AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Archives :: Story end :: Fiches périmées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ulysse Thornton - Rêve la vie.

avatar
Invité
Invité
Dim 13 Nov - 23:59
Invité
Ulysse Thornton
27 ans ⠇1er Novembre 1989 ⠇Américaine ⠇Canadienne ⠇Célibataire ⠇Hétérosexuel ⠇Artiste peintre ⠇Classe moyenne supérieure
Mathias LauridsenSigne d’eau
 
Scorpion

Tout au long de ma jeune vie, on m'a souvent décrit comme un glaçon se révélant être une petite flamme. J'imagine que ça veut dire que je parais froid au premier abord mais que je ne le suis pas tant que ça au final, allez savoir. J'aime finalement assez ce côté froid que je semble avoir, ça m'évite d'être pris pour un con que l'on peut piétiner à sa guise, ce n'est pas plus mal. J'ai beau penser que l'Homme est foncièrement bon, il arrive parfois que des Exceptions croisent mon chemin et me fassent perdre foi en l'Humanité. Mais bon, cette Humanité a toujours failli et s'est toujours relevée ensuite, ainsi pour une personne malveillante rencontrée, j'en découvre vingt autres bienveillantes. Ces personnes là valent la peine, vraiment. Elles valent la peine de prendre le temps de les connaitre, de rire, pleurer, fumer, boire, sortir, vomir, dormir, ressortir, parler avec elles. Et il y a toujours cette personne malveillante, celle qui efface le sourire de votre visage, celle contre qui il faut lutter, parfois violemment. L'Homme est foncièrement bon, mais il est facilement "pervertissable", il devient alors mauvais. Personnellement, je pense être du bon côté de la Force. Jamais je n'ai été hypocrite, médisant, jaloux de la réussite d'un proche et je pense avoir toujours été là pour les bonnes personnes, que ce soit pour rire, pleurer, fumer, boire, sortir, vomir, dormir, ressortir avec elles ou juste les écouter.

Je parle beaucoup de sortir, sans doute parce que j'aime ça. Les interactions sociales me stimulent et me divertissent, elles m'élèvent en tant que personne. Oui, j'adore ça, sortir. Mais ce n'est pas sans risque. Il faut parfois se battre. Physiquement. Parce qu'il y a cette personne malveillante qui guette. Toujours. Tout le temps. Partout. Comme un charognard, elle attend son heure, celle de votre ivresse. Alors là, il ne faut pas hésiter et lui montrer qui vous êtes. Du glaçon, je n'ai pas que la température. J'en ai la solidité. Si conflit il doit y avoir, conflit il y aura. Je ne suis pas bagarreur mais me battre ne me posera aucun problème d'éthique tant qu'il s'agit de self défense. S'il faut encastrer des têtes dans des murs pour calmer des ardeurs, je le ferai. Sans hésitation. Ça ne fait cependant pas de moi quelqu'un de violent, je ne vais juste pas attendre qu'on me frappe en en redemandant encore.

Enfin, n'attendez surtout pas de moi que j'aille dans votre sens. Je vous brosserai dans le sens du poil si cela est justifié. Je repense à cet "ami" perdu de vue après le lycée qui avait voulu me faire dire que son ex petite amie était la pire des salopes et qu'elle n'aurait pas du le quitter. N'avait-il donc jamais compris que j'étais trop franc pour ne pas lui dire qu'en même temps, il l'avait cherché en couchant avec la petite sœur de son ex, chez elle et en se faisant surprendre par le fils des voisins qui avait aussitôt alerté sa mère. Pour moi l'amitié s'arrête la franchise commence, c'est mieux quand les deux s'accordent. Je lui aurais peut-être trouvé des circonstances atténuantes en parlant à son ex, je l'aurais peut-être défendu face au policier venu sonner chez sa "belle-famille" suite à l'appel reçu des voisins. Peut-être. Mais dans une conversation en tête à tête, jamais ô grand jamais je n'aurais confirmé que son ex était la pire des salopes.
 
L’art sauvera le monde.

Il y a eu des événements bien plus importants que ma naissance qui se sont déroulés un premier novembre. Alexandre le Grand y a remporté une importante bataille contre les Perses, à Issos, au IVème siècle avant Jésus Christ. Jacques II d'Aragon y a épousé Blanche d'Anjou au XIIIème siècle. Mussolini y annonce la création de l'axe Rome-Berlin-Tokyo en 1936. Le groupe ABBA s'y forme, en 1970. Et j'y nais, en 1989, sous le signe du poisson, un signe de guerre, de paix et réputé sexy. Alexandre le Grand, Jacques II d'Aragon et Blanche d'Anjou, Mussolini, ABBA, tout y est: de la guerre, de la paix, du sexy.

Si je suis né au mois de novembre, c'est sans doute que mes parents m'ont conçu un soir de Saint Valentin dans leur, bientôt notre, grand appartement de Manhattan. Peut-être ma mère a t-elle crié de plaisir en admirant la vue que lui offraient les imposantes surfaces vitrées sur Central Park. Peut-être. Seuls les deux protagonistes pourraient vous le dire, je n'en sais rien. Oui Manhattan. Oui grand appartement. Oui vue sur Central Park. Je n'aime pas beaucoup le dire mais ma famille fait partie de l'aristocratie américano-canadienne. Lui canadien, elle américaine, elle a su le dompter et il a quitté le pays de Roch Voisine pour celui de Pamela Anderson. Pas cette aristocratie née avec une cuillère d'argent dans la bouche. Non, mes parents se sont construit seuls, ensemble, dans l'horlogerie. Étonnant, n'est-ce pas? Rien n'est impossible aux Etats-Unis il parait. L'American Dream, vous voyez? Et ils ont reproduit le même schéma avec moi: pas de cuillère d'argent dans la bouche, pas de compte en banque déjà plein à craquer un mois avant la naissance, pas d'écoles privées pour gosses de riches, pas de grosse voiture pour mes seize ans, rien de tout ça. C'était mieux ainsi. J'ai pu vraiment me construire, ne pas me laisser façonner par quelqu'un d'autre et encore moins par l'argent. Je n'ai certes manqué de rien, mais je n'ai jamais pu claquer des doigts pour avoir ce que je voulais. La dernière console à la mode quand j'avais douze ans? Une succession de services rendus aux voisins de l'immeuble. Mon premier vrai vélo de course à seize ans? Un hiver passé à servir la nourriture dans un centre d'accueil pour les sans domicile fixe. Voilà comment les choses marchaient dans ma famille. Et ça a été la même chose pour ma petite sœur, plus jeune de quatre ans. Je pense que c'était la bonne façon de nous éduquer. On a vite compris une notion essentielle: le mérite. Cependant il y a eu une sorte de revers à la médaille. A travailler pour obtenir ce que je voulais, j'ai vite compris que les études ne seraient rien d'autre qu'une dépense, sans rien obtenir au bout. Un diplôme? Je vous fais ce morceau de papier sur Photoshop quand vous voulez. Figurez-vous que mes parents n'ont pas été déçus que je n'étudie pas. "Chacun se construit à sa manière". J'avais juste à finir le lycée tranquillement et ensuite je ferais ce que je veux pour avoir ce que je veux. Le seul bon deal.

Oui mais voilà, le lycée m'a changé. J'y ai vu, plus que jamais, la prétention, la jalousie, la haine et l'hypocrisie. Un vrai florilège de négativité. C'était un vrai concours de bites entre les mecs pour savoir qui avait la plus belle voiture; Melissa n'adressait plus la parole à Cassandra depuis que celle-ci sortait avec Duncan, le quarterback de l'équipe de foot du lycée et n'hésitait pas à dire à qui voulait bien l'entendre que la pauvre Cassie avait jeté son honneur aux toilettes pour en arriver là. On dirait un synopsis d'un mauvais film américain et pourtant, c'était la triste réalité de mon quotidien de lycéen. C'est sans doute à ce moment là que je me suis dit que je ne voulais plus faire la courses à l'équipement dernier cri, que je n'aspirais plus à sortir avec la fille la plus populaire et que je voulais changer les choses, les personnes. Il parait que les scorpions idéaliste, je le suis clairement devenu à ce moment là.

Lycée terminé avec brio, mon premier objectif était tout simplement de vivre décemment. Je n'ai pas cherché à être chef de produit pour une grande marque de cosmétique testant ses nouvelles créations sur des animaux, non. J'ai voulu quelque chose de plus... utile. Coursier. Voilà ce que j'ai fait. Je me sentais libre, sur mon vélo, à parcourir la ville à longueur de journée et par tous les temps. Libre et utile. Je permettais à tous de recevoir les colis qu'ils attendaient tant. Je la voyais là l'utilité, dans la satisfaction des gens quand ils me voyaient arriver. Et c'est là que j'ai rencontré Amber. Mon premier vrai amour. A dix-neuf ans. Je lui livrais un repas à domicile, commandé sur une application qui sous-traitait la livraison à l'entreprise pour laquelle je bossais. Elle a commandé plusieurs fois en un mois en fait et ça a souvent été à moi de réaliser la livraison, hasard des plannings, et de fil en aiguille, je l'ai invité à dîner, puis à dormir dans mon modeste appartement du Bronx et à rester le lendemain. L'histoire a duré quatre ans. Une belle histoire. Fusionnelle. Passionnée. Compliquée. Terminée. Et pourtant, ce n'est pas faute d'avoir essayé de remédier à nos problèmes. J'ai quitté mon job de coursier et ses horaires parfois nocturnes pour un poste plus tranquille dans un Apple store, j'ai emménagé chez elle, à Brooklyn, elle a également changé de poste, plus près de chez nous pour qu'on puisse plus se voir mais rien n'y a fait. Les pleurs ont succédé aux rires. L'éloignement à la proximité. Notre chez nous est redevenu son chez elle et j'ai emménagé ailleurs, retour dans le Bronx. Première déception amoureuse, je me suis mis à la peinture pour extérioriser ma tristesse et ce côté sombre qui m'envahissait. Mon visage s'est fait plus dur, c'est là qu'on a commencé à me comparer à un glaçon. Je semblais renfermé sur moi même alors que je ne l'étais pas. Pas vraiment. La peinture a été un réel exutoire, j'ai pu créer mon monde idéal, utopique, de toute pièce. C'est vraiment une passion géniale! Depuis Amber il y a eu Pénélope, Ana, Candice et quelques autres. De vraies histoires, plus ou moins longues, pas des plans culs. Toutes ont fini par quitter ma vie, pas la peinture. Je ne saurais dire pourquoi mais il y a deux ans, j'ai commencé à poster des photos de mon travail sur Instagram et étonnamment, ça a plu. Beaucoup plu. Comme les filles, les entreprises pour lesquelles j'ai travaillé se sont succédées sans rester dans ma vie au final; je n'ai jamais vraiment aimé travailler plus pour le même salaire. Mais la peinture est restée et j'ai même pu commencer à en vivre depuis quelques mois!


Je suis là, ce matin, à lire dans un magazine quelconque qu'en tant que scorpion, je suis censé être un gentil idéaliste, passionné et polyvalent, vulnérable et hypersensible. Je lis ça et je ris. Je ris parce que ce magazine a sacrément raison alors que quelques pages plus tôt un test psychologique me disait destiné au monde de la finance.


Pseudo :
Krampou
Âge :
26 ans
Pays/région :
Bretagne
Fréquence de connexion :
4/7
Longueur de rp :
Entre 500 et 1500
Comment as-tu découvert le forum ? :
Tiré par la peau du cul ici
Quelque chose à ajouter ?:
Ça fait mal


N'oubliez pas remplir ces codes pour l'ajout de votre célébrité et votre nom dans les différents bottins.

Code:
[b]Célébrité[/b] ⠇Mathias Lauridsen
Code:
[b]Ulysse[/b]
Code:
[b]Thornton[/b]



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lexie Bennett
Admin - Cancer
My diary :

Mon surnom : Lex
Mon âge : 22
Mon signe astrologique : Cancer
Dans la vie je suis : étudiante mais par simple amusement dorénavant
Catégorie Sociale : T'es des bas-fond, mais ta beauté te donne du travail, un travail qui paie. Depuis peu, on te repère petite princesse.
J'aime les : Les pâtes, les pâtes et encore des pâtes ?! Oui, à la bolognaise, à la Carbonara, au Pesto, vous pouvez vous faire plaisir j'adore ça. Mais la vérité c'est que je crois que je tombe amoureuse de mon meilleur ami, et c'est difficile pour moi de l'admettre.
Sosie de : Gigi Beauty Hadid
Double compte : Nate le sexy mexicain
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Nov - 0:07
Bienvenue beau jeune homme :héhé:

Qui a osé te tirer par la peau du cul jusqu'ici ? :erm: :oups:




Could die in your arms.
Lexie Bennett ♡ Before you met me, I was alright but things were kinda heavy. You brought me to life now every February. You'll be my valentine, valentine. Let's go all the way tonight...No regrets, just love. We can dance until we die.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Léonie Amaury
Admin - Lion
My diary :
«Est-ce que tu t'es déjà senti vivre ou est-ce que tu essayes de t'en persuader ?»

Mon surnom : Lee
Mon âge : 23
Mon signe astrologique : lion
Dans la vie je suis : ton père
Catégorie Sociale : en quête de mon sugar daddy
Sosie de : adele e.
Double compte : ta soeur.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Nov - 0:15
Artiste peintre, cool on va se battre les places en galerie

Bienvenue mon beau :bella:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mycroft Hoffman
Admin - Cancer
My diary : .
✽ Fils de pute
✽ Super génie
✽ Intéressé par toutes les formes de sciences
✽ Relativement pauvre
✽ Relativement riche
✽ Fils caché de Big Brother
✽ Fils inconnu du banquier Hoffman
✽ Queutard en série

Mon surnom : Myc
Mon âge : 26
Mon signe astrologique : Cancer
Dans la vie je suis : Agent du FBI
Catégorie Sociale : Paye + activité illicites, ça paye bien
J'aime les : Les femmes. Je les aime trop. Et elles me le rendent bien.
Sosie de : Grant Gustin
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Nov - 0:59
Gueule froide hein ? Rien que pour ça je vais t'embêter !

Bienvenue parmi nous et bon courage pour le reste de ta fiche Patel !


    good vibes
    Challenge yourself by listening to someone else's point of view, even the ones you disagree with. This is there you will learn the most.©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lexie Bennett
Admin - Cancer
My diary :

Mon surnom : Lex
Mon âge : 22
Mon signe astrologique : Cancer
Dans la vie je suis : étudiante mais par simple amusement dorénavant
Catégorie Sociale : T'es des bas-fond, mais ta beauté te donne du travail, un travail qui paie. Depuis peu, on te repère petite princesse.
J'aime les : Les pâtes, les pâtes et encore des pâtes ?! Oui, à la bolognaise, à la Carbonara, au Pesto, vous pouvez vous faire plaisir j'adore ça. Mais la vérité c'est que je crois que je tombe amoureuse de mon meilleur ami, et c'est difficile pour moi de l'admettre.
Sosie de : Gigi Beauty Hadid
Double compte : Nate le sexy mexicain
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Nov - 2:40

Let's roll baby !
Let's roll baby !




Félicitations ! Les astres ont décidé que tu es digne de faire partie de notre constellation !

Tu n’as plus rien à faire si ce n’est jeter te préoccuper de l’influence qu’à sur ta vie l’horoscope. Tu peux d’ores et déjà le consulter ici.
Comme tu le sais, une constellation est composée de plusieurs étoiles ! Mais tu peux créer la tienne afin d’être en relation avec des astres aussi brillants que toi.

Nous n’oublions pas le plaisir, n’hésite pas à nous rejoindre dans la partie flood pour déconner comme il se doit. La cb est là aussi, la maîtresse des lieux se fera un plaisir de d’accueillir comme il se doit.


Bienvenue parmi nous !







Could die in your arms.
Lexie Bennett ♡ Before you met me, I was alright but things were kinda heavy. You brought me to life now every February. You'll be my valentine, valentine. Let's go all the way tonight...No regrets, just love. We can dance until we die.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SHINE :: Archives :: Story end :: Fiches périmées-
Sauter vers: