieu qu’elles ne sont pas intelligentes, qu’elles genre de filles ne vérifient pas l’heure de décollage la veille ? Qui le fait le jour même ? Apparemment les filles comme elles, elles font enregistrer le plus rapidement possible leurs bagages en trépignant, impatiente d’être à leurs place numérotés. Les stewards soupirent de voir des incapables comme elles mais ils les laissent passer, qui ne laisseraient pas passer des jolies filles comme elles ? Elles courent jusqu’à la porte d’embarquement et sont les dernières à s’installer à leurs places respectives, l’une à côté de l’autre. Se glissant confortablement dans son siège Sidney laisse sa respiration se reposer après la course folle jusqu’à l’avion et c’est là que Jolene se met à lui parler. Quand l’avion est officiellement fermé et qu’il est demandé à tout le monde d’attacher sa ceinture. « Sidney on a truc à te dire maintenant qu’on est parti … » La blonde tourne la tête vers sa meilleure amie et juste après vers celle de la deuxieme en fronçant les sourcils, elle sent dans sa voix qu’un truc est bizarre, quelque chose est anormale alors elle ne dit pas un mot, elle attend patiemment que la brune se mette à parler. « Nikola… Il est à New York… Je sais pas où il habite mais je sais qu’il est là-bas. » Cœur qui s’arrête de battre un instant, visage qui se décompose mais reprend vie quelques secondes après. Elle essaie de se donner contenance, de reprendre ses esprits. « Et c’est que maintenant que tu me dis qu’on va à New York et que Nikola est déjà là-bas ?! » Elle a du mal à contrôler ses émotions, du mal à garder les larmes à l’énonciation de son prénom ne pas couler. Pourquoi ne lui a-t-elle rien dit ? Elle aurait sauté depuis des jours et des jours dans cet avion direction New York, que fait-il là-bas ? Elle passe ses longs doigts sous ses yeux à la naissance des perles translucide qui essaient de s’en fuir. « C’est pour ça que tu me forçais à venir ? Pour que je le vois ? Tu sais que t’aurais pu me le dire bien avant ? » Elle pleure et rit en même temps, le désespoir et le soulagement s’empare d’elle alors que l’une de ses meilleures amies l’attire au creux de ses bras. « On savait que tu partirais en vitesse sans faire les choses bien à San Francisco si tu l’avais su avant… » Elles avaient raisons, elle serait partie comme une voleuse sans rien dire, sans rien prendre. Juste son portable et une veste assez chaude pour affronter le mois de neige dans la grande ville.

Les heures sont assez longue pour leur raconter toute l'histoire, la dispute, les rancœurs et l'amour qu'ils se portaient à Londres ainsi qu’à San Francisco, ils ne se l’étaient jamais dit, ils se crachaient même que de la haine en face à face mais elle ne pouvait s’empêcher de repenser aux quelques nuits qu’ils avaient partagés juste à parler serrer l’un contre l’autre dans le noir lorsqu’il revenait trop bourré faussement ou non, elle se rappelait lui avoir dit comme dernier mot qu’elle ne voulait plus de lui ici, qu’elle préférait qu’il crève, qu’il aille ailleurs que de rester à l’emmerder ici, qu’elle n’avancerait jamais avec lui dans les parages. Elle était bien conne, trop bête d’avoir laissé glisser des palabres si cruelles sortir d’entre ses lèvres. Il l’aimait, elle en était sûre derrière chaque acte de méchanceté c’était de la rancœur et de l’amour qui s’en échappé et elle, elle était tombée dans le panneau sans s’en rendre compte et c’est que maintenant qu’il fut trop loin qu’elle s’en rendait compte. Elle l’aimait trop pour le laisser s’échapper, elle avait essayé de le contacter mais il répondait aux abonnés absents, ne laissant rien de lui pour qu’elle puisse savoir où il était. C’était sa dernière chance de se rattraper alors elle le ferait, elle allait le pourchasser dans l’une des plus belles ville du monde pour lui prouver qu’elle l’aimait, pas comme à San Francisco, pas comme à Londres mais encore plus.

Elle obtiendra son sourire le seul témoin de sa victoire.

- New York - 01/01/2017

Elle l'avait reconquit, elle avait réussi. Elle l'avait de nouveau eu son Nikola, ils filaient le parfait amour depuis qu'elle l'avait retrouvé à New York mais que serait Nik & Sidney si ils ne tuaient pas eux même leur relation ? Ils ne seraient simplement pas eux. Il l'avait une nouvelle foi trahi. Quel homme supplie une femme d'avorter ? Quel homme n'est pas assez couillu pour assumer son erreur ? Nikola était de ces hommes-là. Elle l'avait alors écouté, elle était aller avec ses deux meilleure amie faire une IVG mais en rentrant le soir, elle n'avait pas pu cette foi recoller les morceaux de son coeur brisé, envolé les promesses, envolé l'envie d'être avec lui. Après une semaine à le fixer dans le blanc des yeux et le hair elle avait prit sa décision. Elle quittait New York, elle le quittait lui, ne laissant aucune trace sur sa futur destination.

Elle était parti avec sa meilleure amie avant de virer folle, avant qu'elle ne saisisse une lame et se coupe les avant bras pour ne plus subir les horreurs que son cerveau lui infligeait. Elle le haïssait lui, elle se haïssait elle-même. Elle venait de tuer son propre enfant, comme son propre père voulait la tuer elle.  


- On the road back to NY - 03/04/2017

Amour parti à la dérive, amour qui s'était transformé en haine après qu'il lui ait demandé l'impardonnable. "Avorte Sidney, c'est pour notre bien..." Elle s'en souvient, comme si c'était hier. Elle chasse cette idée loin d'elle, elle l'avait fait et elle l'avait quitté. Tirant un énorme trait sur lui, sur eux sur toute leur histoire. L'air s'engouffrant dans ses fin cheveux doré elle venait de dépasser le panneau qui annonçait qu'elle arrivait de nouveau à New York. Les mains sur le volant, crispée elle accéléra un coup. Comme si appuyée sur la pédale lui donnerait un peu plus de courage encore. Et bien qu'elle attendait avec appréhension cette boule qui allait se former tot ou tard dans sa gorge elle fut étonné de ne pas l'avoir. Après quatre long mois passé sur les routes, à se ressourcer et tentait de l'oublier elle se rendit compte elle n'avait pas ce stress. Elle ne ressentait pas ce dégoût qu'elle présumait avoir en revenant ici. Elle était enfin passé à autre chose la blondinette, fini l'affaire King, fini les remords, fini l'époque de toujours s'enfuir pour ne pas faire face à ses ennuies.

Elle était ici, pour de bon. Seule, sans emploi, sans études. Elle était enfin libre comme le vent.



A votre propos

Pseudo : Bawbouche
Âge : On s'en fou
Commentaire : Arrache ta gueule again
Pays/région
: MARSEILLE BRAH BRAH
Fréquence de connexion : 1 jour sur 10
Longueur de rp : J'écris pas
Comment as-tu découvert le forum ? :Good question
Quelque chose à ajouter ? : Hola !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mon surnom : Tempie en général, Tempute pour les intimes et tuyaux de poêle pour les vieux de la vieille
Mon âge : 21
Mon signe astrologique : Gémeaux
Dans la vie je suis : étudiante en art (M) et sociologie (m). Accessoirement fille de sénateur et hitgirl
Catégorie Sociale : Plus ou moins riche dépendamment de mes relations avec mes parents et de si mon compte est gelé ou non. En général riche car un scandal est si vite arrivé et les sénateurs n'aiment pas les scandals
J'aime les : soirées alcoolisées, les joints biens chargés, les blagues un peu limite, les longues balades sur la plage, les romans d'amour, les parties de jambe en l'air innovantes, les 2 véritables amies de ma vie etc.
Sosie de : Anna Ewers
Double compte : Angela Martinez
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Avr - 1:49
JE T'AIIIIIIIIIME JE T'AIIIIIIIIIME COMME UN FOU COMME UN SOLDAT COMME UNE STAR DE CINÉMA




What's hide behind you

She says you don't want to be like me
Don't wanna see all the things I've seen
I'm dying, I'm dying
She says you don't want to get this way
Famous, and dumb at an early age
I'm lying, I'm lying
(c) black.pineapple
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SHINE :: Make your wish :: Sky is yours :: New Moon-
Sauter vers: