AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Make your wish :: Sky is yours :: New Moon Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mycroft Hoffman ♦ unusual white collar

avatar
Mycroft Hoffman
Admin - Cancer
My diary : .
✽ Fils de pute
✽ Super génie
✽ Intéressé par toutes les formes de sciences
✽ Relativement pauvre
✽ Relativement riche
✽ Fils caché de Big Brother
✽ Fils inconnu du banquier Hoffman
✽ Queutard en série

Mon surnom : Myc
Mon âge : 27
Mon signe astrologique : Cancer
Dans la vie je suis : Agent du FBI
Catégorie Sociale : Paye + activité illicites, ça paye bien
J'aime les : Les femmes. Je les aime trop. Et elles me le rendent bien.
Sosie de : Grant Gustin
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Avr - 23:00
Once upon a time
Mycroft Hoffman


NOMHoffman
PrénomMycroft
Âge26 ans
Situation conjugaleCélibataire
NationalitéAméricain
Situation financièreTrop aisé
Orientation sexuelleHétérosexuel
GroupeEau
Type de personnageInventé
Caractère

Je suis la tendresse incarnée. Aucune des femmes que je fréquente ne vous dirait le contraire, je vous l’assure. Mais que ça reste entre nous. Je préfère qu’on me voit comme le fils de pute que je suis.

Attentionné à mes conneries et parfois aux autres. Ceux qui comptent, les autres, je m’en tape un peu. Je ne vois pas pourquoi je devrais leur prêter une attention particulière.

Susceptible comme un pou et alors ? Vous pensez que je vais accepter qu’on me dise n’importe quoi ? Oui ? Et bien vous vous mettez le doigt dans l’œil et ce, jusqu’au coude.

Imprévisible comme un ouragan
et je crois que je fais le même effet. Une vraie tornade. Je me serais détesté si j’étais prévisible dans tous les cas.

Discret la plupart du temps. Ouais, quand je suis occupé ou quand je bosse. On pourrait presque oublier ma présence dans une pièce.

Séducteur à mes heures perdues. Ouais, lorsque j’en ai envie, ce qui arrive souvent. J’adore ça et je n’ai jamais reçu de plainte, donc tout va bien.

Exigeant car le monde n’est pas fait pour les gens laxistes qui laissent passer la moindre imperfection.

Je ne me dévoile pas beaucoup aux gens. Heureusement d’ailleurs. Pour le reste, à vous de le découvrir…

Histoire

01. C’est vrai que je ne suis pas un modèle de vertu, je vous l’accorde. Mais s’il y a une chose dont je suis certain, c’est que lorsque j’aime, j’aime vraiment. Et surtout, je suis fidèle. Oui, je sais, c’est difficile à croire lorsqu’on me connait. Et pourtant ! Actuellement, je suis fidèle à mes infidélités. Et oui !
Enfin bref, là n’est pas le sujet.
J’ai été amoureux une fois. Je l’aimais plus que tout. Je ne pense pas avoir commis un quelconque impair si ce n’est  être resté moi-même quoiqu’il advienne. Je pense que lorsqu’on aime, il faut accepter ce qu’est l’autre personne. Bien évidemment, il faut que l’autre personne fasse de même.
Je jure que j’ai été irréprochable. Mais il semblerait que ce n’était pas l’avis de madame. Au départ, je supportais les crises de jalousie, le flicage (dieu sait que je n’aime pas ça) et même l’invasion dans ma vie privée. Pourtant, cela n’a pas été suffisant. Elle m’accusé de l’avoir trompée au moins trente-six fois. Je faisais tout pour me défendre et pourtant, rien n’y faisait. Je n’étais pas digne de confiance. Et le pire dans tout ça, c’est qu’elle m’a quitté. Depuis lors, j’ai juste décidé que quitte à ne pas avoir confiance en moi, autant donner une bonne raison. C’est donc comme ça que je suis devenu celui que je suis actuellement. Queutard en série. Infidèle. Mais toujours sympathique.

02. Je ne souhaiterais à personne d’être en cavale. Surtout avec le Patriot Act sur le dos. Sauf si bien évidemment, vous vous servez de celui-ci pour vous cacher. Et croyez-moi, c’est encore mieux que la cape d’invisibilité de notre cher Harry Potter. On peut même faire des choses encore plus sympa… comme espionner les fédéraux qui vous espionnent par exemple. Vous savez le mythe du petit camion de surveillance ? Avec deux agents en planque ? C’est plus que réel. D’ailleurs, je ne comprends pas comment ils peuvent croire que personne ne remarquera un camion garé seul sur une rue.
Mais l’important de cette petite histoire, c’est ce qui se passe dans ce camion. Je ne vous cache pas que je me suis même paluché devant.
J’avais eu la chance d’avoir deux femmes rien que pour moi. Et je pense qu’il devait faire très chaud dans le camion. Il faisait même si chaud qu’elles ont ressenti le besoin de se rafraichir en se donnant des coups de langues là où elles avaient manifestement très très très chaud.
Je ne suis qu’un mâle. Je suis donc excusé de mon comportement.
C’est comme ça que j’ai su que les fédéraux étaient vraiment des bâtards en puissance. Parce que oui, c’est comme ça que je me suis fait arrêter. Oui… en matant deux nanas dans un camion.  Les pétasses. Je ne les remercierais jamais assez.

03.  Donc bon, il y a ce mec, vous savez… le genre de mec sur qui toutes les nanas se retournent lorsqu’il passe. Eh bien… j’ai fait pareil. En revanche, je ne me suis pas mis à mouiller comme une pucelle. Cela me serait bien évidemment impossible. Mais … dans le cas où cela aurait été possible, je pense que je l’aurais fait sans aucune retenue. Quoi ? Est-ce que c’est de ma faute ? Non, je ne le pense pas. Moi je suis la victime dans cette histoire ! Je tiens à signaler qu’à cause de cet individu, j’ai sérieusement commencé à me poser des questions sur ma si florissante sexualité. Avant de le croiser et accessoirement tenir un journal de tous ses déplacements sur le campus (ne me jugez pas, je suis faible), ma vie était géniale ! J’avais des seins et des vagins tout le temps autour de moi. Et j’aime les vagins. Mais depuis peu, mes préférences dérivent quelques peu. C’est dur quand vous êtes dans une confrérie et que vous commencez à regarder vos frères d’une manière différente. Ça fout les jetons, je vous jure ! Mais au final, j’ai arrêté de me prendre la tête pour rien. Je me suis dit : On s’en fout Myc, sérieux, ça te fais juste plus de fesses !  

04. En tant que fils de pute, j’ai eu une certaine éducation. Je ne suis pas sûr que ce soit le genre d’éducation que s’attend à recevoir un enfant. Mais bon, je l’ai suivi sans dire un mot. A l’heure actuelle, je suis certain de n’avoir pas laissé des gosses quelque part. Je l’espère du moins. En fait non, je suis quasiment certain, que peut-être, j’ai merdé une fois. Mais pour l’instant, je me dit qu’elle ne m’a pas encore retrouvé pour me le faire payer.
Je me souviens d’elle. Une très jolie jeune femme, blonde bien évidemment. Un très bon coup. Et je suis quasiment certain qu’elle me tuera si elle me met la main dessus. Pourquoi ? Tout simplement parce que je pense lui avoir brisé le cœur lorsque je me suis fait encore arrêté par le FBI. Vous savez… je ne l’ai pas oublié et je sais que j’aurais dû la prévenir parce que j’avais droit à un appel. Et je ne l’ai pas fait. J’aurais dû pourtant. Je sais que j’aurais dû, surtout parce que je savais… et que j’ai pris mon arrestation pour une sortie de secours. Soyons honnête, je ne suis pas non plus un modèle de paternité. Ce gamin aurait souffert si j’étais resté. J’aurais autant merdé que ma pétasse de génitrice. Je ne pense pas que je doive un jour avoir une famille. Après tout, j’ai juste un cerveau. A part ça, iln’y a rien de beau et de sécuritaire à propos de moi. Et ça, je le vis très mal, malgré les apparences…


05. Neal. Jason. Thomas. Nash. J’avais le choix entre tous ces noms et bien d’autres encore. C’était la liste que m’avait donné l’agent Moore. Il l’avait posé devant moi avec un dédain non dissimulé. Après tout, on lui demandait de me créer une toute nouvelle identité et pire encore, une identité légale. Je savais déjà ce que je voulais. Mon regard avait bien évidemment accroché le prénom Seth, mais je suis que c’était un peu trop réel. Il y avait aussi Amassia, le fardeau de Dieu. Mais là encore, je me suis dit que c’était encore trop proche de la vérité. Donc, j’ai choisis un prénom qui me ressemblait bien bien. Mycroft. Le frère omniprésent de Sherlock Holmes. Je pensais que ça m’irait bien. Ce n’était pas que je voulais ressembler à un mec qui faisait partie du MI-5 mais je dois dire que son intelligence et son pouvoir m’ont toujours plu. Pour le nom de famille ? J’avais bien évidemment fait des recherches. Je savais ce que je voulais en faire. J’avais bien évidemment passé un entretien par la suite, pour prouver que mes choix n’étaient pas sous la motivation d’un futur délit. Alors, j’avais juste fait remarquer que ce nom était sur la liste de l’agent Moore.
Cela dit…je ne me suis pas encore servi sur le compte du banquier Hoffman. Pas encore. Je me présenterais bientôt en tant qu’enfant illégitime d’une de ses putains. Il en a baisé tellement que ce ne sera pas difficile. Et pour l’ADN ? Enfin voyons, vous pensez vraiment que je ne suis pas capable de falsifier des analyses chimiques ?

On ne peut pas dire que j’ai eu la vie facile d’autant plus que celle-ci a très mal commencé. Pour faire court et simple, ma mère était une femme de vraiment petite vertu, mon père un riche bouseux qui l’a sauté une fois de trop et la mise enceinte. Résultat : TADAAAAM. Moi.
Comme vous vous en doutez, je n’avais rien demandé à personne. Ma mère espérait que grâce à cet accident, elle allait devenir la maitresse officielle de mon cher géniteur. Et malheureusement pour elle, non. Très peu de temps après ma naissance, elle m’a présenté à ce cher sénateur qui a nié en bloc un quelconque lien de parenté avec moi. Ça ne m’a jamais dérangé étant donné qu’il est une véritable tête de bite. Oups, pardon, je m’étais promis d’être poli. Donc, mon géniteur est un véritable connard.
Pour ma mère, avoir un gosse, c’était la fin de sa carrière de prostituée. Alors, en plus de se droguer elle fit une dépression et tenta même de se suicider après m’avoir battu. Il était clair que j’étais la cause de tous ses malheurs. Enfin bref. Je fus recueilli par les services sociaux de Pittsburg à l’âge de six ans. J’ai été à l’école pour la première fois de ma vie et c’est à ce moment-là que j’ai su que ma vie était vraiment de la merde. Les autres avaient des parents plus ou moins normaux mais j’étais sûr à 99,99% qu’aucun d’eux n’était un fils de pute. Moi oui. Simple réalité.
Je savais que je ne pouvais pas rivaliser avec eux. Mais j’étais un garçon intelligent. Certes, Internet n’était pas aussi évolué que maintenant, mais il me restait mes livres. Le seul moyen de m’élever dans la société était de me m’élever intellectuellement. J’ai donc passé les dix années suivantes à entrainer ce super cerveau qui est le mien. Vous saviez qu’il n’y que cinq personnes au XXIème siècle qui possèdent un cerveau comme le mien ? Génial non ? Fils de pute peut-être mais fils de pute surdoué ! Ça doit être à cause de toutes les sécrétions que ma mère a dû ingurgiter pendant son travail de femme moderne. Mais passons.
A seize ans, j’étais devenu un véritable criminel. Et je dois dire que je n’en suis pas peu fier. Je n’avais pas à disposition tout l’appareillage que je dispose actuellement et heureusement… parce que j’aurais été un véritable criminel emprisonné parce que j’aurais sans doute fait sauter le Pentagone. Oups again. Je ne suis pas censé parler de ça. J’étais ce qu’on appelle un cybercriminel. Le hack, c’était mon truc. Je ne m’étais pas encore intéressé à la biochimie alors je faisais tout avec mon ordinateur. J’ai fait des choses pas très sympa, pas très légale mais c’était cool. Mais ça m’est très vite monté à la tête (surtout la fois où j’ai voulu m’installer au Pentagone en fait) et je me suis fait arrêter. En près de dix ans, je revis ma mère depuis la fois où l’on m’a emmené à l’orphelinat. Elle avait changé. Elle était… siliconée. En plastique. Et elle s’était mariée. Elle m’a fait le speech de la mère qui a tout fait pour retrouver son fils chéri mais je voyais bien que son mari, lui, n’était pas du tout ravi de me voir. Mais encore une fois… je m’en fichais. Je les suivis docilement, et le soir même je m’enfuyais avec les bijoux et beaucoup de fric. Pourquoi les riches mettent-ils toujours d’énormes sommes d’argent dans le coffre derrière le tableau du salon ?
J’allais à New York. C’est là que je me suis fait recruter pour une très haute organisation gouvernementale dont je tairais le nom. D’ailleurs, j’ai changé de nom. Ils ont entièrement effacé mes crimes juvéniles, donné une toute nouvelle identité, celle que je porte fièrement actuellement, et surtout… ils m’ont formé. J’adorais l’Académie, vraiment. J’y aie appris beaucoup plus de choses que je ne l’aurais fait dans un lycée normal. J’avais pu discuter avec des personnes qui comprenaient ce que je racontais. C’était génial. Mais le but de tout ceci, c’était de faire de moi un soldat pour défendre la patrie. Je ne suis pas un lâche, mais laissez-moi vous dire qu’il était absolument hors de question que j’aille me faire buter en Afghanistan ou en Irak parce qu’un timbré veut garder sa suprématie sur un pays qui ne lui appartient même pas. Alors… je me suis enfui. Et depuis, je maudis continuellement ce putain de Patriot Act.
Mes chers amis fédéraux n’ont pas mis longtemps à me retrouver et à m’envoyer directement à la case prison. Tout ce que je pensais effacé est revenu à la surface. Evidemment. Bouuuuh. Les méchants.
Encore une fois, je m’en fichais.
Constatant que ma vie n’avait pas un prix assez élevé pour moi, ils proposèrent un deal que j’acceptais. On ne dit pas non à ces gens-là. J’ai donc trimé dans leur labo pendant trois ans. J’y ai découvert la biochimie et la robotique. Ensemble, la Biotechnologie et c’est vraiment bandant comme matière. Je pouvais laisser mon cerveau vagabonder sans aucune restriction car tout, absolument tout, devenait possible. J’aimais beaucoup ce sentiment. Mais croyez-moi, malgré tout l’amour que j’avais pour mon laboratoire, dès qu’on me notifia que j’étais libéré, je pris mes clics et mes clacs, abandonnant tout derrière moi. Je quittais le lieu où je me trouvais et voyageais un peu. Je découvris le monde avec mes yeux de pauvre. Je n’hésitais pas à hacker le compte d’un riche pour vivre car ils ne voyaient même pas la différence. Et puis un jour, me suis dit qu’il fallait que j’arrête. J’étais à Chicago. Je changeais de nom de famille et me créait une toute nouvelle identité. Hoffman, le nom d’un grand banquier du coin. Sans qu’il le sache, il venait d’avoir un fils en plus.

A votre propos

Pseudo : Zhedd
Âge : #N/A
Commentaire : Vénère-moi bitch
Pays/région
: Guadeloupe
Fréquence de connexion : Tant que le temps le permet
Longueur de rp : Please, show some mercy Lex
Comment as-tu découvert le forum ? : I built it !
Quelque chose à ajouter ?  



    good vibes
    Challenge yourself by listening to someone else's point of view, even the ones you disagree with. This is there you will learn the most.©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sidney Arriston
Admin - Bélier
My diary :
Sidney alias Sidnette - 22 ans - A Vécu jusqu’à ses 20 ans a Londres avec sa mère, cela fait 2 ans qu'elle est aux USA - le père n'est plus de la partie - Mademoiselle a beaucoup changé en deux ans. Elle qui était une toxico + love de la weed, c'est franchement calmé et serait presque devenue responsable. - Elle est célibataire depuis 5 mois, elle en a réellement fini avec son premier amour. - Sidney est un peu chiante, un peu drôle aussi sur les bords - Mignonne quand elle le souhaite - Elle sait skater - Elle sait dessiner - Elle souhaiterait reprendre ses études de journalisme en septembre 2017.

Mon surnom : Shid, la petite garce de la tamise.
Mon âge : 22
Mon signe astrologique : Bélier, caractère infernale il parait.
Dans la vie je suis : sans emploi ... Je viens de revenir !
Catégorie Sociale : Une gueuse, sans fric mais je me débrouille je trouve toujours un moyen pour m'en sortir.
J'aime les : hommes en temps normal. Mais comme j'en ai fini avec les anglais égoïstes qui abandonnent leur petite amie je me consacre à moi et uniquement moi puis Tempie & Djoline !
Sosie de : Hailey Baldwin
Double compte : Nate le mexicano et Lexie la sexy
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Avr - 23:43
Le plus beau est de retour



You got that James Dean daydream look in your eye and I got that red lip, classic thing that you like... You've got that long hair slick back, white t-shirt; and I got that good girl fate and a tight little skirt and when we go crashing down, we come back every time. Cause we never go out of style, we never go out of style. - T.S

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jolene Larsen
Admin - Bélier
My diary :
«et si moi je suis barge de tes yeux, c'est qu'ils ont l'avantage d'être deux.»

Spring BreakSpring Break/girls

Mon surnom : miss fran
Mon âge : 24
Mon signe astrologique : Feu
Dans la vie je suis : au chômage.
Catégorie Sociale : je jette les billets en l'air comme si je pouvais me payer le paradis.
J'aime les : les mexicains à la moustache fine qui portent des casquettes roses, les mojitos passion, le captain morgan, brandir mon majeur au ciel.
Sosie de : jo skriver.
Double compte : Hitler.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Avr - 0:40
T'as zappé Yeardley :cryy:



galatée

Let's take our time tonight, boy. Above us all the stars are watchin', there's no place I'd rather be in this world. Your eyes are where I'm lost in. Underneath the chandelier we're dancin' all alone. There's no reason to hide what we're feelin' inside right now.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mycroft Hoffman
Admin - Cancer
My diary : .
✽ Fils de pute
✽ Super génie
✽ Intéressé par toutes les formes de sciences
✽ Relativement pauvre
✽ Relativement riche
✽ Fils caché de Big Brother
✽ Fils inconnu du banquier Hoffman
✽ Queutard en série

Mon surnom : Myc
Mon âge : 27
Mon signe astrologique : Cancer
Dans la vie je suis : Agent du FBI
Catégorie Sociale : Paye + activité illicites, ça paye bien
J'aime les : Les femmes. Je les aime trop. Et elles me le rendent bien.
Sosie de : Grant Gustin
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Avr - 0:42
J'ai zappé who ? Je te signale que c'était la meuf qui m'a accusé de l'avoir trompé ? C'EST DANS LA FICHE ! Tchiiip. Et anyway, pas de Yeardley ici

Sinon, je vous aime bitches ...


    good vibes
    Challenge yourself by listening to someone else's point of view, even the ones you disagree with. This is there you will learn the most.©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jolene Larsen
Admin - Bélier
My diary :
«et si moi je suis barge de tes yeux, c'est qu'ils ont l'avantage d'être deux.»

Spring BreakSpring Break/girls

Mon surnom : miss fran
Mon âge : 24
Mon signe astrologique : Feu
Dans la vie je suis : au chômage.
Catégorie Sociale : je jette les billets en l'air comme si je pouvais me payer le paradis.
J'aime les : les mexicains à la moustache fine qui portent des casquettes roses, les mojitos passion, le captain morgan, brandir mon majeur au ciel.
Sosie de : jo skriver.
Double compte : Hitler.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Avr - 0:45
Trente-six fois ? C'est euphémisme chéri Rolling Eyes

Je t'aime aussi va :bella:



galatée

Let's take our time tonight, boy. Above us all the stars are watchin', there's no place I'd rather be in this world. Your eyes are where I'm lost in. Underneath the chandelier we're dancin' all alone. There's no reason to hide what we're feelin' inside right now.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mon surnom : Tempie en général, Tempute pour les intimes et tuyaux de poêle pour les vieux de la vieille
Mon âge : 22
Mon signe astrologique : Gémeaux
Dans la vie je suis : étudiante en art (M) et sociologie (m). Accessoirement fille de sénateur et hitgirl
Catégorie Sociale : Plus ou moins riche dépendamment de mes relations avec mes parents et de si mon compte est gelé ou non. En général riche car un scandal est si vite arrivé et les sénateurs n'aiment pas les scandals
J'aime les : soirées alcoolisées, les joints biens chargés, les blagues un peu limite, les longues balades sur la plage, les romans d'amour, les parties de jambe en l'air innovantes, les 2 véritables amies de ma vie etc.
Sosie de : Anna Ewers
Double compte : Angela Martinez
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Avr - 1:46
Puisse la vie faire que l'on s'appréciera ici




What's hide behind you

She says you don't want to be like me
Don't wanna see all the things I've seen
I'm dying, I'm dying
She says you don't want to get this way
Famous, and dumb at an early age
I'm lying, I'm lying
(c) black.pineapple
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SHINE :: Make your wish :: Sky is yours :: New Moon-
Sauter vers: