AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Make your wish :: Sky is yours :: New Moon Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Allycia Arrahmane - It's scary what a smile can hide

avatar
My diary : Trois sœurs, trois démons.
Mon surnom : Ally
Mon âge : 23
Mon signe astrologique : Gémeaux
Dans la vie je suis : directrice d'une boîte de nuit, qu'on vient de me retirer et maintenant SDF
Catégorie Sociale : Riche (bien qu'on vient de me voler toute ma fortune)
J'aime les : les Hommes
Sosie de : Elizabeth Olsen
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Avr - 13:38
Once upon a time
Allycia Arrahmane


NOMArrahmane
PrénomAllycia
Âge22 ans
Situation conjugaleLibertine
NationalitéAméricaine et algérienne
Situation financièreRiche
Orientation sexuelleHéterosexuelle
GroupeAir
Type de personnageInventé
Caractère

Allycia est une jeune fille à double facette. En effet, Allycia, sous sa bouille de jeune fille insouciante et pacifique, est une vraie bombe à retardement. Elle se rapproche des gens seulement par interêt. Elle les complimente, rigole avec eux mais dans leur dos elle les critique et les abats. Allycia est une jeune fille très intelligente, dotée d'un esprit vif et sociable. Elle sait se faire des amis, s'approcher des bonnes personnes au bon moment. Elle a la communication facile. En plus de cela, c'est une très bonne oratrice ce qui lui permet de manipuler ses "amis". La seule chose qui peut la percer à jour est sa susceptibilité. Elle s'énerve rapidement et pour un rien. Certains la caractérisent de diva car elle est très prétentieuse et déteste se salir les mains pour quoi que ce soit. Elle a toujours besoin de nouveauté et déteste la routine. Elle bouge beaucoup, sort par tous les temps et connaît beaucoup de monde. C'est une fille indépendante, qui a soif de liberté et qui n'aime pas qu'on lui donne des ordres. Allycia est aussi une grande séductrice, particulièrement quand elle est dans sa boîte de nuit, mais aussi pendant la journée. elle aime plaire. Les seules personnes avec qui elle est sincère sont ses deux sœurs quelques uns de ses vrais amis qui ont su la cerner et l'apprécier telle qu'elle était.

Histoire

Je suis née un 29 mai 1994, dans la magnifique ville de New York. Ville grande, puissante et qui fait rêver. Ce sont des mots qui me définissent aussi bien que moi. J'étais plus proche de ma mère que de mon père. Elle m'aimait beaucoup (en même temps, je la comprends) mais je ne ressentais pas beaucoup plus d'affection à mon encontre qu'à celle de mes sœurs. Elle aimait me raconter sa rencontre avec mon père à Alger, dans un pays que je n'avais pas connu. Mais je ne connaissais pas tout de cette histoire, ce fut plus tard que j'appris tout de leur histoire...

Puis un jour, elle s'en alla. J'étais seule à la maison ce soir là. C'était le 18 novembre 2003. J'avais 9 ans. Ma mère avait dû croire que j'étais parti avec mes soeurs car, alors que je goûtais seule dans la cuisine, je la vis arriver, une grande valise à la main, habillée, maquillée et dans la main des papiers. Quand elle me vit, elle parut choquée. Elle posa les papiers sur la table. Je pus lire "Divorce" mais je n'eus pas la force de tout lire, c'était écrit dans un anglais bien trop compliquée pour moi. Elle m'embrassa sur la joue, me laissant une marque de rouge à lèvre et me dit ces mots : "Ma petite chérie, ne mets pas de la pâte à tartiner partout, d'accord ? Maman rentre vite, ne t'inquiète pas." Puis elle partit, en fermant la porte à clé. Je courus à la fenêtre, comprenant petit à petit ce qu'il se passait. Elle ne comptait pas rentrer. Elle nous abandonnait tout simplement. Je voulus appeler mon père, le frapper du plus fort que je le pouvais mais il n'était pas là. Je le tenais responsable de la situation. J'étais si énervée que j'avais retourné toute sa chambre. Je n'étais pas très fière de ce que j'avais fais et, une fois calmée, je m'assis dans l'entrée et les larmes commencèrent à couler. Peu de temps plus tard, mon père et mes deux soeurs rentraient de la fête foraine. Mon coeur me disait de le frapper mais la raison m'insinuait de le faire. Il était mon père après tout, je l'aimais et j'allais vite comprendre que j'allais devoir vivre avec.
Mes sœurs et moi, nous vécûmes 3 ans avec notre père. On vivait beaucoup moins bien qu'avant, notre père ne voulait pas nous expliquer pourquoi. Mes relations allaient de mieux en mieux avec lui, je l'avais pardonné du départ de ma mère, on se disputait moins qu'avant, tout avait l'air d'aller pour le mieux.

Pourtant, le 16 février 2016, notre vie changea de nouveau. C'était un soir, alors que l'on rentrait de l'école toutes les trois. Nous avions laissé Luca marché devant, ça lui faisait plaisir et on la surveillait quand même. Elle fit son petit délire comme souvent, on l'aimait comme ça et elle était jeune alors on lui pardonnait tout, même si c'est vrai qu'après une journée de cours, c'était un peu épuisant. Je ne parlais pas trop, bien trop fatiguée. Luca avait fait un dessin pour papa. Bien sûr, en tant que grande soeur aimante, je me retins de vomir à sa vue, mais je ne dis pas mot, de peur de faire une gaffe qui pourrait la vexer. Alors qu'Elena et ma petite soeur discutaient d'avec quel aimant Papa accrocherait ce chef d'oeuvre, j'ouvris la porte et je fus donc la première à voir l'horreur de la scène. L'appartement était sens dessus dessous. Une vraie scène d'horreur. La première chose qui me vint en tête était la chambre de mon père, il y a 3 ans de cela, que j'avais dérangée. Cette scène me rappella d'horribles souvenirs que j'avais enfouis au plus profond de moi. Puis je vis mon père, étendu, mort. je me précipitais vers lui en même temps qu'Elena, ne pouvant y croire. J'étais celle qui était la moins proche de notre père et je ne pouvais exprimer ma douleur alors je n'imaginais même pas ce qu'elles avaient pu ressentir. Elena appela les personnes qu'ils fallaient. Mais nous, qu'allions nous devenir ?

Il ne fallut pas énormément de temps pour le découvrir. Nos grand-parents (du côté de notre mère) habitaient, eux toujours en Amérique. Ils voulaient nous recueillir et étouffer l'affaire du meurtre de notre père. Ce fut le commencement de ma vie heureuse. Les vieux m'adoptèrent tout de suite, de par mon signe, contrairement à mes sœurs, les balances, que mes grands-parents aimaient moins. En effet, quand je parlais à Elena de notre mère, elle ne pouvait s'empêcher de me dire que j'étais sa préférée, et c'est vrai qu'avec le recul, elle n'avait pas tort. C'est donc tout naturellement que je deviens la préférée de ses propres parents. Bien que ma mère me préférait, elle, avait toujours voulu essayer d'être égale avec nous trois. Ce n'était pas le cas de mes grands-parents. Ils clamaient presque leur préférence à toute la ville. Ils ne me refusaient rien. Ils toléraient seulement mes soeurs. Je me sentais un peu coupable de leur situation, mais malgré moi, je changeais petit à petit, devenant bien plus superficielle qu'avant. je prenais confiance en moi. Bien sûr, j'étais déjà comme ça avant, mais ce n'était pas aussi marqué, j'étais devenue une vraie connasse et, il fallait avouer que ça me plaisait bien. Je me sentais moins vulnérable qu'avant. Mais malgré ma transformation, je m'efforcçais à rester sincère et juste avec mes soeurs que j'aimais plus que tout au monde.
Un jour, alors que j'étais seule avec ma grand mère (je devais avoir 14 ans), elle m'expliqua qui était mon père et pourquoi sa fille était partie. Mon père n'était pas seulement un grand homme d'affaire algérien. Il travaillait dans des choses pas très nettes en rapport avec le pétrole. Puis, elle m'assura que si ma mère nous avait laissé c'est car elle avait découvert ce que faisait réellement son mari et qu'elle ne souhaitait pas continuer sa vie avec des personnes louches et qui en plus, lui a menti tant de temps. Puis, j'en conclus que si on avait dû moins bien vivre quand nous vivions avec mon père, c'est car il voulait changer de vie et ne plus traîner dans ces affaires. Elle ne me dit rien par rapport à la mort de mon père, mais il était bien probable que ça ait un rapport avec son ex-métier. Dés qu'Elena fut rentrée, je m'empressais de lui en parler. Elle fut toute aussi choquée que moi. Nous parlions longuement puis nous finîmes par décider d'en parler à Luca. Cela lui ferait sûrement du bien car on la sentait plus triste qu'avant en ce moment.

Un an plus tard, Elena atteint sa majorité, n'étant pas vraiment en bon termes avec nos grands-parents elle en profita pour déménager et devenir enfin indépendante. Elle venait nous voir régulièrement, en tant que grande soeur intrusive et protectrice. Elle ne s'inquiétait pas pour moi  ni pour Luca. tant que je serais dans le foyer des vieux, ils accepteraient de garder Luca. Nous passâmes 3 ans comme cela, sans évènement particulier. Elena étudiait dans son coin. J'étais au lycée et Luca au collège. Tout allait bien. Puis j'atteins mes 18 ans. La majorité. Comme je m'en doutais, les grands-parents me proposèrent de rester, proposition que je déclinais gentiment. J'avais déjà prévu d'aller vivre avec Elena et de prendre Luca avec moi. Ce qui ne tarda pas. Elena révéla alors à ma soeur et moi qu'elle avait reçu l'héritage de nos parents à sa majorité pour nous en parler et qu'elle attendait que nous soyons enfin indépendantes pour nous en parler. Environ un mois après mon anniversaire, nous étions installés dans une maison en ville. On se plaisait bien et on en se plaignait pas. On avait décidés de garder un peu d'argent pour quand nous travaillerons. Personnellement, je ne souhaitais pas faire d'études. Puis l'idée d'ouvrir une boite de nuit me vint à l'esprit. J'avais de l'argent pour et je pensais avoir les qualités requises pour ramener du monde et les moyens de le faire. Tout était sous contrôle. Comme prévu, mon affaire marcha et entre temps, Luca eut sa majorité et Elena finit ses études pour se mettre à son compte. Nous avions de bons salaires et Luca nous aidait un peu (bien que le besoin ne se faisait pas ressentir) en faisant de petits boulots à côté de ses études et elle venait parfois m'aider à la boîte de nuit. J'adorais notre vie.

A votre propos

Pseudo : Totone
Âge :15 ans
Commentaire : Totalement folle et totalement haram, et surtout la seule de la fratie qui assume.
Pays/région
: France, la région où il y a du Comté et beaucoup de vaches...
Fréquence de connexion : Le week-end surtout et peut-être un peu en semaine
Longueur de rp : Tout dépend de l'inspiration, mais c'est souvent plutôt court, je n'ai pas un super niveau
Comment as-tu découvert le forum ? : Ma grande soeur m'y a ramené
Quelque chose à ajouter ? : Je je suis libertine, je je suis une catin...



Code:
<b>Elizabeth Olsen</b> ⠇Allycia Arrahmane
<b>Arrahmane</b>
<b>Allycia</b>


Soulmates
The best part of life is when your family become your friends and your friends become your family.by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SHINE :: Make your wish :: Sky is yours :: New Moon-
Sauter vers: